$@FwLOVariable(annee#2022)

$@FwLOVariable(numProg#212)

$@FwLOVariable(libelleProg#Soutien de la politique de la défense)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Justification au premier euro)

 

Justification au premier euro

Éléments transversaux au programme

Éléments de synthèse du programme

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Numéro et intitulé de l'action
ou de la sous-action

Prévision LFI 
Consommation 

Titre 2 *
Dépenses
de personnel

Autres titres *

Total
y.c. FdC et AdP

Titre 2 *
Dépenses
de personnel

Autres titres *

Total
y.c. FdC et AdP

04 – Politique immobilière

 
 

3 453 279 373
3 474 663 698

3 471 044 040
3 474 663 698

 
 

497 883 129
499 494 282

515 647 796
499 494 282

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

 
 

168 588 791
161 478 688

168 588 791
161 478 688

 
 

160 273 831
152 914 058

160 273 831
152 914 058

06 – Politiques des ressources humaines

 
-3 300

146 464 378
156 319 736

147 914 378
156 316 436

 
-3 300

147 690 377
154 324 249

149 140 377
154 320 949

06.03 – Reconversion

 
-3 300

31 657 580
32 224 821

31 657 580
32 221 521

 
-3 300

31 657 579
28 243 873

31 657 579
28 240 573

06.04 – Action sociale et autres politiques de ressources humaines (hors rémunérations des agents)

 
 

114 806 798
124 094 914

116 256 798
124 094 914

 
 

116 032 798
126 080 377

117 482 798
126 080 377

08 – Politique culturelle et éducative

 
 

57 745 319
49 677 677

57 895 319
49 677 677

 
 

53 535 320
56 750 750

53 685 320
56 750 750

08.01 – Actions culturelles et mise en valeur du patrimoine

 
 

52 664 069
44 674 668

52 664 069
44 674 668

 
 

48 654 070
53 072 470

48 654 070
53 072 470

08.02 – Gestion et communication des archives historiques de la défense

 
 

5 081 250
5 003 009

5 231 250
5 003 009

 
 

4 881 250
3 678 280

5 031 250
3 678 280

10 – Restructurations

 
-301

44 193 925
13 708 049

44 193 925
13 707 748

 
-301

24 373 916
22 853 999

24 373 916
22 853 698

11 – Pilotage, soutien et communication

 
 

366 428 644
330 571 184

367 403 644
330 571 184

 
 

373 278 400
362 620 461

374 253 400
362 620 461

50 – Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

630 624 069
619 987 326

 
 

630 624 069
619 987 326

630 624 069
619 987 326

 
 

630 624 069
619 987 326

50.01 – Renseignement extérieur

498 635 038
492 458 753

 
 

498 635 038
492 458 753

498 635 038
492 458 753

 
 

498 635 038
492 458 753

50.02 – Renseignement de sécurité et de défense

131 989 031
127 528 573

 
 

131 989 031
127 528 573

131 989 031
127 528 573

 
 

131 989 031
127 528 573

51 – Prospective de défense - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

25 246 328
25 990 029

 
 

25 246 328
25 990 029

25 246 328
25 990 029

 
 

25 246 328
25 990 029

51.01 – DGRIS / Administration centrale

25 246 328
25 990 029

 
 

25 246 328
25 990 029

25 246 328
25 990 029

 
 

25 246 328
25 990 029

52 – Relations internationales

70 924 379
90 612 277

 
 

70 924 379
90 612 277

70 924 379
90 612 277

 
 

70 924 379
90 612 277

52.01 – DGA / Soutien aux exportations

6 761 612
16 272 519

 
 

6 761 612
16 272 519

6 761 612
16 272 519

 
 

6 761 612
16 272 519

52.02 – DGRIS / Diplomatie de défense

64 162 767
74 339 758

 
 

64 162 767
74 339 758

64 162 767
74 339 758

 
 

64 162 767
74 339 758

53 – Préparation et conduite des opérations d'armement - Personnel travaillant pour le programme "Équipement des forces "

2 110 459 810
2 083 529 348

 
 

2 110 459 810
2 083 529 348

2 110 459 810
2 083 529 348

 
 

2 110 459 810
2 083 529 348

53.01 – Soutien aux opérations d'armement

2 110 459 810
2 083 529 348

 
 

2 110 459 810
2 083 529 348

2 110 459 810
2 083 529 348

 
 

2 110 459 810
2 083 529 348

54 – Planification des moyens et conduite des opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

1 396 436 217
1 327 524 712

 
 

1 396 436 217
1 327 524 712

1 396 436 217
1 327 524 712

 
 

1 396 436 217
1 327 524 712

54.01 – Commandement des armées

179 250 397
180 750 883

 
 

179 250 397
180 750 883

179 250 397
180 750 883

 
 

179 250 397
180 750 883

54.02 – Organismes interarmées à vocation opérationnelle

241 594 588
241 646 545

 
 

241 594 588
241 646 545

241 594 588
241 646 545

 
 

241 594 588
241 646 545

54.03 – Organismes interarmées à vocation prospective et maîtrise des armements

 
1 024 268

 
 

0
1 024 268

 
1 024 268

 
 

0
1 024 268

54.04 – Enseignement interarmées

134 298 899
116 993 715

 
 

134 298 899
116 993 715

134 298 899
116 993 715

 
 

134 298 899
116 993 715

54.05 – EMA / Relations internationales militaires / PPE

144 315 846
142 358 051

 
 

144 315 846
142 358 051

144 315 846
142 358 051

 
 

144 315 846
142 358 051

54.06 – Renseignement d'intérêt militaire

179 416 710
153 853 890

 
 

179 416 710
153 853 890

179 416 710
153 853 890

 
 

179 416 710
153 853 890

54.07 – Systèmes d'information et de communication

517 559 777
490 897 360

 
 

517 559 777
490 897 360

517 559 777
490 897 360

 
 

517 559 777
490 897 360

55 – Préparation des forces terrestres - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

7 276 159 019
7 421 998 817

 
 

7 277 199 019
7 421 998 817

7 276 159 019
7 421 998 817

 
 

7 277 199 019
7 421 998 817

55.01 – Ressources humaines des forces terrestres

7 276 159 019
7 421 998 817

 
 

7 277 199 019
7 421 998 817

7 276 159 019
7 421 998 817

 
 

7 277 199 019
7 421 998 817

56 – Préparation des forces navales - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 568 687 795
2 615 302 992

 
 

2 568 687 795
2 615 302 992

2 568 687 795
2 615 302 992

 
 

2 568 687 795
2 615 302 992

56.01 – Ressources humaines des forces navales

2 568 687 795
2 610 274 780

 
 

2 568 687 795
2 610 274 780

2 568 687 795
2 610 274 780

 
 

2 568 687 795
2 610 274 780

56.02 – Rémunérations des ouvriers de l'Etat de la DCNS

 
5 028 212

 
 

0
5 028 212

 
5 028 212

 
 

0
5 028 212

57 – Préparation des forces aériennes- Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 568 999 556
2 556 273 596

 
 

2 568 999 556
2 556 273 596

2 568 999 556
2 556 273 596

 
 

2 568 999 556
2 556 273 596

57.01 – Ressources humaines des forces aériennes

2 568 999 556
2 555 786 470

 
 

2 568 999 556
2 555 786 470

2 568 999 556
2 555 786 470

 
 

2 568 999 556
2 555 786 470

57.02 – Service industriel aéronautique(SIAé)

 
487 126

 
 

0
487 126

 
487 126

 
 

0
487 126

58 – Logistique et soutien interarmées - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 705 170 118
2 928 781 870

 
0

2 976 443 072
2 928 781 870

2 705 170 118
2 928 781 870

 
340

2 976 443 072
2 928 782 210

58.01 – Fonction pétrolière

135 978 814
134 392 061

 
 

135 978 814
134 392 061

135 978 814
134 392 061

 
 

135 978 814
134 392 061

58.02 – Logistique et soutien interarmées / CICoS

73 482 301
60 338 158

 
0

73 482 301
60 338 158

73 482 301
60 338 158

 
340

73 482 301
60 338 498

58.03 – Soutiens complémentaires

 
2 071 889

 
 

0
2 071 889

 
2 071 889

 
 

0
2 071 889

58.04 – Service interarmées des munitions

91 795 228
87 984 904

 
 

91 795 228
87 984 904

91 795 228
87 984 904

 
 

91 795 228
87 984 904

58.05 – Service du commissariat des armées

1 489 127 944
1 454 071 490

 
 

1 489 127 944
1 454 071 490

1 489 127 944
1 454 071 490

 
 

1 489 127 944
1 454 071 490

58.06 – Fonction santé

914 785 831
1 189 923 368

 
 

1 186 058 785
1 189 923 368

914 785 831
1 189 923 368

 
 

1 186 058 785
1 189 923 368

59 – Surcoûts liés aux opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

350 000 000
323 731 935

 
 

350 000 000
323 731 935

350 000 000
323 731 935

 
 

350 000 000
323 731 935

59.01 – Surcoûts liés aux opérations extérieures

250 000 000
255 880 990

 
 

250 000 000
255 880 990

250 000 000
255 880 990

 
 

250 000 000
255 880 990

59.02 – Surcoûts liés aux opérations intérieures

100 000 000
67 850 944

 
 

100 000 000
67 850 944

100 000 000
67 850 944

 
 

100 000 000
67 850 944

60 – Politique immobilière - Personnel travaillant pour l'action "Politique immobilière"

487 816 346
469 628 820

 
 

487 816 346
469 628 820

487 816 346
469 628 820

 
 

487 816 346
469 628 820

61 – Action sociale, chômage et pensions

298 821 452
282 712 340

 
 

298 821 452
282 712 340

298 821 452
282 712 340

 
 

298 821 452
282 712 340

61.01 – Actions sociales et autres politiques des ressources humaines

156 042 618
156 997 827

 
 

156 042 618
156 997 827

156 042 618
156 997 827

 
 

156 042 618
156 997 827

61.02 – Reconversion des personnels militaires - Chômage

133 802 356
116 382 860

 
 

133 802 356
116 382 860

133 802 356
116 382 860

 
 

133 802 356
116 382 860

61.03 – Reconversion des personnels civils - Chômage

8 976 478
9 331 653

 
 

8 976 478
9 331 653

8 976 478
9 331 653

 
 

8 976 478
9 331 653

62 – Politique culturelle et éducative - gestion et communication des archives historiques de la défense - Personnel travaillant pour l'action "Politique culturelle et éducative"

40 989 647
37 492 816

 
 

40 989 647
37 492 816

40 989 647
37 492 816

 
 

40 989 647
37 492 816

63 – Restructurations - RH

52 544 445
39 920 616

 
 

52 544 445
39 920 616

52 544 445
39 920 616

 
 

52 544 445
39 920 616

63.01 – Restructurations Personnels civils

27 140 099
13 908 475

 
 

27 140 099
13 908 475

27 140 099
13 908 475

 
 

27 140 099
13 908 475

63.02 – Restructurations Personnels militaires

25 404 346
26 012 141

 
 

25 404 346
26 012 141

25 404 346
26 012 141

 
 

25 404 346
26 012 141

64 – Pilotage, soutien - Personnel travaillant pour l'action " Pilotage, soutien "

391 743 719
389 909 124

 
 

391 743 719
389 909 124

391 743 719
389 909 124

 
 

391 743 719
389 909 124

64.01 – Personnel du SGA employeur

276 573 827
281 482 521

 
 

276 573 827
281 482 521

276 573 827
281 482 521

 
 

276 573 827
281 482 521

64.07 – Personnel de l'action sociale

65 974 016
63 088 925

 
 

65 974 016
63 088 925

65 974 016
63 088 925

 
 

65 974 016
63 088 925

64.08 – Personnel de l'agence de reconversion de la Défense

49 195 876
45 337 678

 
 

49 195 876
45 337 678

49 195 876
45 337 678

 
 

49 195 876
45 337 678

65 – Journée défense et citoyenneté - Personnel travaillant pour le programme "Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant"

120 341 117
113 712 902

 
 

120 341 117
113 712 902

120 341 117
113 712 902

 
 

120 341 117
113 712 902

66 – Rayonnement et contribution extérieure

41 981 256
131 388 973

 
 

41 981 256
131 388 973

41 981 256
131 388 973

 
 

41 981 256
131 388 973

66.01 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés sous PMEA Mindef

 
-955 767

 
 

0
-955 767

 
-955 767

 
 

0
-955 767

66.02 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants non remboursés sous PMEA Mindef

15 502 829
25 976 931

 
 

15 502 829
25 976 931

15 502 829
25 976 931

 
 

15 502 829
25 976 931

66.03 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés hors PMEA Mindef

 
92 522 507

 
 

0
92 522 507

 
92 522 507

 
 

0
92 522 507

66.04 – Pilotage, soutien et communication - Présidence de la République

 
-904 669

 
 

0
-904 669

 
-904 669

 
 

0
-904 669

66.05 – Pilotage, soutien et communication - Elèves des classes préparatoires des lycées de la défense

1 395 045
1 569 023

 
 

1 395 045
1 569 023

1 395 045
1 569 023

 
 

1 395 045
1 569 023

66.06 – Pilotage, soutien et communication - Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

25 083 382
13 180 948

 
 

25 083 382
13 180 948

25 083 382
13 180 948

 
 

25 083 382
13 180 948

67 – Pilotage, soutien et communication - dépenses de personnel des cabinets et des organismes rattachés / RH

85 554 678
83 757 145

 
 

85 554 678
83 757 145

85 554 678
83 757 145

 
 

85 554 678
83 757 145

67.01 – Cabinet du Ministre des armées - Cabinet du ministre délégué auprès du Ministre des armées - sous-direction des cabinets

31 310 161
31 882 272

 
 

31 310 161
31 882 272

31 310 161
31 882 272

 
 

31 310 161
31 882 272

67.02 – Contrôle général des armées

21 826 723
22 975 126

 
 

21 826 723
22 975 126

21 826 723
22 975 126

 
 

21 826 723
22 975 126

67.03 – Direction Générale du Numérique

8 002 589
5 693 336

 
 

8 002 589
5 693 336

8 002 589
5 693 336

 
 

8 002 589
5 693 336

67.04 – Délégation à l'Information et la Communication de la Défense

10 970 196
9 173 594

 
 

10 970 196
9 173 594

10 970 196
9 173 594

 
 

10 970 196
9 173 594

67.05 – Gendarmerie de la Sureté de l'Armement Nucléaire

5 170 791
5 299 090

 
 

5 170 791
5 299 090

5 170 791
5 299 090

 
 

5 170 791
5 299 090

67.06 – Contrôle Budgétaire et Comptable Ministériel défense - Agence Comptable des Services Industriels de l'Armement

5 440 945
5 560 063

 
 

5 440 945
5 560 063

5 440 945
5 560 063

 
 

5 440 945
5 560 063

67.07 – Direction de la Protection des Installations, moyens et activités de la Défense

2 833 273
3 173 664

 
 

2 833 273
3 173 664

2 833 273
3 173 664

 
 

2 833 273
3 173 664

Total des crédits prévus en LFI *

21 222 499 951

4 236 700 430

25 459 200 381

21 222 499 951

1 257 034 973

22 479 534 924

Ouvertures / annulations y.c. FdC et AdP

+356 667 552

-19 858 268

+336 809 284

+356 667 552

-8 248 802

+348 418 750

Total des crédits ouverts

21 579 167 503

4 216 842 162

25 796 009 665

21 579 167 503

1 248 786 171

22 827 953 674

Total des crédits consommés

21 542 252 039

4 186 419 032

25 728 671 071

21 542 252 039

1 248 958 140

22 791 210 178

Crédits ouverts - crédits consommés

+36 915 464

+30 423 129

+67 338 593

+36 915 464

-171 968

+36 743 496


* hors FdC et AdP pour les montants de la LFI

 

Total des autorisations de fongibilité asymétrique délivrées au programme : 194 180 €.

 



AUTORISATIONS D’ENGAGEMENTS ET CRÉDITS DE PAIEMENT ANNÉE 2022 (EN €)




Niveau




Description

AE

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Affectation sur TF

Engagement hors TF

Écart Utilisation / Prévision LFI

(1)

(2)

(3)

(4)

(5) = (3) + (4) - (1) - (2)

OS

Dissuasion (DIS)

4 600 000

0

0

4 245 125

‑354 875

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

168 588 791

0

0

162 573 300

‑6 015 491

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

708 220 266

2 575 000

0

660 333 016

‑50 462 250

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

3 355 291 373

17 764 667

4 800 000

3 376 999 359

8 743 319

Total

4 236 700 430

20 339 667

4 800 000

4 204 150 801

‑48 089 296


Niveau

Description

CP

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Consommation

Écart Consommation / Prévision LFI

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) - (2)

OS

Dissuasion (DIS)

4 600 000

0

4 243 425

‑356 575

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

160 273 831

0

152 997 287

‑7 276 544

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

679 682 231

2 575 000

678 875 545

‑3 381 686

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

412 478 911

17 764 667

414 046 156

‑16 197 422

Total

1 257 034 973

20 339 667

1 250 162 413

‑27 212 227


AUTORISATIONS D’ENGAGEMENTS SUR TRANCHE FONCTIONNELLE (EN M€)

Niveau

Description

AEANE fin 2021

Retrait sur affectation

Affectation 2022

Total

Engagement 2022 sur TF

OS

Dissuasion (DIS)

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

1,71

0,00

0,00

1,71

0,47

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

6,46

0,98

4,80

10,29

4,53

Total

8,18

0,98

4,80

12,00

5,00

ÉCHEANCIERS DES PAIEMENTS (EN M€)


Niveau


Description


PLF/PLR

Engagements

Paiements

Eng restant à payer à fin 2021

Eng 2022

2022

2023

2024

> 2024

Total

OS

Dissuasion (DIS)

PLF

0,00

4,60

4,60

0,00

0,00

0,00

4,60

PLR

0,00

4,25

4,24

0,00

0,00

0,00

4,25

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

PLF

125,46

168,97

164,30

94,06

30,48

5,58

294,44

PLR

124,98

163,04

153,00

83,43

27,15

24,45

288,02

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

PLF

1 056,13

710,80

686,26

218,27

71,07

791,33

1 766,93

PLR

1 067,86

660,33

678,88

148,60

67,77

832,94

1 728,20

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

PLF

805,76

600,98

430,24

406,72

289,41

280,37

1 406,74

PLR

804,94

3 381,53

414,05

483,61

386,89

2 901,92

4 186,46

Écarts (PLR-PLF)

10,42

2 723,80

‑35,24

‑3,41

90,85

2 682,03

2 734,23



 

   Passage du PLF à la LFI

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

 

Titre 2
 

Autres titres

Total

Titre 2

Autres titres

Total

PLF

21 222 499 951

1 464 700 430

22 687 200 381

21 222 499 951

1 257 034 973

22 479 534 924

Amendements

0

+2 772 000 000

+2 772 000 000

0

0

0

LFI

21 222 499 951

4 236 700 430

25 459 200 381

21 222 499 951

1 257 034 973

22 479 534 924

 

 

   Justification des mouvements réglementaires et des lois de finances rectificatives

Report de crédits

 

Titre 2

Néant.

 

Hors titre 2

En AE, les reports de crédits s’élèvent à 15,7 M€, dont 9,3 M€ par arrêté du 25 janvier 2022 (reports sur TF) et 6,4 M€ par arrêté du 17 février 2022. En CP, 6,4 M€ ont été reportés via l’arrêté de reports du 17 février 2022.

 

Loi de finances rectificative

 

Titre 2

Néant.

 

Hors titre 2

La loi de finances rectificative n° 2022-1157 du 16 août 2022 a ouvert 47,9 M€ en AE/CP sur le programme.

La loi de finances rectificative n° 2022-1499 du 1er décembre 2022 a annulé 31,4 M€ en AE/CP sur le programme.

 

Décrets de transfert

 

Titre 2

Le solde des transferts s’élève à +91,6 M€ et recouvre les mesures suivantes :

 

1/ mouvements entrants :

  • en provenance du programme 551 « Provision relative aux rémunérations publiques »

    • +67,0 M€ au titre de la revalorisation du point d’indice au 1er juillet 2022 ;

    • +11,2 M€ au titre de l’indemnité inflation ;

    • +6,8 M€ au titre de l’impact de la revalorisation du SMIC d’octobre 2021 sur la grille des militaires du rang ;

    • +5,9 M€ au titre des mesures salariales en faveur des agents de catégories C ;

    • +2,1 M€ au titre de la convergence indemnitaire entre les services déconcentrés en Île-de-France et l’administration centrale ;

    • +0,1 M€ au titre de la refonte des grilles des médecins de prévention ;

    • +0,03 M€ au titre du recrutement de deux thésards dans le cadre du déploiement de conventions de formation par la recherche en administration (COFRA).

  • en provenance d’autres programmes

    • +0,06 M€ en provenance du programme 218 « Conduite et pilotage des politiques économiques et financières » destinés au financement de la prime de développement des ingénieurs des mines affectés au ministère des armées ;

    • +0,2 M€ en provenance du programme 152 « Gendarmerie nationale » au titre de la régularisation d’erreurs d’imputation ;

    • +0,1 M€ en provenance du programme 352 « Fonds pour l’accélération du financement des start-up d’État ». Ce transfert est destiné au financement du recrutement de trois entrepreneurs d’intérêt général dans le cadre du défi « Optiflex » organisé par le commissariat des armées ;

    • +0,1 M€ en provenance du programme 161 « Sécurité civile » au titre de la participation des armées aux opérations de lutte contre les incendies dans le cadre de l’opération Héphaïstos.

2/ mouvements sortants :

  •  1,3 M€ à destination du programme 138 « Emploi outre-mer », au titre du financement des surcoûts liés à l’indemnité de mobilité géographique des militaires (IMGM) du service militaire adapté ;

  • ‑0,06 M€ à destination du programme 129 « Coordination du travail gouvernemental », au titre du financement de rémunérations assurées par le secrétariat général des affaires européennes (SGAE) ;

  • ‑0,3 M€ à destination du programme 134 « Développement des entreprises et régulations », au titre de la contribution au profit du commissariat aux communications électroniques de défense (CCED) ;

  • ‑0,2 M€ à destination du programme 176 « Police nationale », au titre du transfert de 3,5 ETPT pour la création de l’agence nationale des données de voyage (ANDV) ;

  • ‑0,1 M€ à destination du programme 105 « Action de la France en Europe et dans le monde », au titre du financement des rémunérations de certains personnels en poste à l’étranger.

 

Hors titre 2

Le solde des transferts s’élève à ‑4,3 M€ en AE et ‑5 M€ en CP et concerne principalement :

  • deux transferts pour un montant total de 3,7 M€ en AE/CP vers le programme 152 « Gendarmerie nationale », dont un transfert destiné au remboursement d’un versement excédentaire de l’indemnité compensatrice due au titre de la société nationale des chemins de fer français (‑7,2 M€ en AE/CP) et un transfert destiné au remboursement de la cession d’une emprise (3,5 M€ en AE/CP) ;

  • deux transferts pour un montant total de 1,2 M€ en AE/CP vers le programme 224 « Transmission des savoirs et démocratisation de la culture » destiné au financement de la maintenance et l’amélioration continue (MAC) du projet d’archivage numérique « Valeurs immatérielles transmises aux archives pour mémoire » (VITAM) et au financement de la rémunération, par l’opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture, d’emplois mis à disposition.

 

Décrets de virement

 

Titre 2

Néant.

 

Hors titre 2

Le solde des virements s’élève à ‑21,5 M€ en AE et 0,06 en CP et recouvre principalement le financement ou le remboursement de dépenses d’infrastructure vers ou depuis le programme 178 « Préparation et emploi des forces ».

 

Décrets d’avance

 

Titre 2

Néant

 

Hors titre 2

Le décret d’avance n° 2022-512 du 7 avril 2022 a annulé 47,9 M€ en AE et en CP afin de contribuer au financement du plan de résilience économique et sociale déployé suite au déclenchement de la guerre en Ukraine. Dans le cadre de la loi de finances rectificative du 16 août 2022, la situation économique a conduit à faire le choix de reconstituer les marges en gestion afin de faire face à d’éventuels aléas d’ici la fin de l’année

 

Décrets de répartition

 

Titre 2

 

Néant.

 

   Origine et emploi des fonds de concours et attributions de produits

Titre 2


Les rattachements par attributions de produits s’élèvent à 265 M€. Ils proviennent majoritairement du produit de l’activité du service de santé des armées (264,2 M€ au titre du remboursement de soins assurés par le service de santé des armées incluant une annulation de dépenses à hauteur de ‑0,2 M€) et marginalement de remboursements de la Bundeswehr (0,9 M€ affectés au titre du remboursement des dépenses de personnels de la défense par les organismes internationaux ou leurs émanations).


Hors Titre 2

Les rattachements de fonds de concours (2,3 M€ en AE/CP) et d’attributions de produits (19,4 M€ en AE/CP) proviennent :

  • pour les premiers :

    • de participations diverses aux dépenses d’infrastructure et de dépollution (1,1 M€ en AE/CP) ;

    • de la participation de la Commission européenne au financement des actions et projets menés par les services relevant du programme 212 (0,6 M€ en AE/CP) ;

    • de contributions aux actions en faveur de l’environnement (0,3 M€ en AE/CP) ;

    • du produit des legs et donations (0,2 M€ en AE/CP).

  • pour les seconds :

    • de recettes provenant de la rémunération de certains services rendus par le ministère de la défense dans le cadre de sa mission en métropole (18,6 M€ en AE/CP) ;

    • de recettes provenant de prestations diverses effectuées dans le cadre de l’exécution du partenariat public-privé Balard (0,7 M€ en AE/CP).

 

   Réserve de précaution et fongibilité

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

 

Titre 2
 

Autres titres

Total

Titre 2

Autres titres

Total

Mise en réserve initiale

106 112 500

167 132 219

273 244 719

106 112 500

47 945 601

154 058 101

Surgels

0

47 945 601

47 945 601

0

47 945 601

47 945 601

Dégels

0

-110 880 000

-110 880 000

0

0

0

Annulations / réserve en cours de gestion

0

-47 945 601

-47 945 601

0

-47 945 601

-47 945 601

Réserve disponible avant mise en place du schéma de fin de gestion (LFR de fin d'année)

106 112 500

56 252 219

162 364 719

106 112 500

47 945 601

154 058 101

 

RÉSERVE DE PRÉCAUTION


titre 2


La réserve de précaution sur le titre 2 (106,1 M€, dont 62,8 M€ hors CAS Pensions et 43,3 M€ sur le CAS Pensions) a fait l’objet d’une levée totale.


fongibilité ASYMETRIQUE


Un mouvement de fongibilité a été réalisé en fin de gestion du titre 2 vers le hors-titre 2 du programme pour un montant de 0,2 M€.

 

Emplois et dépenses de personnel

   Emplois rémunérés par le programme

(en ETPT)

Catégorie d'emplois

Transferts
de gestion
2021

(1)

Réalisation

2021

(2)

LFI + LFR

2022

(3)

Transferts
de gestion
2022

(4)

Réalisation

2022

(5)

Écart à
LFI + LFR 2022
(après transferts
de gestion)
(5 - (3 + 4))

1087 – Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

-2,00

14 966,42

14 864,60

-3,00

15 279,30

+417,70

1088 – Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

0,00

14 013,45

14 499,92

-3,00

15 043,07

+546,15

1089 – Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

0,00

22 585,84

20 769,15

0,00

19 911,56

-857,59

1090 – Ouvriers de l'Etat

0,00

12 415,64

11 726,54

0,00

11 674,50

-52,04

1091 – Officiers

0,00

33 932,25

34 561,63

0,00

34 087,75

-473,88

1092 – Sous-officiers

0,00

91 469,67

92 882,60

-0,50

90 809,17

-2 072,93

1093 – Militaires du rang

0,00

79 820,83

79 363,49

0,00

78 163,33

-1 200,16

1094 – Volontaires

0,00

1 380,25

1 556,91

0,00

1 251,42

-305,49

1095 – Volontaires stagiaires du SMV

0,00

683,75

1 147,20

0,00

556,92

-590,28

Total

-2,00

271 268,10

271 372,04

-6,50

266 777,02

-4 588,52


 

(en ETPT)

Catégorie d'emplois

Mesures
de périmètre
en LFI

(6)

Mesures
de transfert
en LFI

(7)

Corrections
techniques


(8)

Impact des
schémas d'emplois
pour 2022

(5-4)-(2-1)-(6+7+8)

dont extension en
année pleine du
schéma d'emplois
2021 sur 2022

dont impact du
schéma d'emplois
2022 sur 2022

1087 – Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

0,00

0,00

+22,11

+291,77

+293,66

-1,89

1088 – Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

0,00

-82,00

+844,71

+269,91

+258,73

+11,18

1089 – Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

0,00

0,00

-2 728,66

+54,38

+247,84

-193,46

1090 – Ouvriers de l'Etat

0,00

-2,00

+1,14

-740,28

-262,26

-478,02

1091 – Officiers

0,00

0,00

+0,48

+155,02

+251,32

-96,30

1092 – Sous-officiers

0,00

0,00

-8,25

-651,75

+327,46

-979,21

1093 – Militaires du rang

0,00

0,00

-6,21

-1 651,29

-471,39

-1 179,90

1094 – Volontaires

0,00

0,00

+9,70

-138,53

-179,55

+41,02

1095 – Volontaires stagiaires du SMV

0,00

0,00

-126,83

0,00

0,00

0,00

Total

0,00

-84,00

-1 991,81

-2 410,77

+465,81

-2 876,58

 

Après transferts de gestion, le volume d’ ETPT consommé par le programme 212 est inférieur de ‑4 588,52 ETPT au plafond alloué en LFI et LFR 2022, représentant ainsi une sous-consommation de 1,69 % du plafond 2022.


L’évolution entre les réalisations 2021 et 2022 s’établit à ‑4 486,58 ETPT (hors transferts de gestion) et relève :

◦ du schéma d’emplois 2022 de ‑2 410,77 ETPT (comprenant le SIAé) qui se décompose en une extension en année pleine (EAP) 2021 sur 2022 de +465,81 ETPT et un effet année courante (EAC) 2022 de ‑2 876,58 ETPT.

◦ des mesures de transferts à hauteur de ‑84 ETPT ;

◦ des corrections techniques à hauteur de ‑1 991,81 ETPT regroupant les mesures suivantes :

  • du retrait des apprentis du plafond d’emplois ministériel, à hauteur de ‑2 000 ETPT (+200 ETPT en PLF puis ‑2 200 ETPT en LFI) ;

  • des corrections de stocks au titre de la variation prévisionnelle des effectifs de volontaires, à hauteur de ‑118,17 ETPT (‑126,83 ETPT sur les volontaires du SMV et +8,67 ETPT sur les volontaires experts des armées) ;

  • des rectifications liées aux calculs de l’EAP et de l’EAC à partir de mois moyens arrondis, soit ‑14,24 ETPT ;

  • de corrections techniques et des ajustements entre catégories d’emplois apportés dans le cadre du DPGECP 2022 à hauteur de +136,09 ETPT.


La consommation moyenne pour l’année de 266 777 ETPT comprend les personnels HPSOP. Sans retraitement de ces personnels, la consommation est de 257 607 ETPT.


RÉPARTITION DE L’EMR PAR CATÉGORIE D’EMPLOI


Catégories d’emploi

Réalisation 2022

dont SIAé

dont Présidence de la République




Total civils

61 908,43

3 887,48

20,50


Catégorie A

15 279,30

609,59

2,00


Catégorie B

15 043,07

862,57

9,00


Catégorie C

19 911,56

213,99

7,67


Ouvriers de l’État

11 674,50

2 201,33

1,83


Total militaires

204 868,59

789,16

50,67


Officiers

34 087,75

103,00

14,25


Sous-officiers

90 809,17

641,08

33,42


Militaires du rang

78 163,33

45,08

3,00


Volontaires

1 251,42

-

-


Volontaires stagiaires du SMV

556,92

-

-


TOTAL GÉNÉRAL

266 777,02

4 676,64

71,17



RÉPARTITION DE L’EMR PAR BOP


BOP

Réalisation 2022

dont SIAé

dont Présidence de la République

Personnel militaire de l’armée de terre

113 280,08

50,83

12,33

Personnel militaire de l’armée de l’air et de l’espace

40 232,83

276,67

12,67

Personnel militaire de la marine

36 120,25

397,75

17,25

Personnel militaire du SCA

2 010,45

4,17

1,00

Personnel militaire du SEO

1 397,08

-

-

Personnel du SSA

9 750,69

-

7,42

Personnel de la DGA

6 716,35

820,15

-

Personnel du SID

650,25

-

-

Autres personnel militaire (CGA, APM, gendarmes non-spécialisés et de la sûreté des armements nucléaires)

487,75

-

-

Personnel civil de la Défense (1)

50 357,82

3 127,07

19,50

Personnel de la DGSE

5 773,46

-

1,00

Total

266 777,02

4 676,64

71,17

(1) Le BOP « Personnel civil de la Défense » n’inclut pas les populations suivantes :

- le personnel civil paramédical, rattaché au service de santé des armées (SSA) ;

- les cadres technico-commerciaux, ingénieurs (ICT) et techniciens (TCT), rattachés à la direction générale de l’armement (DGA) ;

- les aumôniers civils rattachés au service du commissariat des armées (SCA) ;

- le personnel civil employé à la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).


 

   Évolution des emplois à périmètre constant

(en ETP)

Catégorie d'emploi

Sorties

dont départs
en retraite

Mois
moyen
des sorties

Entrées

dont primo
recrutements

Mois
moyen
des entrées

Schéma
d'emplois
 
Réalisation

Schéma
d'emplois
 
Prévision PAP

1087 – Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

2 059,31

387,91

6,41

2 490,47

1 554,37

7,56

+431,16

+393,87

1088 – Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

1 719,73

443,00

6,45

2 061,20

1 118,10

7,47

+341,47

+598,54

1089 – Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

2 899,48

541,65

6,23

2 928,58

1 798,70

7,09

+29,10

+271,88

1090 – Ouvriers de l'Etat

1 418,57

779,60

6,43

698,60

340,00

7,87

-719,97

-845,29

1091 – Officiers

2 424,00

945,00

6,86

2 697,00

1 489,00

7,91

+273,00

+512,00

1092 – Sous-officiers

9 697,00

4 077,00

6,51

9 075,00

4 380,00

7,36

-622,00

+303,00

1093 – Militaires du rang

17 777,00

1 913,00

6,34

16 894,00

15 766,00

6,83

-883,00

-889,00

1094 – Volontaires

1 304,00

1,00

6,66

1 436,00

1 261,00

6,90

+132,00

+147,00

Total

39 299,09

9 088,16

38 280,85

27 707,17

-1 018,24

+492,00

 

Le schéma d’emplois réalisé à fin 2022 s’élève à ‑1018 ETPE, soit un écart de ‑1 510 ETPE par rapport aux prévisions du PAP 2022. Cet écart s’explique par la hausse du volume de départs subis par le ministère des armées, avec un marché de l’emploi dynamique pour de nombreux secteurs professionnels, dans lesquels peuvent s’exprimer les compétences professionnelles détenues au ministère. Cette hausse des sorties n’a été compensée que partiellement par l’augmentation des entrées et un volume de recrutements inédit sur la période de l’actuelle LPM.

 

   Effectifs et activités des services

Répartition du plafond d'emplois par service

(en ETPT)

Service

Prévision LFI

Réalisation

dont mesures
de transfert

dont mesures
de périmètre

dont corrections
techniques

Impact
des schémas
d'emplois
pour 2022

dont extension
en année pleine
du schéma d'emplois
2021 sur 2022

dont impact
du schéma
d'emplois
2022 sur 2022

Administration centrale

15 034,78

14 921,71

-3,00

0,00

-9,74

-134,85

+26,05

-160,90

Opérateurs

48,00

40,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Services à l'étranger

11 954,30

11 657,38

-81,00

0,00

0,00

-105,35

+20,35

-125,70

Autres

244 334,96

240 157,93

0,00

0,00

-1 982,07

-2 170,57

+419,41

-2 589,98

Total

271 372,04

266 777,02

-84,00

0,00

-1 991,81

-2 410,77

+465,81

-2 876,58

 

(en ETP)

Service

Schéma
d’emplois
Prévision PAP

ETP
au 31/12/2022
Réalisation

Administration centrale

+27,52

15 020,83

Opérateurs

0,00

40,13

Services à l'étranger

+21,50

11 734,81

Autres

+442,98

241 753,25

Total

+492,00

268 549,02

 

La catégorie « autres » correspond aux unités stationnées en province ou en outre-mer, aux services déconcentrés et aux bases de défense.

 

Répartition du plafond d'emplois par action

Numéro et intitulé de l’action ou de la sous-action

Prévision LFI
 
ETPT

Réalisation
 
ETPT

50 – Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

7 277,85

7 311,34

50.01 – Renseignement extérieur

5 719,60

5 772,46

50.02 – Renseignement de sécurité et de défense

1 558,25

1 538,88

51 – Prospective de défense - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

243,55

268,18

51.01 – DGRIS / Administration centrale

243,55

268,18

52 – Relations internationales

369,02

335,05

52.01 – DGA / Soutien aux exportations

53,02

37,20

52.02 – DGRIS / Diplomatie de défense

316,00

297,85

53 – Préparation et conduite des opérations d'armement - Personnel travaillant pour le programme "Équipement des forces "

10 017,89

10 277,25

53.01 – Soutien aux opérations d'armement

10 017,89

10 277,25

54 – Planification des moyens et conduite des opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

15 135,14

14 212,73

54.01 – Commandement des armées

1 638,28

1 573,52

54.02 – Organismes interarmées à vocation opérationnelle

2 090,46

2 080,72

54.04 – Enseignement interarmées

1 559,09

1 404,90

54.05 – EMA / Relations internationales militaires / PPE

803,21

831,38

54.06 – Renseignement d'intérêt militaire

2 074,14

1 861,23

54.07 – Systèmes d'information et de communication

6 969,96

6 460,98

55 – Préparation des forces terrestres - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

105 839,98

105 250,11

55.01 – Ressources humaines des forces terrestres

105 839,98

105 250,11

56 – Préparation des forces navales - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

34 233,97

34 292,64

56.01 – Ressources humaines des forces navales

34 233,97

34 292,64

57 – Préparation des forces aériennes- Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

38 574,69

38 570,80

57.01 – Ressources humaines des forces aériennes

33 797,54

33 894,16

57.02 – Service industriel aéronautique(SIAé)

4 777,15

4 676,64

58 – Logistique et soutien interarmées - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

42 460,95

40 158,79

58.01 – Fonction pétrolière

2 034,71

2 021,10

58.02 – Logistique et soutien interarmées / CICoS

509,70

548,62

58.04 – Service interarmées des munitions

1 343,16

1 306,16

58.05 – Service du commissariat des armées

23 549,53

22 058,11

58.06 – Fonction santé

15 023,85

14 224,80

60 – Politique immobilière - Personnel travaillant pour l'action "Politique immobilière"

6 636,96

6 443,10

62 – Politique culturelle et éducative - gestion et communication des archives historiques de la défense - Personnel travaillant pour l'action "Politique culturelle et éducative"

626,22

586,19

64 – Pilotage, soutien - Personnel travaillant pour l'action " Pilotage, soutien "

5 238,66

5 246,96

64.01 – Personnel du SGA employeur

3 593,99

3 682,68

64.07 – Personnel de l'action sociale

1 029,27

945,33

64.08 – Personnel de l'agence de reconversion de la Défense

615,40

618,95

65 – Journée défense et citoyenneté - Personnel travaillant pour le programme "Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant"

2 827,67

2 236,31

66 – Rayonnement et contribution extérieure

989,04

778,02

66.01 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés sous PMEA Mindef

294,83

221,27

66.02 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants non remboursés sous PMEA Mindef

306,20

210,19

66.04 – Pilotage, soutien et communication - Présidence de la République

81,01

71,17

66.06 – Pilotage, soutien et communication - Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

307,00

275,39

67 – Pilotage, soutien et communication - dépenses de personnel des cabinets et des organismes rattachés / RH

900,45

809,55

67.01 – Cabinet du Ministre des armées - Cabinet du ministre délégué auprès du Ministre des armées - sous-direction des cabinets

340,86

297,00

67.02 – Contrôle général des armées

167,04

162,49

67.03 – Direction Générale du Numérique

66,22

49,91

67.04 – Délégation à l'Information et la Communication de la Défense

112,46

107,08

67.05 – Gendarmerie de la Sureté de l'Armement Nucléaire

54,44

52,49

67.06 – Contrôle Budgétaire et Comptable Ministériel défense - Agence Comptable des Services Industriels de l'Armement

138,30

115,26

67.07 – Direction de la Protection des Installations, moyens et activités de la Défense

21,13

25,32

Total

271 372,04

266 777,02

Transferts en gestion

-6,50

 

Au global, l’EMR 2022 est en sous réalisation (‑4 595,02 ETPT) par rapport à la programmation 2022, qui tient compte de l’amendement inscrivant les apprentis hors PMEA.

 

Cette sous-réalisation illustre les difficultés des gestionnaires RH à réaliser le schéma d’emploi en 2022. L’employeur SCA est actuellement en pleine transformation, ce qui amène à une sous-réalisation de son ER au 31/12/2022.

 

À noter que si les DF 0212-54-03 et DF 0212-58-03 sont actuellement vides, ces derniers pourraient être utilisés à court terme par le grand employeur (GE) CEMA.

 

Recensement du nombre d'apprentis

Nombre d’apprentis
pour l’année scolaire
2021-2022

Dépenses de titre 2
Coût total chargé
(en M€)

Dépenses hors titre 2
Coût total
(en M€)

2 089,00

28,57

13,04

 

Fixée à 2 117 apprentis pour le cycle scolaire 2021-2022, hors établissements publics, la cible a été réalisée à 98,7 % par le MINARM.

 

   Indicateurs de gestion des ressources humaines

L’indicateur de gestion des ressources humaines figure dans la partie « Performance ».

 

   Présentation des crédits par catégorie et contributions employeurs

Catégorie
 

Exécution
2021

Prévision
LFI 2022

Exécution
2022

Rémunération d’activité

10 816 295 157

10 811 629 847

11 113 223 853

Cotisations et contributions sociales

9 942 860 633

10 110 538 114

10 110 742 173

Contributions d’équilibre au CAS Pensions :

8 476 636 226

8 652 799 249

8 615 998 328

    – Civils (y.c. ATI)

720 103 072

776 530 905

741 278 333

    – Militaires

6 536 388 235

6 646 893 081

6 645 344 732

    – Ouvriers de l’État (subvention d'équilibre au FSPOEIE)

1 220 144 920

1 229 375 263

1 229 375 263

    – Autres (Cultes et subvention exceptionnelle au CAS Pensions)

 

 

 

Cotisation employeur au FSPOEIE

158 056 179

 

152 470 607

Autres cotisations

1 308 168 227

1 457 738 865

1 342 273 238

Prestations sociales et allocations diverses

294 751 830

300 331 990

318 286 013

Total titre 2 (y.c. CAS Pensions)

21 053 907 620

21 222 499 951

21 542 252 039

Total titre 2 (hors CAS Pensions)

12 577 271 394

12 569 700 702

12 926 253 711

FdC et AdP prévus en titre 2

272 312 954

 

Au 31/12/2022, la dépense T2 chômage s’élève à 129,8 M€, pour un effectif moyen de 13 040 allocataires (dont 11 961 militaires). La distribution de la dépense est la suivante :

  • personnels civils restructurés : 5,2 M€ de dépenses pour un effectif moyen de 282 allocataires ;

  • personnels civils non restructurés : 9,6 M€ de dépenses pour un effectif moyen de 797 allocataires ;

  • personnels militaires : 116,3 M€ de dépenses pour un effectif moyen de 11 961 allocataires.


La consommation 2022 est inférieure de 22,5 M€ à la ressource initiale établie à 152,2 M€ en LFI 2022. La LFI avait été construite dans un contexte prudentiel compte tenu de la crise sanitaire (prévision d’effectifs moyens de 14 113 allocataires). Au final, dans un contexte de reprise économique, l’année 2022 se traduit par une baisse des effectifs indemnisés, ainsi que des coûts moyens d’indemnisation en baisse.


RÉFÉRENTIEL D’OPÉRATIONS BUDGÉTAIRES


OPÉRATION STRATEGIQUE (OS)

OPÉRATION PROGRAMMEE (OP)

OPÉRATION BUDGETAIRE (OB)

LFI 2022

RAP 2022

Masse salariale socle - hors CAS pensions

Socle - personnel civil


2 924 275 528

2 920 300 439

Socle - personnel militaire


8 560 462 115

8 954 623 580

Total Masse salariale socle - hors CAS pensions et hors OPEX-MISSINT

11 484 737 643

11 874 924 019

MISSINT

100 000 000

68 708 104

Masse salariale hors socle - hors CAS pensions

Dépenses de non activité


125 578 751

120 642 702

Dépenses de réservistes


176 864 487

171 410 319

Restructurations et autres rémunérations (hors chômage)

Autres rémunérations

58 642 180

49 940 380

Dépenses de restructurations liées au PAR

43 123 279

36 092 069

Prestations sociales et allocations diverses

Allocations chômage 

152 200 000

129 750 393

Autres prestations sociales (cotisations sociales amiante incluses)

178 554 363

218 840 621

Autres dépenses hors socle - DAD




Total Masse salariale hors socle - hors CAS pensions et hors OPEX-MISSINT

734 963 059

726 676 483

OPEX

250 000 000

255 945 406

Total hors CAS Pensions

12 569 700 702

12 926 254 012

Masse salariale - CAS pensions

CAS pensions - personnel civil


2 005 906 168

1 970 612 486

CAS pensions - personnel militaire

CAS pensions militaires - socle

6 448 615 562

6 442 466 958

CAS pensions militaires - hors socle*

67 359 432

135 291 009

CAS pensions militaires - hors socle (BMPM)*

130 918 087

67 627 875

Total Masse salariale - CAS pensions

8 652 799 249

8 615 998 328

TOTAL

21 222 499 951

21 542 252 340

* Les montants programmés de CAS pensions militaires « hors socle » et « hors socle (BMPM) » étaient inversés en LFI 2022 et ont été laissés comme tels ci-dessus tandis que les montants RAP 2022 correspondent à l’exécution.

 

   Éléments salariaux

(en millions d'euros)

Principaux facteurs d'évolution de la masse salariale hors CAS Pensions
 

Socle d'exécution 2021 retraitée

12 187,55

Exécution 2021 hors CAS Pensions

12 577,27

Impact des mesures de transfert et de périmètre 2022/ 2021

-0,13

Débasage de dépenses au profil atypique :

-389,59

    – GIPA

-0,43

    – Indemnisation des jours de CET

-7,57

    – Mesures de restructuration

-36,35

    – Autres dépenses de masse salariale

-345,24

Impact du schéma d'emplois

-50,07

EAP schéma d'emplois 2021

30,24

Schéma d'emplois 2022

-80,32

Mesures catégorielles

136,41

Mesures générales

205,42

Rebasage de la GIPA

6,66

Variation du point de la fonction publique

146,83

Mesures bas salaires

51,92

GVT solde

0,76

GVT positif

193,97

GVT négatif

-193,20

Rebasage de dépenses au profil atypique - hors GIPA

420,75

Indemnisation des jours de CET

8,47

Mesures de restructurations

36,09

Autres rebasages

376,18

Autres variations des dépenses de personnel

25,43

Prestations sociales et allocations diverses - catégorie 23

21,64

Autres variations

3,80

Total

12 926,25

 

Le socle d’exécution 2021 retraitée inclut notamment le débasage des dépenses de plans d’accompagnement aux transformations des personnels civils et militaires (PAT PM/PC) (‑36,4 M€), de CET (‑7,6 M€), de GIPA (‑0,4 M€) ainsi que les surcoûts OPEX (‑305,9 M€) et MISSINT (‑84,0 M€).


Les dépenses suivantes, propres à 2022, sont ajoutées au socle d’exécution retraitée :

  • l’impact du schéma d’emplois, qui se décompose en une extension en année pleine 2021 sur 2022 (+30,2 M€) et un effet année courante 2022 (‑80,3 M€) ;

  • les mesures catégorielles, regroupant notamment la revalorisation des contractuels (8,6 M€) et les surcoûts liés à la mise en œuvre de la deuxième marche NPRM : ISAO (46,0 M€), PCRM (8,9 M€) et PERF (7,1 M€) ;

  • les mesures générales, parmi lesquelles la revalorisation du point d’indice de la fonction publique au 1er juillet 2022 (146,8 M€), les différentes revalorisations du SMIC (51,9 M€ cumulés), ainsi que le rebasage de la GIPA (6,7 M€) dont la dépense est en forte hausse par rapport à 2021 du fait de l’inflation ;

  • le GVT solde 2022, s’élèvant à +0,8 M€, soit +194 M€ au titre du GVT positif (1,5 % de la masse salariale) et ‑193,2 M€ au titre du GVT négatif (1,5 % de la masse salariale). Le GVT solde n’intègre qu’une partie de la revalorisation des agents civils sous contrat, à savoir celle qui correspond à une évolution normale de la rémunération de ces personnels (en l’absence d’échelle indiciaire comparable à celle des fonctionnaires), différente de celle visant à porter des besoins d’attractivité et de fidélisation spécifiques ;

  • le rebasage de dépenses au profil atypique (hors GIPA), incluant notamment le CET (8,5 M€), le PAT PM/PC (36,1 M€), les dépenses OPEX (255,9 M€) et MISSINT (68,7 M€), ou encore les surcoûts « Ukraine » (43,7 M€) ;

  • les « autres variations des dépenses de personnel », s’expliquant principalement par l’augmentation des prestations sociales -parmi lesquelles la PSC (+31,3 M€), les indemnités opérationnelles hors ISAO (+14,9 M€) compensées par les indemnisations chômage (‑23,3 M€).


Les mesures de transfert s’élèvent à ‑0,13 M€, et correspondent au transfert de 4 ETP vers l’École de l’air et de l’espace initié fin 2021 et poursuivi en 2022 (‑36,8 k€), et au transfert de 2 ETP vers l’École navale (‑93,3 k€).

 

Coûts entrée-sortie

Catégorie d'emplois

Coût moyen chargé HCAS

dont rémunérations d’activité

Coût d'entrée

Coût global

Coût de sortie

Coût d'entrée

Coût global

Coût de sortie

1087 – Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

52 286

62 001

56 759

44 993

53 646

49 709

1088 – Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

38 530

43 185

40 961

33 371

38 145

36 325

1089 – Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

29 492

32 739

28 429

25 143

28 742

24 585

1090 – Ouvriers de l'Etat

36 409

46 083

46 529

31 116

39 376

40 198

1091 – Officiers

41 456

73 590

73 172

37 385

67 356

66 524

1092 – Sous-officiers

28 462

41 420

39 036

25 169

37 485

35 060

1093 – Militaires du rang

24 035

30 843

27 069

21 093

27 527

23 959

1094 – Volontaires

13 141

14 254

13 907

11 632

12 658

12 410

1095 – Volontaires stagiaires du SMV

4 408

4 408

4 408

4 156

4 156

4 156

 

Les coûts moyens d’entrée et de sortie présentés ci-dessus retracent les coûts des agents entrants (y compris les primo-recrutés au ministère) et ceux des agents sortants (y compris les départs en fin de carrière).

Les coûts globaux sont les coûts moyens par tête (per capita). Ces coûts estimés sont réalisés à partir des derniers coûts constatés auxquels sont appliqués les taux du GVT positif.

 

 

Mesures catégorielles

Catégorie ou intitulé de la mesure

ETP
concernés

Catégories

Corps

Date d’entrée
en vigueur
de la mesure

Nombre
de mois
d’incidence
sur 2022

Coût

Coût
en année
pleine

Effets extension année pleine

2 088 426

2 853 016

DGSE - Création du 10ème échelon des administrateurs

20

Personnel civil

Catégorie A

04-2021

3

10 000

40 000

NBI DIRISI

28

Personnel civil

Catégorie A

07-2021

6

15 000

30 000

Prime urgence

99

Personnel civil

Personnel civil du SSA (services des urgences)

08-2021

7

83 426

143 016

Revalorisation de la prime de rendement des ouvriers d'État (passage de 16% à 16,5%)

12 209

Ouvriers d'État

Ouvriers d'État

10-2021

9

1 980 000

2 640 000

Mesures statutaires

52 096 422

52 189 584

Ségur de la santé

Personnel militaire et civil

Tous

01-2022

12

5 374 000

5 374 000

DGSE - GRAF des administrateurs généraux

10

Personnel civil

Catégorie A

01-2022

12

6 331

6 331

DGSE - GRAF des attachés

23

Personnel civil

Catégorie A

01-2022

12

30 000

30 000

Avancement semi-automatique au grade d'adjudant à 25 ans de service - 5ème annuité

37

Personnel militaire

Sous-officiers de gendarmerie

01-2022

12

37 588

37 588

GRAF des IEF - Poursuite de la création du grade d'IEF hors classe

67

Personnel civil

Catégorie A

01-2022

12

60 000

60 000

PPCR - Revalorisation indiciaire

213

Personnel militaire

Officiers

01-2022

12

382 904

382 904

Mesure en faveur du personnel civil de catégorie B

324

Personnel civil

Catégorie B

09-2022

4

46 581

139 743

Taux d'avancement Pro-Pro

445

Personnel civil

Catégorie C

01-2022

12

60 000

60 000

Politique de rémunération des contractuels

12 456

Personnel civil

Personnel civil non titulaire

01-2022

12

8 545 386

8 545 386

Mesures bas salaires

12 540

Personnel civil

Catégorie C

01-2022

12

7 753 633

7 753 633

Mesures bas salaires

44 460

Personnel militaire

Militaires du rang

01-2022

12

29 799 999

29 799 999

Mesures indemnitaires

82 225 786

88 742 811

Ouverture de l'ATOM au personnel mettant en œuvre l'ASMP-A

5

Personnel militaire

Officiers mariniers

01-2022

12

26 400

26 400

Ouverture de l’indemnité pour compétences nucléaires spécifiques à 10 postes de la base de l’Ile longue

10

Personnel militaire

Officiers mariniers

01-2022

12

52 800

52 800

Mise en conformité réglementaire suite à réorganisation d'unités ouvrant droit à l'ISATAP

13

Personnel militaire

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

09-2022

4

46 667

140 001

INSMET extension

20

Personnel militaire

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

06-2022

7

286 026

490 330

Extension de l'ATOM pour les sous-officiers supérieurs

31

Personnel militaire

Sous-officiers de l'AAE

01-2022

12

163 680

163 680

Impact de la revalorisation des conservateurs du patrimoine par le ministère de la culture

33

Personnel civil

Conservateurs du patrimoine

01-2022

12

84 600

84 600

Impact du passage au RIFSEEP des corps techniques du MTE

60

Personnel civil

Corps techniques du MTE

01-2022

12

1 091 165

1 091 165

Convergence indemnitaire/revalorisation des administrateurs de l'Etat (HFP) (BOP PC)

82

Personnel civil

Catégorie A

01-2022

12

347 658

347 658

Rénovation du dispositif de rémunération des praticiens (mesure 2021)

110

Personnel militaire

Praticiens des armées

01-2022

12

5 112 000

5 112 000

Indemnité spécifique de haute responsabilité - 3ème cohorte

221

Personnel militaire

Officiers généraux

09-2022

4

2 477 819

7 433 457

Fin de délai de carence de deux ans du PACS en outre-mer et à l'étranger

248

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

07-2022

6

138 112

276 224

IFSE des ICD (revalorisation de 120€/mois)

295

Personnel civil

Ingénieurs civils de la défense

01-2022

12

735 888

735 888

Revalorisation de 25% de la prime Rade et Ile longue

321

Personnel civil

Agents amenés à rejoindre les installations de l’Ile Longue et Lanvéoc-Poulmic

04-2022

9

112 500

150 000

Indemnité de maintenance des aéronefs (ex-APRSeur)

483

Personnel civil

Personnel civil exerçant les fonctions d'apériseur

04-2022

9

405 410

540 547

Augmentation de 1000 € de l'IFSE des ICDD historiques (échelons 6 à 8)

586

Personnel civil

Ingénieurs civils de la défense divisionnaires

07-2022

6

293 000

586 000

Mesures de convergence indemnitaire entre administration centrale et services déconcentrés d’Île-de-France (avec effet rétroactif au 01/01/2021)

1 426

Personnel civil

Tous

01-2022

12

2 100 000

2 100 000

Prime des maîtres d'apprentissage

1 432

Personnel militaire et civil

Tous

01-2022

12

414 496

414 496

DGSE - CIA

2 580

Personnel civil

Personnel civil de la DGSE éligibles au RIFSEEP

01-2022

12

1 351 619

1 351 619

RIFSEEP - Clause de revoyure

3 005

Personnel civil

Personnel civil

01-2022

12

530 200

530 200

Revalorisation de la prime de rendement des ouvriers d'État (passage de 16,5% à 17%)

12 209

Ouvriers d'État

Ouvriers d'État

04-2022

9

1 980 000

2 640 000

Prime de lien au service (PLS)

15 703

Personnel militaire

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

01-2022

12

2 531 337

2 531 337

Nouvelle politique de rémunération des militaires

33 182

Personnel militaire

Officiers, sous-officiers et militaires du rang

01-2022

12

61 944 409

61 944 409

Total

136 410 634

143 785 411

 

Les mesures catégorielles présentent une exécution globale de 74,5 M€ hors nouvelle politique de rémunération des militaires, répartie de la manière suivante :

• 41,02 M€ en faveur du personnel militaire (effets EAP et mesures nouvelles hors gendarmes) ;

• 27,6 M€ en faveur du personnel civil (dont une enveloppe de 8,5 M€ dédiée à la revalorisation des contractuels) ;

• 5,8 M€ en faveur des militaires et civils (Ségur et prime maîtres d’apprentissage) ;

• 0,04 M€ en faveur des gendarmes employés au ministère des Armées.

 

Les extensions en année pleine des mesures engagées en 2021 représentent 2,1 M€, et intègrent les effets des mesures prises en gestion 2021 (DIRISI, DGSE et le report sur 2022 de la prime d’urgence) pour 0,1 M€.

 

L’écart de 7,3 M€ par rapport à l’enveloppe allouée en LFI 2022, sur ce périmètre, résulte du décalage au 1er janvier 2022 de la mise en paie du dispositif de rémunération des praticiens pour 5,1 M€.

 

L’exécution des mesures 2022 résulte :

  • d’une part, de l’abandon de trois mesures initialement prévues (rénovation du dispositif de rémunération des praticiens mesure 2020 – taux n° 2, mesure de requalification de cat. C en cat. B et Pro pro DGSE) pour un montant de 0,7 M€;

  • d’autre part, du report sur 2023 de la mise en paiement de la première tranche CTI au profit de la médecine des forces (pour un montant de 0,7 M€). La création du statut d’emploi de directeur territorial et la prime d’attractivité territoriale ont été décalées sur le plan catégoriel 2023.

 

Parallèlement, deux mesures interministérielles pour le personnel civil, financées par le P551, ont été mises en œuvre en gestion 2022 sur le périmètre du ministère :

  • la mesure de convergence indemnitaire entre administration centrale et services déconcentrés avec effet rétroactif au 1er janvier 2021 pour un montant de 4,2 M€ (2,1 M€ au titre des mesures catégorielles pour 2022 et 2,1 M€ pour la rétroactivité de 2021 sur 2022) ;

  • la mesure de convergence indemnitaire sur le corps des administrateurs de l’État pilotée par la DGAFP qui a conduit à revaloriser leur IFSE pour un montant de 0,3 M€.

 

Par ailleurs, deux mesures ont dû être mises en œuvre en gestion pour tenir compte d’évolutions catégorielles de corps issus d’autres ministères pour un montant de 1,2 M€ :

  • impact de la revalorisation des conservateurs du patrimoine mise en œuvre par le ministère de la culture ;

  • impact du passage au RIFSEEP des corps techniques du ministère de la transition écologique.

 

La revalorisation des contractuels à hauteur de 8,5 M€ tient compte des reports de charges issus de 2021 et de l’abondement accordé en gestion pour financer la revalorisation des agents contractuels de la DGSE et celle des personnels de recrutement local (+4,6 M€ au total).

 

Enfin, la mise en œuvre du deuxième volet NPRM au 1er janvier 2022 se traduit par un impact budgétaire sur 2022 de 62 M€. 

 

 

   Action sociale - hors titre 2

Type de dépenses

Effectif concerné
(ETP)

Réalisation
Titre 3

Réalisation
Titre 5

Total

Restauration

4 192 580

5 551 384

 

5 551 384

Logement

379 735

6 125 238

 

6 125 238

Famille, vacances

379 735

59 490 495

 

59 490 495

Mutuelles, associations

281 580

7 517 451

 

7 517 451

Prévention / secours

379 735

5 740 683

 

5 740 683

Autres

379 735

18 652 534

 

18 652 534

Total

103 077 785

 

103 077 785

 

En 2022, les paiements s’élèvent à 103,1 M€ (contre 90,5 M€ en 2021). Cette hausse (+12,55 M€) et les évolutions afférentes s’explique par plusieurs facteurs :

  • le paiement du solde de l’exercice 2021 au titre des transferts de solidarité (TS) relatif à la protection sociale complémentaire (PSC) des ressortissants du ministère s’est élevé à 3,025 M€. L’importance de ces TS a induit le versement au profit de la mutuelle INTERIALE, la Mutuelle FORTEGO (lots civil et militaire) et Harmonie Mutuelle d’acomptes au titre de l’exercice 2022 à hauteur de 2,246 M€ ;

  • l’IGESA a bénéficié d’un versement exceptionnel de 2 M€. L’IGESA a fait face à une augmentation sans précédent de ses coûts qui a eu des conséquences fortes sur son résultat prévisionnel. Même si un plan d’action a été rapidement mis en œuvre pour contenir le résultat déficitaire (réduction des consommations en énergie, accroissement de la productivité des agents), l’EPIC a demandé à être soutenu en mettant en rapport les moyens avec les différentes missions d’actions sociales confiées à l’IGESA lesquelles concourent à l’amélioration de la condition des personnels civils et militaires relevant du ministère des Armées ;

  • compte tenu de la montée en puissance et des enjeux associés, des compensations en ressources ont été effectuées entre les différents agrégats de dépenses en cours de gestion 2022. Sont concernés l’aide en santé de l’ASA pour les jeunes recrues civiles et militaires (ASJR) (+0,1 M€) ainsi que la participation au fonctionnement des crèches et haltes garderies propres à la défense (+0,6 M€). En revanche, d’autres prestations ont diminué notamment les actions sociales communautaires et culturelles (ASCC : ‑0,4 M€) et les secours (‑0,3 M€).


L’agrégat « Autres » recouvre prioritairement les actions sociales communautaires et culturelles (9,0 M€), l’entretien locatif immeuble (1,8 M€), les aménagements de postes de travail au profit des personnes en situation de handicap (1,7 M€), les subventions aux associations (1,7 M€), les frais de déplacement (0,6 M€) et les chèques sociaux (0,4 M€).

 

 

Dépenses pluriannuelles

Grands projets informatiques

Sont présentés, au titre des grands projets informatiques du programme 212, les projets du ministère inscrits sur le tableau de bord des projets informatiques les plus stratégiques ou sensibles pour l’État, dits du TOP 50 interministériel, qui sont visés par la circulaire du Premier Ministre du 20 janvier 2015 et déterminés par la direction interministérielle du numérique (DINUM) en accord avec les ministères.

 

Cinq projets sont concernés au titre des restitutions du RAP 2022 : ARCHIPEL NG, EUREKA, SI ROC, SOURCE- SOLDE Incrément 2-NPRM et SOURCE-WEB.

 

   ARCHIPEL NG

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet ARCHIPEL s’inscrit dans la mise en œuvre d’une politique d’archivage devant permettre une gestion organisée et efficace de l’archivage des informations par les entités du ministère des Armées.

Le projet s’appuiera sur la brique interministérielle VITAM. Les besoins spécifiques de protection du secret de la défense nationale seront pris en compte.

 

Année de lancement du projet

2015

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Archives définitives

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2019
et années
précédentes

2020
Exécution

2021
Exécution

2022
Prévision

2022
Exécution

2023
Prévision
PAP 2023

2024
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

4,00

2,70

1,10

1,40

1,90

2,20

1,00

1,50

1,80

1,10

0,40

1,20

0,20

0,80

9,40

9,40

Titre 2

2,80

2,80

1,20

1,20

0,40

0,40

0,20

0,20

0,20

0,20

0,20

0,20

0,10

0,10

4,90

4,90

Total

6,80

5,50

2,30

2,60

2,30

2,60

1,20

1,70

2,00

1,30

0,60

1,40

0,30

0,90

14,30

14,30


 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

14,30

14,30

Durée totale en mois

81

99

+22,22 %

 

Commentaires


Le projet a été lancé en avril 2015. La fin du projet, qui correspond à la dernière livraison de jalon de la solution, est estimée à juin 2023, soit une prolongation de 18 mois sur la durée du projet (de 81 mois constatés en novembre 2019 à 99 mois relevés en octobre 2022). Cet allongement s’explique par le report de la recette des premiers livrables et par le réajustement du planning opérationnel en raison de la période de confinement due au COVID‑19. La durée de référence du projet est donc de 8 ans et 3 mois.


Le surcoût lié au développement prévu au PAP 2022 (coût total du projet estimé à 15,2 M€) relatif à la conduite du changement ne s’étant pas réalisé, le projet est revenu à son coût initial (14,3 M€). Il ne présente donc plus de dérive de coût.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

3,30

2,70

-18,18 %

Gain annuel en M€ en titre 2

0,40

0,30

-25,00 %

Gain annuel moyen en ETPT

7

7

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

57,80

48,50

-16,09 %

Délai de retour en années

12

13

+8,33 %

 

Commentaires

 

Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet Archipel au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.

 

L’estimation du gain moyen annuel HT2 (2,7 M€) sur la durée de vie du projet et du SI correspond aux prévisions d’économies (notamment celles liées aux kilomètres d’archives économisées), légèrement minorées du coût de fonctionnement du futur SI, supérieur au coût du SI historique.

 

Le gain moyen annuel T2 (7 ETPT) correspond à la charge de travail économisée. Il est estimé à 0,4 M€ par an à partir de 2030, dans l’hypothèse du déploiement de la solution et d’une réduction des travaux de manutention d’archivage papier et de ressaisie.

 

Le gain total (+48,5 M€) correspond à l’ensemble des gains envisagés sur une durée de vie prévisionnelle de 20 ans.

 

   Eurêka

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet EUREKA s’inscrit dans le cadre général de la transformation numérique du ministère des Armées, en particulier pour digitaliser et unifier l’appel au soutien.

 

Son objectif est de permettre le développement d’un système d’information accessible depuis Internet, mais aussi depuis l’intradef du ministère des Armées, et d’en assurer la maintenance applicative.

 

Année de lancement du projet

2017

Financement

P212

Zone fonctionnelle principale

Relation avec les agents

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2019
et années
précédentes

2020
Exécution

2021
Exécution

2022
Prévision

2022
Exécution

2023
Prévision
PAP 2023

2024
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

2,40

1,20

2,60

2,80

4,20

3,30

2,90

2,70

3,60

3,60

1,70

3,40

0,60

0,80

15,10

15,10

Titre 2

3,00

3,00

1,20

1,20

1,10

1,10

0,70

0,70

0,70

0,70

0,50

0,50

0,30

0,30

6,80

6,80

Total

5,40

4,20

3,80

4,00

5,30

4,40

3,60

3,40

4,30

4,30

2,20

3,90

0,90

1,10

21,90

21,90


 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

16,10

21,90

+36,02 %

Durée totale en mois

70

71

+1,43 %

 

Commentaires


Le projet a été lancé en novembre 2017. La fin du projet, correspondant à la dernière livraison du module de la solution, est estimée à octobre 2023, soit une durée de référence de 5 ans et 11 mois. La durée du projet est actualisée afin de prendre en compte des incréments complémentaires par rapport au périmètre d’origine du projet.


Comme cité précédemment, la réalisation d’incréments complémentaires a engendré une augmentation du devis initial (de 16,1 M€ à 21,9 M€).

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

-0,30

-0,20

-33,33 %

Gain annuel en M€ en titre 2

6,30

6,30

Gain annuel moyen en ETPT

105

105

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

96,20

97,40

+1,25 %

Délai de retour en années

7

8

+14,29 %

 

Commentaires


Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet EUREKA au titre de l’actualisation des projets relevant du Top 50.

L’estimation d’un moindre gain moyen annuel HT2 sur la durée de vie du projet et du SI (‑0,2 M€) s’explique par le fait qu’il s’agit d’un nouveau système d’information digitalisé et numérique incluant toutes les prestations de service offertes sur le périmètre des bases de défense en France et à l’étranger.


Le gain moyen annuel T2 (105 ETPT) correspond aux gains de productivité des personnels dans l’hypothèse du déploiement de la solution à terminaison (réemploi des soutenants sur des tâches à plus forte valeur ajoutée que la numérisation des documents ou le suivi des prises des rendez-vous).

Compte tenu de l’augmentation du devis initial, le délai de retour s’est légèrement dégradé (de 7 à 8 ans).


Le gain total (+ 97,4 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 16 ans.

 

   ROC

DESCRIPTION DU PROJET

Le système d’information des réservistes opérationnels connecté (SI ROC) vise à améliorer la relation client entre les référents ministériels et les réservistes opérationnels du ministère des armées.

L’objectif est de simplifier et de moderniser la gestion, les processus et l’employabilité des réservistes, notamment pour faciliter le recrutement au sein de la Garde nationale du ministère des Armées.

 

Année de lancement du projet

2016

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2019
et années
précédentes

2020
Exécution

2021
Exécution

2022
Prévision

2022
Exécution

2023
Prévision
PAP 2023

2024
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

6,50

5,10

1,00

0,90

1,40

1,10

1,10

1,30

1,00

1,50

1,10

1,50

0,70

1,60

11,70

11,70

Titre 2

1,40

1,40

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

3,90

3,90

Total

7,90

6,50

1,50

1,40

1,90

1,60

1,60

1,80

1,50

2,00

1,60

2,00

1,20

2,10

15,60

15,60


 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

15,50

15,60

+0,65 %

Durée totale en mois

87

93

+6,90 %

 

Commentaires

 

Le projet a été lancé en mars 2016. La fin du projet correspond à la dernière livraison du module de la solution. Elle est estimée à décembre 2023 en intégrant une prolongation de 6 mois sur la durée du projet due à la mise au point plus complexe que prévue des nouvelles fonctionnalités du SI, soit une durée de référence de 7 ans et 9 mois.

 

Le coût de l’opération SI ROC a été ajusté de +0,1 M€ en 2020 (de 15,5 à 15,6 M€) suite à une augmentation du coût de tierce maintenance applicative. Le surcoût prévu lors de l’exercice du PAP 2022 (coût total du projet alors estimé à 16,1 M€ soit +0,5 M€) relatif au coût de tierce maintenance d’exploitation (infogérance) ne s’est pas avéré nécessaire. Le coût total du projet est ainsi revenu à son niveau de 2020 (15,6 M€).

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

2,90

3,80

+31,03 %

Gain annuel en M€ en titre 2

3,50

2,50

-28,57 %

Gain annuel moyen en ETPT

47

47

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

108,20

107,30

-0,83 %

Délai de retour en années

6

6

 

Commentaires


Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet SI ROC au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.


L’estimation du gain moyen annuel HT2 sur la durée de vie du projet et du SI (+2,8 M€) s’appuie sur :

  • les économies induites sur les frais bureautiques et d’impression en raison de la numérisation des dossiers ;

  • une meilleure fidélisation des incorporés entraînant des économies sur les frais d’incorporation, de paquetage et de formation initiale.


Le gain moyen annuel T2 (47 ETP) correspond à la charge de travail économisée (gain de 2,5 M€ par an envisagé à partir de 2019) dans l’hypothèse du déploiement de la solution cible (moindre charge de travail due à la numérisation et pas d’augmentation de nombre de gestionnaires).


Le gain total (+90,3 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 17 ans.


 

   SOURCE SOLDE INCRÉMENT 2 – NPRM

DESCRIPTION DU PROJET

La Nouvelle Politique de Rémunération des Militaires (NPRM) entraîne une nouvelle architecture indemnitaire rendant nécessaire la refonte d’une partie des indemnités implémentées dans le système SOURCE SOLDE, de manière incrémentale entre 2021 et 2023, dans le cadre d’un nouveau projet, « SOURCE SOLDE incrément 2-NPRM », officiellement lancé le 26 novembre 2020.

 

Année de lancement du projet

2020

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources Humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2019
et années
précédentes

2020
Exécution

2021
Exécution

2022
Prévision

2022
Exécution

2023
Prévision
PAP 2023

2024
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

0,00

0,00

1,96

1,57

8,27

4,65

15,90

17,60

6,56

4,73

12,01

17,85

0,00

0,00

28,80

28,80

Titre 2

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Total

0,00

0,00

1,96

1,57

8,27

4,65

15,90

17,60

6,56

4,73

12,01

17,85

0,00

0,00

28,80

28,80


 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

33,20

28,80

-13,25 %

Durée totale en mois

24

33

+37,50 %

 

Commentaires


Le projet SOURCE SOLDE incrément 2-NPRM couvre la réalisation des indemnités induites par la mise en œuvre de la NPRM, y compris leurs impacts sur les primes et indemnités historiques, en parallèle de la production de la solde et du maintien à jour réglementaire du système SOURCE SOLDE.


La mise en œuvre de la 3e marche en octobre 2023, initialement envisagée en janvier 2023, a repositionné le jalon de mise en service de la capacité de paiement de novembre 2022 à août 2023, augmentant ainsi la durée totale du projet de 24 à 33 mois.

Cela n’a pas conduit à augmenter le coût prévisionnel de ce projet, qui a au contraire été revu à la baisse et s’établit à 28,8 M€. Cette réévaluation est due à la restitution d’une partie des provisions pour risque non consommées à fin 2022. Il exclut les coûts de fonctionnement du système SOURCE SOLDE, tout comme le titre 2.

 

 

   SOURCE-WEB

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet SOURCE-WEB vise à réaliser une interface simplifiée et sécurisée de saisie des données RH qui s’appuie sur une base de données agrégée pour les armées, directions et services, interfacée avec les SIRH du ministère des Armées. Cette interface novatrice permettra d’uniformiser et de simplifier la saisie des informations en intégrant une fonctionnalité de requêtage. Elle permettra aussi de gérer l’ensemble des aspects liés à la dématérialisation des pièces justificatives.

 

Année de lancement du projet

2014

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2019
et années
précédentes

2020
Exécution

2021
Exécution

2022
Prévision

2022
Exécution

2023
Prévision
PAP 2023

2024
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

5,90

4,60

1,80

1,80

1,30

2,40

0,60

0,70

1,30

1,00

0,40

0,90

0,00

0,00

10,70

10,70

Titre 2

3,60

3,60

0,40

0,40

0,40

0,40

0,10

0,10

0,10

0,10

0,10

0,10

0,00

0,00

4,60

4,60

Total

9,50

8,20

2,20

2,20

1,70

2,80

0,70

0,80

1,40

1,10

0,50

1,00

0,00

0,00

15,30

15,30


 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

15,00

15,30

+2,00 %

Durée totale en mois

91

114

+25,27 %

 

Commentaires

 

Le projet SOURCE-WEB a été lancé en janvier 2014. La fin du projet, correspondant au déploiement du dernier « run » d’enrichissement de la solution, est estimée à juillet 2023, soit une durée de référence de 9 ans et 6 mois.

 

La complexité accrue du projet SOURCE-WEB, due au changement d’orientation stratégique de l’opération actée depuis 2018 (recentrage sur une gestion des droits individualisée par armées et services, et non plus sur une matrice de droits unique), a conduit à un allongement du déploiement prévisible du service (dérive de 23 mois, de 91 à 114 mois).

 

Le projet SOURCE-WEB opère une priorisation et un resserrement des fonctionnalités à développer au profit de l’écosystème RH des armées sur le partage de la donnée RH et son écriture dans les SIRH, les fonctionnalités relatives aux e-portails d’armées relevant désormais de chaque périmètre d’armées.

L’augmentation du coût initial est due à la dématérialisation des fonctionnalités relatives aux pensions des fonctionnaires et des ouvriers de l’État.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

-0,20

0,00

-100,00 %

Gain annuel en M€ en titre 2

5,00

4,80

-4,00 %

Gain annuel moyen en ETPT

90

160

+77,98 %

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

62,70

62,20

-0,80 %

Délai de retour en années

8

8

 

Commentaires


Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet Source-Web au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.


L’estimation du gain moyen annuel HT2 sur la durée de vie du projet et du SI est nul car il s’agit d’un nouveau SI ne remplaçant pas de SI historiques. Il génère ainsi des coûts de fonctionnement, minorés toutefois des gains légèrement à la baisse en matière d’éditique.


Le gain moyen annuel T2 (160 ETP) correspond à la charge de travail économisée (gain de 4,8 M€ par an en moyenne envisagé à partir de 2023) sur les opérateurs et superviseurs de saisie, dans l’hypothèse du déploiement de la solution.


Le gain total (+62,2 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 13 ans.

 

Contrats de plan État-région (CPER)

Génération 2015 - 2020

 

Prévision 2022

Consommation 2022

Consommation cumulée

Action / Opérateur

Rappel
du montant
contractualisé

Autorisations
d'engagement

Crédits
de paiement

Autorisations
d'engagement

Crédits
de paiement

Autorisations
d'engagement

Crédits
de paiement

10 - Restructurations

1 250 000

 

 

1 250 000

1 250 000

Total

1 250 000

 

 

1 250 000

1 250 000


 

Génération CPER 2015-2020

Avec le dernier paiement concernant le CPER de Givet, les financements pour les restructurations de défense dans le cadre des CPER 2015-2020 ont été soldés en 2021.


Génération CPER 2007-2014



Consommation au 31/12/2021

Prévision 2022

2023 et après

Action

Rappel du montant initial

AE

CP

AE

CP

CP

 10 - Restructurations

8 920 000

8 465 638

8 465 638

-

-

-

 Total

8 920 000

8 465 638

8 465 638

-

-

-


Génération CPER 2015-2020




Consommation au 31/12/2021

Prévision 2022

2023 et après

Action

Rappel du montant initial

AE

CP

AE

CP

CP

10 - Restructurations

1 250 000

1 250 000

1 250 000

-

-

-

 Total

1 250 000

1 250 000

1 250 000

-

-

-


Génération CPER 2007-2014

Le paiement et les retraits d’autorisations d’engagement effectués en 2021 concernant le CPER de Lorraine, le seul encore actif en 2021, ont soldé les financements des CPER 2007-2014 suivis dans le cadre des restructurations de défense.

 

Contrats de convergence et de transformation (CCT)

 

Marchés de partenariat

   Marché de partenariat / PPP Balard

Le projet de regroupement des états-majors et des services centraux du ministère des Armées sur le site de Balard (Paris XVe) est désigné sous le terme « projet Balard ».

 

Ce projet se décompose en deux parties :

  • une partie propre au contrat de partenariat-public privé (PPP), incluse au sein de l’action 11 « Pilotage, soutien et communication » du programme 212 « Soutien de la politique de défense » ;

  • une autre partie liée aux opérations d’infrastructure connexes au PPP, retracées à l’action 4 « Politique immobilière » du programme 212.

 

Il n’intègre pas les démolitions de l’ensemble des bâtiments de la parcelle Ouest réalisées préalablement par l’État (engagées en février 2009 et achevées en décembre 2010), ni les rénovations des tours « F » (achevée en février 2012) et « A » (anciennement « tour de la DGA » achevée en mars 2013).

 

Le contrat de partenariat de l’État (CPE) « PPP Balard » a été signé le 30 mai 2011 avec un groupement d’entreprises, réunies au sein d’une société de projet baptisée OPALE DEFENSE et dont le mandataire est la société BOUYGUES.

 

Ce PPP intègre :

  • la conception architecturale et technique ;

  • la construction ou la rénovation de bâtiments (notamment celle du bâtiment Perret, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques) ;

  • l’entretien et la maintenance ;

  • les services (restauration, nettoyage, gardiennage extérieur, gestion de l’hébergement des militaires sur le site, assistance bureautique, etc.) ;

  • la réalisation et la maintenance des réseaux informatiques et téléphoniques, y compris la fourniture et l’entretien des postes informatiques pendant une durée de cinq ans.

 

Durée du PPP

 

La durée de ce PPP est fixée à 30 ans incluant la période de conception/construction (3 ans) et la période d’exploitation (27 ans).

 

Montant et financement du PPP

 

Le montant total du contrat, c’est-à-dire le cumul des redevances sur vingt-sept années d’exploitation, de 2014 à 2041, a été initialement évalué à 3 540 M€ constants hors taxes (valeur décembre 2010).

 

Financement

Les ressources nécessaires au financement de la redevance, dans la durée, devaient être assurées sans abondement, par redéploiement des crédits budgétaires actuels :

  • des crédits de fonctionnement et d’investissement correspondant aux dépenses actuelles de soutien de l’administration centrale et d’entretien de ses locaux ;

  • des loyers acquittés pour la DGA à Bagneux ;

  • des dépenses de personnel hors pensions correspondant aux activités de soutien de l’administration centrale ;

  • des loyers budgétaires des emprises parisiennes du ministère, hors Balard, pouvant être affectés au financement de l’opération ;

  • de la dotation dont bénéficiera le ministère au titre du mécanisme interministériel de compensation du surcoût de la TVA sur les prestations externalisées.

 

 

 

 

2020 et avant

2021

2022

2023

2024

2025 et après


AE 
CP 

Prévision

Exécution

Prévision

Exécution

Prévision

Exécution

Prévision

Prévision

Prévision


Investissement

1 088 519 231

369 351 061

1 088 519 231

369 351 061

14 595 441

29 807 318

14 595 441

29 807 318

26 994 298

30 411 976

1 027 728

27 817 703

12 238 608

29 470 791

10 000 000

57 000 000

0

594 417 057


Fonctionnement

1 082 721 879

1 082 721 879

1 082 721 879

931 514 415

160 528 207

160 528 207

160 528 207

160 340 804

150 805 018

158 937 096

157 017 355

162 292 704

155 439 090

167 121 041

134 090 000

146 140 000

0

111 379 470


Financement

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

0

 

La sous-exécution en AE des dépenses d’investissements par rapport au PLF 2022 s’explique par :

  • le report de 12 M€ d’opérations, dont 5 M€ reportés sur 2023 et 7 M€ sur 2024 ;

  • l’annulation de 4 M€ de travaux non prioritaires au regard des besoins opérationnels, tels que le réemploi des onduleurs et l’installation d’un kiosque sous-marin dans le cadre de la valorisation du patrimoine ;

  • un redéploiement de 7 M€ en cours d’exercice pour faire face à l’accroissement des besoins de fonctionnement.

 

Suivi des crédits de paiement associés à la consommation
des autorisations d'engagement (hors titre 2)

 

AE 2022

 

CP 2022

 

 

 

AE ouvertes en 2022 *
(E1)

4 217 036 342

 

CP ouverts en 2022 *
(P1)

1 248 980 351

 

 

 

AE engagées en 2022
(E2)

4 186 419 032

 

CP consommés en 2022
(P2)

1 248 958 140

 

 

AE affectées
non engagées
au 31/12/2022
(E3)

8 875 599

 

dont CP consommés en
2022 sur engagements
antérieurs à 2022

(P3 = P2 – P4)

548 393 857

 

 

AE non affectées
non engagées
au 31/12/2022
(E4 = E1 – E2 – E3)

21 741 711

 

dont CP consommés
en 2022 sur
engagements 2022

(P4)

700 564 283

 

Restes à payer

Engagements ≤ 2021 non
couverts par des paiements
au 31/12/2021 brut
(R1)

2 012 546 195

 

Travaux de fin de gestion
postérieurs au RAP 2021
(R2)

1 296 120

 

Engagements ≤ 2021 non
couverts par des paiements
au 31/12/2021 net

(R3 = R1 + R2)

2 013 842 315



CP consommés en 2022
sur engagements
antérieurs à 2022
(P3 = P2 – P4)

548 393 857



=

Engagements ≤ 2021 non
couverts par des paiements
au 31/12/2022
(R4 = R3 – P3)

1 465 448 458

 

 

AE engagées en 2022


(E2)

4 186 419 032



CP consommés en 2022
sur engagements 2022

(P4)

700 564 283



=

Engagements 2022 non
couverts par des paiements
au 31/12/2022
(R5 = E2 – P4)

3 485 854 749

 

 

Engagements non couverts
par des paiements
au 31/12/2022

(R6 = R4 + R5)

4 951 303 208

 

 

Estimation des CP 2023
sur engagements non
couverts au 31/12/2022
(P5)

715 644 628


 
 
NB : les montants ci-dessus correspondent uniquement aux crédits hors titre 2
 
 

* LFI 2022 + reports 2021 + mouvements réglementaires + FdC + AdP + fongibilité asymétrique + LFR

Estimation du montant
maximal des CP
nécessaires après 2023
pour couvrir les
engagements non
couverts au 31/12/2022
(P6 = R6 – P5)

4 235 658 580

 

 

Justification par action

ACTION

04 – Politique immobilière

 

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Action / Sous-action

Prévision LFI y.c. FdC et AdP 
Réalisation 

Titre 2

Autres titres

Total

Titre 2

Autres titres

Total

04 – Politique immobilière

 
 

3 471 044 040
3 474 663 698

3 471 044 040
3 474 663 698

 
 

515 647 796
499 494 282

515 647 796
499 494 282

 

Contenu de l’ACTION

L’action n° 04 « Politique immobilière » finance les infrastructures de défense hors forces sur deux opérations stratégiques, une pour les dépenses de fonctionnement – OS « Fonctionnement et Activités Spécifiques » – et une pour les dépenses d’investissement – OS « Infrastructures de défense ». Les dépenses réalisées concernent principalement le logement familial, l’hébergement en enceinte militaire, les ensembles d’alimentation, les locaux d’administration générale et la transition écologique (performance énergétique, environnement).

principales mesures de l’année

En 2022, conformément aux objectifs de la loi de programmation militaire 2019-2025, l’effort engagé au profit de l’hébergement en enceinte militaire s’est accéléré (280 M€ d’engagements de travaux en 2022, après 246 M€ en 2021 hors plan de relance), comme celui au profit des familles, marqué par l’engagement du contrat « Ambition logement » à hauteur de 2 835 M€.

DÉPENSES DE L’AGRÉGAT FONCTIONNEMENT

OPÉRATION STRATÉGIQUE : FONCTIONNEMENT ET ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES

L’opération stratégique FAS comprend deux opérations budgétaires : « logement familial » et « locations d’infrastructure ». Elle intègre également les dépenses de fonctionnement du service infrastructure de la défense.

Autorisations d’engagement et crédits de paiement (en €) :

Niveau

Description

AE

CP

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Engagements hors TF

Écart Utilisation / Prévisions

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Consommation

Écart Consommation / Prévisions

(1)

(2)

(3)

(4) =(3) - (1) - (2)

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) -(2)

OB

Communication et relations publiques

2 080 000

0

1 832 399

‑247 601

2 080 000

0

1 785 016

‑294 984

OB

Déplacements et transports

2 989 500

0

3 284 506

295 006

2 989 500

0

3 318 719

329 219

OB

Fonctionnement courant

1 636 000

0

2 053 705

417 705

1 636 000

0

1 991 288

355 288

OB

Formation et instruction

2 050 000

0

2 472 541

422 541

2 050 000

0

2 186 168

136 168

OB

Mobilité personnels

1 425 500

0

1 606 413

180 913

1 425 500

0

1 604 269

178 769

OB

Prestations intellectuelles

300 000

0

286 291

‑13 709

300 000

0

281 013

‑18 987

OB

Soutien courant des structures

30 000

0

10 691

‑19 309

30 000

0

4 747

‑25 253

OB

Soutien des matériels communs

2 000 000

0

4 382 128

2 382 128

2 000 000

0

2 943 875

943 875

OB

Locations d’infrastructure

44 500 000

0

20 264 825

‑24 235 175

12 096 209

0

12 317 602

221 393

OB

Logement familial

78 170 000

0

79 590 957

1 420 957

78 170 000

0

74 574 447

‑3 595 553

Total

135 181 000

0

115 784 456

‑19 396 544

102 777 209

0

101 007 143

‑1 770 066


Commentaires par OB


OB « Communications et relations publiques »

Les moindres publications officielles relatives aux marchés publics d’infrastructure ont entrainé une sous-consommation de 0,2 M€ en AE et 0,3 M€ en CP.


OB « Fonctionnement courant »

La surconsommation de 0,4 M€ en AE/CP s’explique par l’effort consenti en matière d’acquisition de moyens de conduite d’essais techniques. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la recherche continue de modernisation de la construction d’infrastructure.


OB « Formation et instruction »

Le rattrapage des formations non réalisées en 2021 du fait de la crise COVID a entraîné une augmentation de 0,4 M€ en AE.


OB « Mobilité des personnels »

La surconsommation de 0,2 M€ en AE/CP s’explique par l’augmentation des coûts liés au transport par voie aérienne.


OB « Soutien courant des structures »

Les moindres consommations sont liées aux frais de fonctionnement du Service Nationale d’Ingénierie Aéroportuaire (SNIA) et du Service technique de l’Aviation Civile (STAC).


OB « Soutien des matériels communs »

L’anticipation du plan de renouvellement des véhicules métiers s’est traduite par des acquisitions supplémentaires et donc une surconsommation de 2,4 M€ en AE.


OB « Locations d’infrastructure »

L’OB « locations d’infrastructure » concerne les locations d’immeubles à usage tertiaire au profit des administrations du ministère.

Un effort particulier a été mené pour limiter les engagements (24,2 M€ en AE) sur l’activité loyers intercalaires et administratifs afin de permettre le redéploiement des AE pour compenser les surcoûts du contrat « Ambition Logement ».


OB « Logement familial »

L’OB « logement familial » agrège les loyers afférents aux logements en métropole et outre-mer, les garanties d’occupation et l’entretien courant des logements domaniaux. Cet agrégat a connu une consommation des AE supérieure à la prévision de 1,4 M€ en raison principalement du rattrapage des facturations du prestataire CDC habitat à la suite des défaillances de son système d’information en 2021. Les réceptions tardives d’appels de loyers en métropole (NAS) ont aussi occasionné une moindre dépense de 3,6 M€ en CP, reportée en 2023.

Cette OB a été également marquée, tant en AE qu’en CP, par une augmentation des coûts liés à l’entretien courant des logements domaniaux (énergie, matières premières, inflation, etc.).

DÉPENSES DE L’AGRÉGAT ÉQUIPEMENT

OPéRATION STRATéGIQUE : INFRASTRUCTUREs DE DéFENSE

L’opération stratégique « infrastructures de défense » comprend les crédits destinés à la construction, à la rénovation et à la maintenance des infrastructures hors forces du ministère des Armées qui ne concernent pas la dissuasion nucléaire. Ces crédits servent ainsi à financer les infrastructures d’intérêt général des bases de défense (ensembles d’hébergement et d’alimentation, locaux d’administration générale), celles relatives au logement familial et à l’action sociale, ainsi que celles liées à la transition écologique (performance énergétique, environnement).

Autorisations d’engagement et des crédits de paiement (en €) :

Niveau

Description

AE

CP

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Affectation sur TF

Engagements hors TF

Écart Utilisation / Prévisions

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Consommation

Écart Consommation / Prévisions

(1)

(2)

(3)

(3)

(5) = (3) + (4) - (1) - (2)

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) -(2)

OB

Réaliser les infrastructures des bases de défense

317 032 911

-

-

340 335 249

23 302 338

230 593 094

-

211 861 778

‑18 731 316

OB

Soutenir les familles

2 873 369 000

16 400 000

4 800 000

2 900 848 364

15 879 364

82 382 703

16 400 000

101 080 133

2 297 430

OB

Réaliser les op cent d’adaptation des sites

7 561 900

-

-

7 291 080

‑270 820

11 997 604

-

7 857 924

‑4 139 680

OB

Maintenir et soutenir les sites

120 134 562

1 364 667

-

120 619 754

‑879 475

70 132 519

1 364 667

77 901 001

6 403 815

Total

3 318 098 373

17 764 667

4 800 000

3 369 094 447

38 031 407

395 105 920

17 764 667

398 700 836

‑14 169 751



Commentaires par OB


OB « Réaliser les infrastructures des bases de défense »


En AE, l’écart de 23,3 M€ s’explique par l’anticipation de commandes au profit du plan hébergement (13,6 M€, 125 places supplémentaires) ainsi que par une consommation plus importante pour les ensembles d’alimentation (création d’une structure provisoire de restauration pendant la période d’entretien intermédiaire (IEI) du porte-avions Charles de Gaulle pour 2,3 M€). L’activité « Accueillir l’AGSC » connait également une augmentation de ses engagements à hauteur de 6,3 M€, surcoût induit entre autres par des opérations au profit du Service Militaire Volontaire pour 2,5 M€ à la suite de l’ouverture d’une antenne du SMV à Marseille (décision présidentielle).


La sous-consommation des crédits de paiement s’explique par l’annulation d’une partie de la réserve de précaution.



OB « Soutenir les familles »


La consommation d’AE est supérieure aux prévisions initiales, notamment en raison de l’augmentation des taux entre l’inscription des crédits en LFI et la signature du contrat ambition logement CEGELOG (55 M€), La consommation maîtrisée sur l’activité « Maintien en condition des logements domaniaux » a cependant conduit à une hausse contenue à 15,9 M€ sur l’OB.


OB « Réaliser les opérations centralisées d’adaptation des sites »


Cette OB est exclusivement constituée des dépenses effectuées au titre du PPP ENSTA dont l’exécution est conforme aux prévisions.


OB « Maintenir et soutenir les sites »


Les montants engagés sur l’OB « Maintenir et soutenir les sites » ont été conformes à la programmation. Ils ont permis de financer l’effort de transition énergétique du ministère tel l’engagement du Contrat de Performance Énergétique de la base aérienne de Nancy-Ochey, pour un montant de 23,4 M€.


À titre indicatif, la répartition des fonds de concours et des attributions de produits par OS est la suivante :


Niveau

OS

Prévision LFI

Consommation

Écart Consommation / Prévisions

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

17 764 667

19 328 496

1 563 829

OS

Fonctionnement et activité spécifique (FAS)

0

34 700

34 700

Total

17 764 667

19 363 196

1 598 529


 

Éléments de la dépense par nature

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Titre et catégorie

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP
 

Réalisation

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP

Réalisation

Titre 3 : Dépenses de fonctionnement

134 381 000

2 990 617 049

101 977 209

237 713 972

Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

134 381 000

2 990 617 049

101 977 209

237 713 972

Titre 5 : Dépenses d’investissement

3 329 339 040

468 163 770

406 346 587

254 979 189

Dépenses pour immobilisations corporelles de l’État

3 329 339 040

468 163 770

406 346 587

254 979 189

Titre 6 : Dépenses d’intervention

7 324 000

15 882 879

7 324 000

6 801 122

Transferts aux autres collectivités

7 324 000

15 882 879

7 324 000

6 801 122

Total

3 471 044 040

3 474 663 698

515 647 796

499 494 282

 

 

COÛTS SYNTHÉTIQUEs

SynthÈse ACTION 4

AUTORISATIONS D’ENGAGEMENTS ET CRÉDITS DE PAIEMENT ANNÉE 2022 (EN €)

 

 

AE

CP

Niveau

Description

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Affectation sur TF

Engagement hors TF

Écart Utilisation / Prévision LFI

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Consommation

Écart Consommation / Prévision LFI

(1)

(2)

(3)

(4)

(5) = (3) + (4) - (1) - (2)

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) - (2)

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

135 181 000

0

0

115 784 456

‑19 396 544

102 777 209

0

101 007 143

‑1 770 066

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

3 318 098 373

17 764 667

4 800 000

3 369 094 447

38 031 407

395 105 920

17 764 667

398 700 836

‑14 169 751

Total

3 453 279 373

17 764 667

4 800 000

3 484 878 904

18 634 864

497 883 129

17 764 667

499 707 979

‑15 939 817

 

tABLEAU des autorisations d’engagement des tranches fonctionnelles (en €)

 

Description

AEANE fin 2021

Retrait sur affectation

Affectation 2022

Total

Engagement 2022 sur TF

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

5 154 189

854 497

4 800 000

9 099 692

4 340 986

Total

5 154 189

854 497

4 800 000

9 099 692

4 340 986

éCHEANCIERS DES PAIEMENTS associés aux engagements

Niveau

Description

PLF/PLR

Eng restant à payer à fin 2021

Eng 2022

2022

2023

2024

> 2024

Total

OS

Fonctionnement et activités spécifiques (FAS)

PLF

65 662 115

135 181 000

102 777 209

39 984 854

18 882 348

39 198 704

200 843 115

PLR

70 145 305

115 784 456

101 007 143

34 677 158

16 304 202

33 941 258

185 929 761

OS

Infrastructures de Défense (INFRA)

PLF

773 832 242

563 786 040

412 870 587

378 534 696

275 912 517

270 300 482

1 337 618 282

PLR

766 662 200

3 373 435 434

398 700 836

471 402 626

381 188 912

2 888 805 259

4 140 097 633

 

Écarts (PLR-PLF)

‑2 686 853

2 790 252 850

‑15 939 817

87 560 234

102 698 249

2 613 247 331

2 787 565 997

 

ACTION

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

 

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Action / Sous-action

Prévision LFI y.c. FdC et AdP 
Réalisation 

Titre 2

Autres titres

Total

Titre 2

Autres titres

Total

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

 
 

168 588 791
161 478 688

168 588 791
161 478 688

 
 

160 273 831
152 914 058

160 273 831
152 914 058

 

contenu de l’action

L’action 5 regroupe les crédits nécessaires à l’élaboration et au maintien des systèmes d’information d’administration et de gestion (SIAG) et des systèmes d’information logistique (SIL) du ministère.

principales mesures de l’année

Le ministère de la culture a bénéficié d’un décret de transfert de l’activité archives, bibliothèques, documentation et musées du programme 212 vers l’action 5 du programme 224 (transmission des savoirs et démocratisation de la culture) pour le co-financement de la maintenance et l’amélioration continue de la solution logicielle interministérielle VITAM dédiée à l’archivage électronique.

Dans le cadre de la consolidation de la convergence des systèmes d’information logistique (SIL), le programme 178 bénéficie du transfert effectif de six SIL en fin de gestion 2022.


Les principales mesures réalisées en 2022 sont :

  • la maintenance curative et évolutive des systèmes d’information des ressources humaines (SIRH) militaires et civils ;

  • la tierce maintenance applicative (TMA) pour le projet SOURCE SOLDE (solde des militaires) et l’implémentation de la nouvelle politique de rémunération des miliaires (NPRM) et l’architecture des futures évolutions du système d’information ;

  • la reconduction de l’acquisition globalisée de logiciels et de services à travers des accords-cadres négociés avec les éditeurs Microsoft, SAP-BO, Oracle ;

  • l’effort porté par la direction générale du numérique et des systèmes d’information (DGNUM) sur l’accompagnement de la transformation numérique ;

  • la réalisation d’un nouveau projet de gestion électronique du courrier pour l’ensemble du ministère ;

  • la poursuite des études préparatoires relatives à la faisabilité technique et la convergence fonctionnelle nécessaires à la construction du futur SIRH ministériel unique ;

  • l’acquisition d’une plateforme pour mutualiser la maintenance et les interdépendances entre les différentes applications de la direction des systèmes d’information (DSI) transverse.

DÉPENSES DE L’AGREGAT EQUIPEMENT

OPÉRATION STRATEGIQUE : EAC

1 - DESCRIPTION


L’opération stratégique « Équipements d’accompagnement et de cohérence » (EAC) est subdivisée en activités budgétaires qui sont des regroupements cohérents de projets de SI relevant d’un même domaine métier du schéma directeur des SIAG.


2- ASPECTS FINANCIERS

Autorisations d’engagement et des crédits de paiement (en €)



Niveau



Description

AE

CP

Prévision LFI

Engagement hors TF

Écart Utilisation / Prévision LFI


LFI


Consommation

Écart Consommation / Prévisions

(1)

(4)

(5) = (3) + (4) - (1) - (2)

(1)

(3)

(4) = (3) - (1) -(2)

ACT

Achat public

2 281 216

2 572 528

291 312

2 130 967

2 328 793

197 826

ACT

Acquisition Matériels Serveurs et Stockage

2 656 040

1 394 650

‑1 261 390

1 810 040

2 008 254

198 214

ACT

Archives, bibliothèques, documentation, musées

4 715 224

3 658 187

‑1 057 037

5 426 221

3 016 856

‑2 409 365

ACT

Contrôles exportations

3 159 743

6 022 561

2 862 818

2 732 783

3 596 979

864 196

ACT

Décisionnel

6 200 430

6 604 101

403 671

7 002 818

6 126 538

‑876 280

ACT

Finances

1 539 756

1 824 183

284 427

1 554 900

1 593 838

38 938

ACT

Gestion des SI

1 375 408

1 338 635

‑36 773

1 375 408

1 214 734

‑160 674

ACT

Gisement de données transverses

2 194 635

1 420 454

‑774 181

2 196 968

1 895 354

‑301 614

ACT

Information et communication

804 174

544 493

‑259 681

883 107

671 747

‑211 360

ACT

Juridique

1 881 208

562 861

‑1 318 347

2 335 103

751 264

‑1 583 839

ACT

Logistique

9 318 223

9 966 750

648 527

10 490 207

11 816 545

1 326 338

ACT

Prestations et équipements

7 236 697

6 042 870

‑1 193 827

5 309 334

6 210 867

901 533

ACT

Solde des armées

20 971 857

10 419 341

‑10 552 516

26 946 460

12 242 572

‑14 703 888

ACT

Ressources humaines

39 434 636

41 904 098

2 469 462

30 965 944

36 693 975

5 728 031

ACT

Ressources immobilières

9 011 738

7 211 255

‑1 800 483

8 099 640

6 845 109

‑1 254 531

ACT

Sécurité de défense

2 669 600

1 820 154

‑849 446

2 258 489

1 801 803

‑456 686

ACT

Service national

2 131 600

1 783 262

‑348 338

2 135 600

877 308

‑1 258 292

ACT

Socle d’infostructure

40 077 460

43 001 781

2 924 321

35 851 798

39 866 167

4 014 369

ACT

Soutien de l’homme

10 929 146

13 721 072

2 791 926

10 768 044

13 438 582

2 670 538

ACT

SIC SIRH Ministériel

0

760 063

760 063

0

0

0

Total

168 588 791

162 573 300

‑6 015 491

160 273 831

152 997 287

‑7 276 544


Activité « Achat public »

L’augmentation de 0,3 M€ en AE et 0,2 M€ en CP est due à des évolutions supplémentaires visant à améliorer les interconnexions et les fonctionnalités du SI des achats ALPHA.


Activité « Acquisition matériels serveurs et stockage »

L’acquisition de licences pour les serveurs des SIRH d’armées a été prise en compte sur l’accord-cadre ministériel Oracle et financée par le BOP DIRISI du P178, ce qui a eu pour conséquence de diminuer la consommation de 1,3 M€ en AE.


Activité « Archives, bibliothèques, documentation, musées »

La moindre consommation de 1,1 M€ en AE et 2,4 M€ en CP s’explique par l’absence d’affermissement des tranches optionnelles relatives à la TMA et à la TME de la bibliothèque numérique CLADE.


Activité « Contrôles exportations »

Initialement prévu avec des tranches d’un montant forfaitaire identique chaque année, le nouveau marché de TMA SIGALE se compose de tranches dont les montants diffèrent d’une année sur l’autre, expliquant le pic de consommation de 2,9 M€ en AE et 0,9 M€ en CP en 2022.


Activité « Décisionnel »

La moindre consommation de 0,9 M€ en CP provient du décalage de paiement en 2023 des licences et des formations Élasticsearch commandées en novembre 2022 pour le projet DATA360 (visualisation et exploitation de données en masse).


Activité « Finances »

La consommation de 0,3 M€ d’AE supplémentaire résulte de commandes nécessaires à la prise en compte du changement d’applicatif du système CHORUS CAN (comptabilité analytique).


Activité « Gestion des SI »

Au titre de l’application SYNOPSIS (pile logicielle de production de plans de servitudes radioélectriques), l’étude pour la migration vers un nouveau logiciel a été lancée en décembre 2022 décalant le paiement à 2023 (0,2 M€).


Activité « Gisement de données transverses »

La sous-consommation de 0,8 M€ en AE et 0,3 M€ en CP est due au retard de la réalisation du projet PGDR (Plateforme de Gestion des Données de Référence), solution devant permettre une gestion optimisée des référentiels de données des SI du ministère.


Activité « Information et communication » :

Le renouvellement du marché de TMA sur le projet SGA CONNECT (portail d’information du SGA) a été déclaré infructueux et explique la diminution de la consommation de 0,3 M€ en AE et 0,2 M€ en CP.


Activité « Juridique »

La sous-consommation de 1,3 M€ en AE et 1,6 M€ en CP est relative au transfert des crédits de l’activité budgétaire juridique vers d’autres activités afin de financer des initiatives de transformation numérique.


Activité « Logistique »

La surconsommation de 1,3 M€ en CP est due à une accélaration des paiements pour les SI SIMAT (Système d’information du MCO des matériels terrestres) et GOEMON (évolutions et élargissement du périmètre du SI contrat/finances Plantigrade) du SSF.


Activité « Prestations et équipements »

Engagé en 2021, le déploiement de lots techniques à courte durée de réalisation permettant la modernisation et l’amélioration de la qualité de l’application de gestion des affaires en ligne (GAEL) de la DGA a entraîné un consommation de CP plus importante que celle prévue initialement.


Activité « Solde des armées »

Le succès de la réalisation de SOURCE SOLDE incrément 2 a permis la levée progressive des risques et la diminution des coûts associés (10,6 M€ en AE, 14,7 M€ en CP).


Activité « Ressources humaines »

La surconsommation de 5,7 M€ en CP s’explique par :

  • la prolongation par avenant du marché de TMA sur le projet SIRH Armées ;

  • des besoins de TMA du SI ALLIANCE ;

  • la résiliation du marché du SI PENSION, qui a généré un protocole transactionnel non programmé.


Activité « Ressources immobilières »

La baisse de la consommation de 1,8 M€ en AE et 1,3 M€ en CP est relative à un décalage des évolutions pour le SI SPIDIE dédié aux suivis et aux contrôles des installations classées et à un report en 2023 de l’externalisation de la TMA pour l’application de gestion domaniale G2D.


Activité « Sécurité de défense »

La livraison complémentaire de matériels et de badges nécessaires à l’application GEISHA de la DGA (contrôle des accès et suivi des horaires) en 2021 a eu pour conséquence de moindrs consonommations en 2022 (0,9 M€ en AE, 0,5 M€ en CP).


Activité « Service national »

La sous-consommation de 0,3 M€ en AE et 1,3 M€ en CP s’explique par le moindre coût de la maintenance sur le SI MOPATE (modernisation du passage des tests lors de la journée de citoyenneté).


Activité « Socle d’infostructure »

La surconsommation de 4 M€ de CP s’explique par :

  • les besoins d’itérations complémentaires sur le projet SOSIE couvrant le besoin de niveau diffusion restreinte de l’intradef ;

  • le paiement d’un protocole transactionnel non programmé suite à la résiliation en 2021 du marché relatif au projet ETVI (Espace de Travail Virtuel sur Internet) ;

  • la poursuite du MCO/MCS pour le SI LNACRE.


Activité « Soutien de l’homme »

Le succès du déploiement du portail unique d’appel au soutien EUREKA a eu pour conséquence la commande de fonctionnalités complémentaires en 2022. L’augmentation de 2,8 M€ en AE et 2,7 M€ en CP est également due à une augmentation du volume de cartes CIMS (carte d’identité multi services) pour l’ensemble du ministère.


Activité « SIC SIRH Ministériel »

Cette activité nouvelle a été créée en janvier 2022.


 

Éléments de la dépense par nature

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Titre et catégorie

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP
 

Réalisation

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP

Réalisation

Titre 3 : Dépenses de fonctionnement

119 245 916

119 792 791

106 805 116

115 931 895

Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

119 245 916

119 792 791

106 805 116

115 931 895

Titre 5 : Dépenses d’investissement

49 342 875

41 625 897

53 468 715

36 367 163

Dépenses pour immobilisations corporelles de l’État

 

583 857

 

132 373

Dépenses pour immobilisations incorporelles de l’État

49 342 875

41 042 041

53 468 715

36 234 790

Titre 6 : Dépenses d’intervention

 

60 000

 

615 000

Transferts aux autres collectivités

 

60 000

 

615 000

Total

168 588 791

161 478 688

160 273 831

152 914 058

 


coûts synthétiques



Synthese ACTION 5

AUTORISATIONS D’ENGAGEMENTS ET CRÉDITS DE PAIEMENT ANNEE 2022 (EN €)



AE

CP

Niveau

Description

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Affectation sur TF

Engagement hors TF

Écart Utilisation / Prévision LFI

Prévision LFI

Prévision FdC/ADP du PLF

Consommation

Écart Consommation / Prévision LFI

(1)

(2)

(3)

(4)

(5) = (3) + (4) - (1) - (2)

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) - (2)

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

168 588 791

0

0

162 573 300

‑6 015 491

160 273 831

0

152 997 287

‑7 276 544

Total

168 588 791

0

0

162 573 300

‑6 015 491

160 273 831

0

152 997 287

‑7 276 544

tABLEAU des autorisations d’engagement des tranches fonctionnelles

Niveau

Description

AEANE fin 2021

Retrait sur affectation

Affectation 2022

Total

Engagement 2022 sur TF

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

 1 713 320

 -

 -

 1 713 320

 470 006

Total

 1 713 320

 -

 -

 1 713 320

 470 006

éCHEANCIERS DES PAIEMENTS associés aux engagements





Engagements

Paiements

Niveau

Description

PLF/PLR

Eng restant à payer à fin 2021

Eng 2022

2022

2023

2024

> 2024

Total

OS

Équipements d’accompagnement (EAC)

PLF

125 463 066

168 973 399

164 303 831

94 064 111

30 484 204

5 584 319

294 436 465

PLR

124 980 010

163 043 306

152 997 287

83 431 104

27 147 051

24 447 874

288 023 316


Écarts (PLR-PLF)

‑483 056

‑5 930 093

‑11 306 544

‑10 633 007

‑3 337 153

18 863 555

‑6 413 149


 

ACTION

06 – Politiques des ressources humaines

 

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Action / Sous-action

Prévision LFI y.c. FdC et AdP 
Réalisation 

Titre 2

Autres titres

Total

Titre 2

Autres titres

Total

06 – Politiques des ressources humaines

 
-3 300

147 914 378
156 319 736

147 914 378
156 316 436

 
-3 300

149 140 377
154 324 249

149 140 377
154 320 949

06.03 – Reconversion

 
-3 300

31 657 580
32 224 821

31 657 580
32 221 521

 
-3 300

31 657 579
28 243 873

31 657 579
28 240 573

06.04 – Action sociale et autres politiques de ressources humaines (hors rémunérations des agents)

 
 

116 256 798
124 094 914

116 256 798
124 094 914

 
 

117 482 798
126 080 377

117 482 798
126 080 377

 

contenu de l’action

Le programme 212 « Soutien de la politique de la défense », sous la responsabilité du Secrétaire général pour l’administration, regroupe les fonctions de direction et de soutien mutualisées au profit du ministère des Armées. Leurs finalités se concrétisent au travers des politiques RH menée. A cet effet, l’action 6 concentre les missions relatives à la reconversion (sous-action 03) et au financement des mesures dans le cadre de l’action sociale et des autres politiques de ressources humaines (sous-action 04) avec en particulier les prestations ministérielles et interministérielles, l’apprentissage, les formations initiales, continues et spécifiques, et les aides en faveur des agents civils du ministère en situation de handicap.

 

Éléments de la dépense par nature

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Titre et catégorie

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP
 

Réalisation

Prévision LFI
y.c. FdC et AdP

Réalisation

Titre 2 : Dépenses de personnel

 

-3 300

 

-3 300

Rémunérations d’activité

 

-3 300

 

-3 300

06.03 – Reconversion

 

-3 300

 

-3 300

Titre 3 : Dépenses de fonctionnement

147 650 878

156 142 615

148 876 877

153 889 901

Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

147 650 878

156 142 615

148 876 877

153 889 901

06.03 – Reconversion

31 394 080

32 201 506

31 394 079

28 243 873

06.04 – Action sociale et autres politiques de ressources humaines (hors rémunérations des agents)

116 256 798

123 941 110

117 482 798

125 646 028

Titre 5 : Dépenses d’investissement

200 000

21 462

200 000

278 690

Dépenses pour immobilisations corporelles de l’État

200 000

21 462

200 000

278 690

06.03 – Reconversion

200 000

23 316

200 000

 

06.04 – Action sociale et autres politiques de ressources humaines (hors rémunérations des agents)

 

-1 854

 

278 690

Titre 6 : Dépenses d’intervention

63 500

155 658

63 500

155 658

Transferts aux ménages

 

155 658

 

155 658

06.04 – Action sociale et autres politiques de ressources humaines (hors rémunérations des agents)

 

155 658

 

155 658

Transferts aux autres collectivités

63 500

 

63 500

 

06.03 – Reconversion

63 500

 

63 500

 

Total

147 914 378

156 316 436

149 140 377

154 320 949

 

 

SOUS-ACTION

06.03 – Reconversion

 

contenu de la sous-action

Les crédits de cette sous-action sont dédiés :

  • au financement des prestations de reconversion délivrées par le dispositif ministériel de reconversion « Défense Mobilité » hors mesures de restructurations dont les crédits de reconversion figurent à l’action 10 « Restructurations » ;

  • au financement des frais de déplacement des ayants droit inscrits dans un parcours de reconversion au sein de Défense mobilité ;

  • aux dépenses de soutien de l’activité de reconversion, telles que l’acquisition de documentations techniques, les dépenses de marketing opérationnel (« job dating », rencontres entreprises, etc.), les frais de déplacement temporaire des agents affectés au sein de Défense mobilité et enfin diverses dépenses de fonctionnement courant non prises en charge par d’autres organismes de soutien ;

  • à l’équipement et aux activités de formation du centre militaire de formation professionnelle (CMFP) implanté à Fontenay-le-Comte.

Principales mesures de l’année

L’année 2022 a été marquée par une hausse de l’activité liée à l’augmentation des départs dans l’armée de Terre (qui compose 70 % des militaires accompagnés par l’Agence), au renforcement des mesures mises en place au profit des conjoints dans le cadre du Plan famille et à la poursuite du développement des dépenses de frais de déplacement des blessés.

DÉPENSES DE L’AGRÉGAT FONCTIONNEMENT

OPÉRATION STRATÉGIQUE : FONCTIONNEMENT ET ACTIVITÉS SPÉCIFIQUES

ASPECTS FINANCIERS

Autorisations d’engagement et crédits de paiement (en €)

Niveau

Description

AE

CP

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Engagements hors TF

Écart Utilisation / Prévisions

 LFI

Prévision FDC/ADP du PAP

Consommation

Écart Consommation / Prévisions

(1)

(2)

(3)

(4) =(3) - (1) - (2)

(1)

(2)

(3)

(4) = (3) - (1) -(2)

OB

Accompagnement de la reconversion

28 734 162

0

31 418 447

2 684 285

28 734 161

0

26 808 384

‑1 925 777

OB

Fonctionnement courant

1 000 000

0

502 841

‑497 159

1 000 000

0

511 818

‑488 182

OB

Soutien des matériels communs

1 000 000

0

438 939

‑561 061

1 000 000

0

301 803

‑698 197

OB

Soutien du dispositif de reconversion

923 418

0

699 978

‑223 440

923 418

0

685 848

‑237 570

Total</