$@FwLOVariable(annee#2023)

$@FwLOVariable(numProg#775)

$@FwLOVariable(libelleProg#Développement et transfert en agriculture)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Objectifs et indicateurs de performance)

 

Objectifs et indicateurs de performance

Évolution de la maquette de performance

Aucune évolution constatée pour le PLF 2023.


OBJECTIF    

1 – Orienter l’action des structures chargées du conseil aux agriculteurs et de l'accompagnement des démarches collectives de développement, en cohérence avec les objectifs principaux du PNDAR : accompagner les transitions des exploitations agricoles vers des systèmes plus résilients et sobres en intrants, tenant compte des besoins des agriculteurs, des consommateurs et des attentes des citoyens, par le conseil dans le cadre de démarches collectives, le transfert de connaissances, de méthodes et d'outils actionnables par les agriculteurs, le développement des compétences

 

L’objectif principal du programme consiste à fournir aux agriculteurs les éléments à caractère scientifique, organisationnel et technique permettant de faire évoluer leur activité vers une agriculture performante, du point de vue économique, environnemental et social et à accompagner des démarches collectives de développement.

Pour mesurer l’atteinte de cet objectif, deux indicateurs de résultats sont proposés :


INDICATEUR        

1.1 – Nombre de documents de diffusion de connaissances inscrits dans la base de données RD-Agri par le réseau des chambres d’agriculture, le réseau des ONVAR et les GIEE

     (du point de vue du citoyen)

 

Unité

2020

2021

2022
(Cible PAP 2022)

2023
(Cible)

2024
(Cible)

2025
(Cible)

Nombre de documents de diffusion de connaissances inscrits dans la base de données RD-Agri par le réseau des chambres d’agriculture, le réseau des ONVAR et les GIEE

Nb

Non connu

4 300

4 400

4 600

4 800

5 000

 

Précisions méthodologiques

Mode de calcul  : nombre de documents constatés en fin d’année N.

Sources des données : La base de données RD-Agri est gérée par l’ACTA. Le MAA demandera à la fin de chaque année civile à l’ACTA de lui fournir la donnée « nombre de documents déposés par les chambres d’agriculture, les ONVAR et les GIEE sur le site RD-Agri au 31 décembre ».

Justification des cibles

L’état initial (valeur de l’indicateur fin 2020) est connu : 8 000 documents présents sur RD-Agri dont la moitié déposé par le réseau des chambres d’agriculture, les ONVAR et les GIEE. Une estimation provisoire de la valeur de l’indicateur pour 2022 et les années suivantes (+200/an) laisse à penser qu’il pourrait atteindre voir dépasser 4 600 documents fin 2023.

 

INDICATEUR        

1.2 – Nombre d'agriculteurs impliqués dans des groupes en transition agro-écologique (GIEE- 30 000)

     (du point de vue du citoyen)

 

Unité

2020

2021

2022
(Cible PAP 2022)

2023
(Cible)

2024
(Cible)

2025
(Cible)

Nombre d'agriculteurs impliqués dans des groupes en transition agro-écologique (GIEE- 30 000)

Nb

Non connu

30 600

23 000

38 000

42 000

46 000

 

Précisions méthodologiques

Mode de calcul  : nombre d’agriculteurs adhérents à un groupe en transition agro-écologique au cours de l’année N = somme des agriculteurs adhérents à un groupe en transition de toutes les régions de France.

Sources des données : Les DRAAF labellisent chaque année les nouveaux GIEE et groupes émergents et connaissent le nombre d’adhérents à chaque groupe. Le MAA demandera à la fin de chaque année civile à chaque DRAAF de lui fournir la donnée « Nombre d’agriculteurs impliqués dans des groupes en transition agro-écologique (GIEE‑30 000) au cours de l’année au 31 décembre ».

Justification des cibles

L’état initial (valeur de l’indicateur fin 2020) est connu : le nombre des agriculteurs membres de groupes en transition agro-écologique est estimé à 25 000, d’après les données remontées par les DRAAF.

Initialement l’estimation provisoire de la valeur de l’indicateur pour 2021 et 2022 (+2500/an) laissait penser qu’il pourrait atteindre voire dépasser 30 000 agriculteurs fin 2022.

Toutefois, la valeur de l’indicateur fin 2021 (30 600) dépasse déjà la cible attendue fin 2022 ce qui témoigne de l’adhésion d’un nombre croissant d’agriculteurs à la nécessité de faire évoluer leurs exploitations en prenant le tournant de la transition agro-écologique.

La trajectoire pour 2023 et les années suivantes est réévaluée (+4000/an) en tenant compte de cette dynamique. Elle est cependant fortement dépendante du montant des crédits CASDAR fléchés chaque année sur les appels à projets régionaux « Animation des GIEE ».