$@FwLOVariable(annee,2020)

$@FwLOVariable(numProg,167)

$@FwLOVariable(libelleProg,Liens entre la Nation et son armée)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre,Objectifs et indicateurs de performance)

$@FwLOStyle(styleB3Programme, non)

Objectifs et indicateurs de performance


OBJECTIF    

1 – Sensibiliser chaque classe d'âge à l'esprit de défense par une JDC de qualité et pour un coût maîtrisé


INDICATEUR    mission

1.1 – Taux de satisfaction du jeune au regard de la JDC

     (du point de vue de l'usager)

 

Unité

2018
Réalisation

2019
Réalisation

2020
Prévision
PAP 2020

2020
Prévision
actualisée

2020
Réalisation

2020
Cible
PAP 2020

Intérêt de la JDC du point de vue du jeune

%

88,2

84

84

84

87,47

84

Impact de la JDC sur l'image des armées

%

95,7

89

89

89

89,55

89

 

Commentaires techniques

Les deux sous-indicateurs sont calculés à partir d’extractions de données issues d’une application informatique (« modernisation du passage des tests » [MOPATE]) et intégrées dans la base de données (« infocentre ») de la direction du service national et de la jeunesse (DSNJ). Ces données correspondent aux réponses des jeunes au questionnaire d’évaluation en fin de JDC.

Sous-indicateur 1.1.1 « Qualité de la prestation offerte par la DSN et par les armées »

Cet indicateur permet de mesurer la satisfaction de l’usager à l’issue de sa journée « Défense et citoyenneté ».

Source des données : les données sont issues des réponses des jeunes Français(es) aux questionnaires de satisfaction au terme de la JDC, sur le système informatique « modernisation du passage des tests » (MOPATE). Elles sont agrégées dans un « infocentre » de la DSNJ dédié, qui agrège l’ensemble des données, et sont utilisées pour la rédaction des documents budgétaires.

Explications sur la construction de l’indicateur : en fin de JDC, il est demandé aux jeunes de réagir à l’affirmation : « Dans l’ensemble, je suis satisfait(e) de cette journée » : les réponses « très satisfait » et « satisfait » sont prises en compte au numérateur de l’indicateur. Le dénominateur prend en compte le nombre de réponses enregistrées dans MOPATE pour cette question.

Sous-indicateur 1.1.2 « Impact de la JDC sur l’image de la défense et des armées »

Cet indicateur évalue l’appréciation portée par les jeunes sur l’évolution de leur image de la défense et des armées au terme de la JDC.

Ce taux peut être calculé pour chaque site, pour une période donnée.

Source des données : les données sont issues des réponses des jeunes Français(es) aux questionnaires de satisfaction, au terme de la JDC, sur le système informatique « modernisation du passage des tests » (MOPATE). Elles sont agrégées dans un « infocentre » de la DSNJ dédié, qui agrège l’ensemble des données, et sont utilisées pour la rédaction des documents budgétaires.

Explications sur la construction de l’indicateur : en fin de JDC, il est demandé aux jeunes de réagir à l’affirmation : « La JDC m’a donné une meilleure image de la défense et des armées » : les réponses « d’accord » ou « plutôt d’accord » sont prises en compte au numérateur de l’indicateur. Le dénominateur prend en compte le nombre de réponses enregistrées dans MOPATE pour cette question.

 

INDICATEUR

1.2 – Coût moyen par participant

     (du point de vue du contribuable)

 

Unité

2018
Réalisation

2019
Réalisation

2020
Prévision
PAP 2020

2020
Prévision
actualisée

2020
Réalisation

2020
Cible
PAP 2020

Coût moyen par participant

135,82

135,66

<140

<140

157,60

<140

 

Commentaires techniques

Les modalités de calcul du coût moyen par participant sont modifiées depuis le PAP 2014 :

Le périmètre de calcul se limite désormais aux coûts supportés par la DSNJ (titre 2 et hors titre 2) : les crédits d’administration générale et de soutien commun relevant du P178 sont exclus du calcul. Depuis la mutualisation, il n’est en effet pas possible de disposer d’une remontée individualisée des prestations effectuées par les bases de défense pour le compte de la JDC de façon systématique (Chorus).

Le coût de la JDC présenté ci-dessus comprend : la totalité des paiements supportés par le P167 (titres 3, 5 et 6) et les crédits SIC et INFRA du P212 (logiciels métiers et régie). Pour le titre 2 (crédits du P212 depuis 2015), le coût de la JDC comprend la rémunération et les indemnités JDC des agents civils et militaires. À cela s’ajoute, fondée sur le nombre d’animateurs des armées au profit de la DSNJ, l’évaluation du coût de rémunération d’une journée d’un animateur des armées.

Source des données : le numérateur est extrait des restitutions Chorus avec un retraitement de la part de la DSNJ. Le dénominateur (nombre de présents) est extrait de la base de données de la DSNJ.

Limites et biais connus : le numérateur peut être affecté par des dépenses exceptionnelles et / ou nouvelles dues à l’évolution de la JDC. Compte tenu de l’importance des charges fixes, le résultat brut peut être également affecté par une variation importante du nombre de participants.

 

Analyse des résultats

INDICATEUR 1.1 « Taux de satisfaction du jeune au regard de la JDC » :


Les résultats des deux sous indicateurs sont supérieurs aux cibles fixées par le PAP 2020. Ils présentent une progression par rapport à 2019, année déjà caractérisée par des résultats déjà élevés. Le niveau d’intérêt suscité par la prestation offerte par la DSNJ et les armées apparaît proche de son seuil maximal en termes de performance. Le changement de format de la JDC au gré des évolutions de la crise sanitaire n’a donc pas eu pour conséquence de réduire l’intérêt des jeunes pour la JDC ou de dégrader leur perception des armées.


Néanmoins, l’activité de la DSNJ au cours de l’année 2020 a été largement perturbée par la crise sanitaire. Dans ce contexte, la DSNJ a mis en œuvre des dispositifs innovants pour adapter la JDC et éviter la constitution d’un vivier de jeunes qui n’auraient pas réalisé leur JDC et ne seraient pas en règle avec leurs obligations en matière de service national. Elle a ainsi développé et mis en œuvre :

  • une JDC adaptée, à la suite du premier confinement : cette JDC adaptée, d’une durée de trois heures trente en présentiel, est pilotée par un animateur et organisée sur la base d’un protocole sanitaire strict fondé entre autres mesures sur la distanciation physique ;
  • une JDC en ligne, à la suite du reconfinement du 30 octobre 2020 : cette JDC, d’une durée de deux heures, intervient en distanciel par le biais d’une connexion.

Ce dispositif modulaire a permis de limiter le nombre de jeunes n’ayant pas réalisé leur JDC à 161 760 au cours de l’année 2020 sur un contingent de 785 000 jeunes. Néanmoins, ces formats de substitution ont réduit l’effet de la JDC comme vecteur de promotion du recrutement au profit des armées et rendu plus complexe l’identification et le suivi des jeunes en difficulté scolaire.


INDICATEUR 1.2 « Coût moyen par participant »


L’année 2020 se solde par une augmentation du coût moyen de la JDC par participant qui atteint 157,60 € dépassant ainsi la cible fixée par le PAP 2020 à moins de 140 €.


Ce résultat est le corollaire d’une activité JDC très perturbée par la situation sanitaire. Celle-ci, du fait des deux confinements, a limité la capacité d’accueil en JDC de la DSNJ. En dépit des adaptations du format de la JDC mises en œuvre au fil des évolutions des mesures de prévention sanitaire, 151 688 jeunes, sur les 766 382 prévus en 2020, n’ont pu être reçus en JDC.


Cette baisse du nombre de jeunes reçus en JDC a eu une double incidence :


1 - Une baisse des dépenses liées à la mise en œuvre de la JDC.


Il convient de dissocier trois postes de dépenses :

  • Les dépenses de titre 2 : il s’agit des dépenses liées à la rémunération des animateurs des JDC. Le changement de format des JDC (passage à la JDC adaptée, puis à la JDC en ligne) a conduit la DSNJ à solliciter moins d’animateurs. En effet, les JDC adaptées n’étaient animées que par une seule personne contre deux animateurs pour les JDC au format classique, les JDC en ligne ne nécessitant aucun animateur. Ces évolutions des modalités de mise en œuvre de la JDC ont engendré une réduction des dépenses de titre 2 de 3,9M€ par rapport à 2019.
  • Les dépenses d’alimentation : l’absence de repas pris par les appelés dans le cadre de la JDC adaptée (d’une durée de trois heures trente) a généré une économie de 3,36M€ par rapport à l’exercice 2019.
  • Les dépenses de transport des jeunes : la baisse du nombre de jeunes reçus en JDC et le passage à la JDC en ligne à la suite du 2ème confinement ont provoqué une réduction des dépenses consacrées à la prise en charge des frais de transport des jeunes reçus en JDC.

2 - Une répartition des charges fixes sur une population de jeunes plus réduite.


Ainsi, la baisse de 20 % du nombre de jeunes reçus en JDC par rapport à la cible initiale a généré une hausse du coût unitaire de la JDC de 12,4 % par rapport à la cible définie par le PAP. Les économies réalisées sur la mise en œuvre de la JDC n’ont pas permis de compenser la hausse mécanique de ce coût unitaire.


OBJECTIF    

2 – Favoriser l'insertion professionnelle des jeunes éloignés de l'emploi


INDICATEUR

2.1 – Taux d'insertion professionnelle des volontaires du SMV (service militaire volontaire)

     (du point de vue du citoyen)

 

Unité

2018
Réalisation

2019
Réalisation

2020
Prévision
PAP 2020

2020
Prévision
actualisée

2020
Réalisation

2020
Cible
PAP 2020

Taux d'insertion professionnelle des volontaires du SMV

%

Sans objet

Sans objet

>70

>70

70,16

>70

 

Commentaires techniques

L’insertion doit intervenir au plus tard dans les 6 mois de la sortie du dispositif du volontaire stagiaire. Le taux d’insertion permet d’évaluer la performance du dispositif dans sa capacité à insérer des jeunes éloignés de l’emploi. Il comptabilise hors attrition (jeunes quittant prématurément le dispositif sans insertion professionnelle ou offre de formation, le tout sur justificatif) le nombre de volontaires stagiaires insérés vers l’une des 4 catégories suivantes :

- vers l’emploi durable (CDD ≥ 6 mois ou CDI) ;

- vers l’emploi de transition (CDD < 6 mois) ;

- vers une sortie positive (reprise de cursus professionnel qualifiant ou certifiant) ;

- vers l’alternance (contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage).


Source des données : Système automatisé de gestion et d’information – SAGI (LAGON).


Mode de calcul : [Nombre de volontaires stagiaires VS insérés entre la signature du primo contrat et jusqu’à 6 mois après leur fin de contrat] / [(nombre de VS RDC (hors dénonciation ou résiliation de contrat sans insertion) + VS insérés avant le terme prévu de leur contrat)] x 100.

 

Analyse des résultats

INDICATEUR 2.1 « Taux d’insertion professionnelle des volontaires du SMV »


Créé en 2015 à titre expérimental et pérennisé par l’article 32 de la LPM 2019-2025, déployé dans cinq régions sur six centres : quatre pour l’armée de terre, un pour l’armée de l’air et de l’espace et un pour la marine nationale, le SMV conforte des savoir-faire éducatifs propres aux armées. Outil d’inclusion sociale, le SMV permet de rendre confiance aux jeunes servant dans ses rangs, sous le double statut de militaire et de stagiaire de la formation professionnelle, dans un esprit d’éthique, de respect et d’acquisition de véritables compétences professionnelles.


Les conséquences de la crise sanitaire sur le recrutement et la formation professionnelle des jeunes ont été maîtrisées. Ainsi, en 2020, le taux d’insertion du SMV est de 70,16 %, ce qui est conforme à la cible (> 70 %), sur la base de 933 volontaires stagiaires accueillis au sein des centres SMV, dont environ 10 % ont été orientés vers le SMV grâce à la JDC.