$@FwLOVariable(libelleProg,Fonds pour l'accélération du financement des start-up d'État)

$@FwLOVariable(annee,2019)

$@FwLOVariable(numProg,352)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre,Bilan stratégique)

$@FwLOStyle(styleB3Programme, non)

Bilan stratégique du rapport annuel de performances


Nadi BOU HANNA

Directeur de la direction interministérielle du numérique (DINUM)

Responsable du programme n° 352 : Fonds pour l'accélération du financement des start-up d'État


Précisions sur le changement de responsable du programme

La direction interministérielle du numérique (DINUM), créée par décret du 25 octobre 2019, prend la suite de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC).



L’année 2019 a marqué un tournant avec la mise en place du fonds pour l'accélération du financement des startups d'État.  En effet, la loi de finances 2019 a d’une part créé un programme spécifique pour l’accélération de l’innovation numérique (programme n°352) en y basculant les crédits dédiés aux startups d’État auparavant portés par le programme 129, et d’autre part, doté ce nouveau programme d’un complément de financement en AE. Ont ainsi été  ouverts en 2019 7,2 M€ en AE et 2,1 M€ en CP permettant de financer l'émergence et le développement de produits et services numériques innovants pour résoudre des problèmes de politiques publiques. Ce programme soutient des projets portés par des agents publics témoins d'irritants dans la relation que les usagers peuvent avoir avec leur administration ou témoins de méthodes de travail internes de faible efficacité ou dégradant la qualité du travail des agents publics.


La création de ces services publics exige des outils performants et des méthodes de travail agiles et ouvertes. Ces méthodes ont éclos au sein de l’incubateur des startups d’État de la DINUM. Pour soutenir cette culture de l’innovation numérique un accompagnement technique et méthodologique est proposé aux administrations pour les aider à déployer des services innovants qui répondent le mieux aux besoins des usagers.


A travers le programme 352, l'accélération des startups d'État constitue l'un des principaux leviers de transformation numérique du service public portés par le programme Tech.gouv.


Dans son rôle d'animation d'un réseau d'incubateurs ministériel, la direction interministérielle du numérique mobilise des coachs et des expertises pointues qui accompagnent les agents publics (intrapreneurs) dans la création de services numériques. Par ailleurs, la DINUM accompagne l'émergence, l'accélération et l’industrialisation des startups d’État à succès.


Le programme 352 a bénéficié en loi de finances rectificative d'un complément de 1,1 M€ en crédits de paiement. Ce complément a permis d'accélérer la mise en œuvre des leviers d’innovation numérique au sein du service public, portés par le programme Tech.gouv et au profit des Startups d'État. Il a permis de cadrer le dispositif d’ensemble et d’accélérer le programme d’innovation numérique de l’État. 


Les réalisations suivantes sont ainsi intervenues en 2019 :

  • 47 problèmes ont été investigués,
  • 32 produits ont été lancés,
  • 81 intrapreneurs ont été formés à la méthode Startups d'État,

En parallèle, 8 produits ont été abandonnés.


Par ailleurs, la DINUM a  lancé en 2019 deux appels à projets qui co-financent l'accélération de services publics numériques.


La loi de finances pour 2020 permet de poursuivre cette dynamique d’accélération des startups d’État en dotant le programme 352 de 9,2 M€ en AE et 11,2 M€ de crédits de paiements . Ce budget financera également le programme « Entrepreneurs d’Intérêt Général », qui contribue de la même manière que les startups d’État à diffuser la culture de l’innovation numérique au sein de l’État. Ce programme était auparavant financé par le « Programme d’Investissement d’Avenir ».