$@FwLOVariable(annee#2024)

$@FwLOVariable(numProg#134)

$@FwLOVariable(libelleProg#Développement des entreprises et régulations)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Présentation des crédits et des dépenses fiscales)

 

Présentation des crédits et des dépenses fiscales

Présentation des crédits par action et titre pour 2023 et 2024

Autorisations d'engagement

Action / Sous-action

LFI 2023 
PLF 2024 

Titre 2
Dépenses de personnel

Titre 3
Dépenses de fonctionnement

Titre 5
Dépenses d’investissement

Titre 6
Dépenses d’intervention

Titre 7
Dépenses d’opérations financières

Total

FdC et AdP
attendus

04 – Développement des postes, des télécommunications et du numérique

0
0

45 073 000
54 100 000

3 700 000
3 200 000

720 845 594
708 211 840

0
0

769 618 594
765 511 840

0
0

07 – Développement international des entreprises et attractivité du territoire

0
0

179 504 959
425 417 322

0
0

5 374 000
3 800 000

0
0

184 878 959
429 217 322

0
0

08 – Expertise, conseil et inspection

16 185 911
15 828 416

89 409
89 409

0
0

0
0

0
0

16 275 320
15 917 825

0
0

13 – Régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP)

16 618 171
17 025 817

5 360 514
5 501 514

200 000
200 000

0
0

20 000
24 000

22 198 685
22 751 331

0
0

15 – Mise en oeuvre du droit de la concurrence (Autorité de la concurrence)

18 885 014
19 573 716

3 475 000
21 350 000

625 000
550 000

0
0

0
0

22 985 014
41 473 716

5 000
5 000

23 – Industrie et services

114 763 361
119 321 500

36 541 176
36 941 176

0
0

4 890 384 584
1 258 491 561

0
0

5 041 689 121
1 414 754 237

0
0

24 – Régulation concurrentielle des marchés, protection économique et sécurité du consommateur

231 236 387
241 979 163

9 714 646
9 456 762

0
0

5 885 369
5 885 369

0
0

246 836 402
257 321 294

72 548
86 848

Totaux

397 688 844
413 728 612

279 758 704
552 856 183

4 525 000
3 950 000

5 622 489 547
1 976 388 770

20 000
24 000

6 304 482 095
2 946 947 565

77 548
91 848

 

Crédits de paiements

Action / Sous-action

LFI 2023 
PLF 2024 

Titre 2
Dépenses de personnel

Titre 3
Dépenses de fonctionnement

Titre 5
Dépenses d’investissement

Titre 6
Dépenses d’intervention

Titre 7
Dépenses d’opérations financières

Total

FdC et AdP
attendus

04 – Développement des postes, des télécommunications et du numérique

0
0

45 073 000
54 082 000

3 700 000
3 200 000

720 845 594
706 011 840

0
0

769 618 594
763 293 840

0
0

07 – Développement international des entreprises et attractivité du territoire

0
0

179 504 959
181 317 758

0
0

5 374 000
3 800 000

0
0

184 878 959
185 117 758

0
0

08 – Expertise, conseil et inspection

16 185 911
15 828 416

89 409
89 409

0
0

0
0

0
0

16 275 320
15 917 825

0
0

13 – Régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP)

16 618 171
17 025 817

7 398 067
7 539 067

200 000
200 000

0
0

20 000
24 000

24 236 238
24 788 884

0
0

15 – Mise en oeuvre du droit de la concurrence (Autorité de la concurrence)

18 885 014
19 573 716

4 845 000
5 059 930

655 000
550 000

0
0

0
0

24 385 014
25 183 646

5 000
5 000

23 – Industrie et services

114 763 361
119 321 500

36 541 176
36 941 176

0
0

4 892 424 584
1 228 506 561

0
0

5 043 729 121
1 384 769 237

0
0

24 – Régulation concurrentielle des marchés, protection économique et sécurité du consommateur

231 236 387
241 979 163

9 761 035
9 793 939

0
0

5 885 369
5 885 369

0
0

246 882 791
257 658 471

72 548
86 848

Totaux

397 688 844
413 728 612

283 212 646
294 823 279

4 555 000
3 950 000

5 624 529 547
1 944 203 770

20 000
24 000

6 310 006 037
2 656 729 661

77 548
91 848

 

Présentation des crédits par titre pour 2023, 2024, 2025 et 2026

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Titre

LFI 2023 
PLF 2024 
Prévision indicative 2025 
Prévision indicative 2026 

Ouvertures

FdC et AdP
attendus

Ouvertures

FdC et AdP
attendus

2 - Dépenses de personnel

397 688 844
413 728 612
419 365 655
422 618 235

 
 
 
 

397 688 844
413 728 612
419 365 655
422 618 235

 
 
 
 

3 - Dépenses de fonctionnement

279 758 704
552 856 183
206 174 832
202 076 344

77 548
91 848
84 648
84 648

283 212 646
294 823 279
289 595 036
285 288 727

77 548
91 848
84 648
84 648

5 - Dépenses d’investissement

4 525 000
3 950 000
200 000
200 000

 
 
 
 

4 555 000
3 950 000
200 000
200 000

 
 
 
 

6 - Dépenses d’intervention

5 622 489 547
1 976 388 770
2 015 059 270
2 150 718 770

 
 
 
 

5 624 529 547
1 944 203 770
2 002 259 270
2 152 918 770

 
 
 
 

7 - Dépenses d’opérations financières

20 000
24 000
24 000
24 000

 
 
 
 

20 000
24 000
24 000
24 000

 
 
 
 

Totaux

6 304 482 095
2 946 947 565
2 640 823 757
2 775 637 349

77 548
91 848
84 648
84 648

6 310 006 037
2 656 729 661
2 711 443 961
2 861 049 732

77 548
91 848
84 648
84 648

Présentation des crédits par titre et catégorie pour 2023 et 2024

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Titre / Catégorie

LFI 2023 
PLF 2024 

Ouvertures

FdC et AdP
attendus

Ouvertures

FdC et AdP
attendus

2 – Dépenses de personnel

397 688 844
413 728 612

 
 

397 688 844
413 728 612

 
 

21 – Rémunérations d’activité

256 592 420
266 871 336

 
 

256 592 420
266 871 336

 
 

22 – Cotisations et contributions sociales

138 186 471
143 320 076

 
 

138 186 471
143 320 076

 
 

23 – Prestations sociales et allocations diverses

2 909 953
3 537 200

 
 

2 909 953
3 537 200

 
 

3 – Dépenses de fonctionnement

279 758 704
552 856 183

77 548
91 848

283 212 646
294 823 279

77 548
91 848

31 – Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

108 773 780
371 921 259

77 548
91 848

112 227 722
113 888 355

77 548
91 848

32 – Subventions pour charges de service public

170 984 924
180 934 924

 
 

170 984 924
180 934 924

 
 

5 – Dépenses d’investissement

4 525 000
3 950 000

 
 

4 555 000
3 950 000

 
 

52 – Dépenses pour immobilisations incorporelles de l’État

825 000
750 000

 
 

855 000
750 000

 
 

53 – Subventions pour charges d'investissement

3 700 000
3 200 000

 
 

3 700 000
3 200 000

 
 

6 – Dépenses d’intervention

5 622 489 547
1 976 388 770

 
 

5 624 529 547
1 944 203 770

 
 

62 – Transferts aux entreprises

5 567 020 216
1 917 886 716

 
 

5 569 020 216
1 887 886 716

 
 

63 – Transferts aux collectivités territoriales

9 000 000
9 000 000

 
 

9 000 000
9 000 000

 
 

64 – Transferts aux autres collectivités

46 469 331
49 502 054

 
 

46 509 331
47 317 054

 
 

7 – Dépenses d’opérations financières

20 000
24 000

 
 

20 000
24 000

 
 

71 – Prêts et avances

20 000
24 000

 
 

20 000
24 000

 
 

Totaux

6 304 482 095
2 946 947 565

77 548
91 848

6 310 006 037
2 656 729 661

77 548
91 848

 

Évaluation des dépenses fiscales

Avertissement

Le niveau de fiabilité des chiffrages de dépenses fiscales dépend de la disponibilité des données nécessaires à la reconstitution de l’impôt qui serait dû en l’absence des dépenses fiscales considérées. Par ailleurs, les chiffrages des dépenses fiscales ne peuvent intégrer ni les modifications des comportements fiscaux des contribuables qu’elles induisent, ni les interactions entre dépenses fiscales.

Les chiffrages présentés pour 2024 ont été réalisés sur la base des seules mesures votées avant le dépôt du projet de loi de finances pour 2024. L'impact des dispositions fiscales de ce dernier sur les recettes 2024 est, pour sa part, présenté dans les tomes I et II de l'annexe « Évaluation des Voies et Moyens ».

Les dépenses fiscales ont été associées à ce programme conformément aux finalités poursuivies par ce dernier.

« ε » : coût inférieur à 0,5 million d’euros ; « - » : dépense fiscale supprimée ou non encore créée ; « nc » : non chiffrable.

Le « Coût total des dépenses fiscales » constitue une somme de dépenses fiscales dont les niveaux de fiabilité peuvent ne pas être identiques (cf. caractéristique « Fiabilité » indiquée pour chaque dépense fiscale). Il ne prend pas en compte les dispositifs inférieurs à 0,5 million d’euros («  ε »).
Par ailleurs, afin d’assurer une comparabilité d’une année sur l’autre, lorsqu’une dépense fiscale est non chiffrable (« nc ») en 2024, le montant pris en compte dans le total 2024 correspond au dernier chiffrage connu (montant 2023 ou 2022); si aucun montant n’est connu, la valeur nulle est retenue dans le total. La portée du total s’avère toutefois limitée en raison des interactions éventuelles entre dépenses fiscales. Il n’est donc indiqué qu’à titre d’ordre de grandeur et ne saurait être considéré comme une véritable sommation des dépenses fiscales du programme.

   Dépenses fiscales principales sur impôts d'État (65)

(en millions d'euros)

Dépenses fiscales sur impôts d'État contribuant au programme de manière principale

Chiffrage
2022
 

Chiffrage
2023
 

Chiffrage
2024
 

730221

Taux de 10% pour la restauration commerciale (consommation sur place et vente à emporter en vue d'une consommation immédiate)

Assiette et taux

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 2009 - Dernière modification : 2012 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 279-m

1 533

1 430

1 536

520110

Exonération partielle, sous certaines conditions, de droits de mutation à titre gratuit lors de la transmission d'entreprises exploitées sous la forme individuelle ou détenues sous forme sociale

Mutations à titre gratuit

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1999 - Dernière modification : 2022 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 787 B, 787 C

500

500

500

730205

Taux de 10% pour la fourniture de logements dans les hôtels

Assiette et taux

Bénéficiaires 2022 : 30300 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 1966 - Dernière modification : 2012 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 279-a 1er alinéa

440

410

440

210324

Crédit d'impôt en faveur de la compétitivité et de l'emploi

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 15715 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2012 - Dernière modification : 2021 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 244 quater C, 199 ter C, 220 C, 223 O-1-c

5 525

1 173

309

200401

Déduction exceptionnelle de 40% du prix de revient de certains biens limitativement énumérés, pratiquée sur la durée normale d'utilisation du bien

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux et bénéfices agricoles) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 172200 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2015 - Dernière modification : 2018 - Dernière incidence budgétaire : 2027 - Fin du fait générateur : 2017 - code général des impôts : 39 decies

455

355

300

120131

Exonération temporaire des suppléments de rémunération versés aux salariés et mandataires sociaux au titre de l'exercice d'une activité professionnelle en France (primes d'impatriation), de la fraction de leur rémunération correspondant à l'activité exercée à l'étranger et de la rémunération des salariés et dirigeants de la Chambre de commerce internationale

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : 14618 Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2003 - Dernière modification : 2018 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 81 D, 155 B-I

232

243

252

730206

Taux de 10% applicable à la fourniture de logements dans les terrains de camping classés

Assiette et taux

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 1995 - Dernière modification : 2012 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 279-a 3ème alinéa

135

126

136

120402

Abattements des articles 150-0 D ou 150-0 D ter du CGI au gain d'acquisition d'actions gratuites dont l'autorisation d'attribution par l'assemblée générale intervient du 8 août 2015 au 31 décembre 2017 et abattement de 50 % (ou le cas échéant de l’article 150-0 D ter) lorsque cette autorisation d’attribution intervient à compter du 1er janvier 2018.

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : 6501 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2015 - Dernière modification : 2019 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 80 quaterdecies, 200 A-3

93

108

111

190208

Exonération des plus-values professionnelles en cas de cession à titre onéreux d'une entreprise individuelle ou d'une activité par une société de personnes ou en cas de cessation d'un office d'avoué dans le cadre du départ à la retraite du cédant ou de l'associé de la société cédante

Dispositions communes aux bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux

Bénéficiaires 2022 : 2343 Entreprises - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2005 - Dernière modification : 2022 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 151 septies A

109

109

109

120112

Exonération de la contribution patronale et de la participation financière du comité d'entreprise et des organismes à caractère social au financement des chèques vacances

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : 4650000 Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 1982 - Dernière modification : 2009 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 81-19° bis

94

100

103

150515

Abattement fixe applicable aux cessions de titres ou droits par les dirigeants de PME partant à la retraite

Plus-values des particuliers

Bénéficiaires 2022 : 3831 Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Bonne - Création : 2005 - Dernière modification : 2021 - Dernière incidence budgétaire : 2025 - Fin du fait générateur : 2024 - code général des impôts : 150-0 D ter

85

83

80

110216

Réduction d'impôt au titre des souscriptions en numéraire au capital initial ou aux augmentations de capital de PME [européennes]

Calcul de l'impôt

Bénéficiaires 2022 : 48035 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 1994 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 199 terdecies-0 A-I, 199 terdecies-0-AA

79

75

75

320135

Crédit d'impôt pour les entreprises de création de jeux vidéos

Modalités particulières d'imposition

Bénéficiaires 2022 : 64 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2007 - Dernière modification : 2016 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 220 terdecies, 220 X, 223 O-1-w

51

37

60

530203

Exonération des cessions de parts de fonds communs de placement à risques, de certains fonds professionnels spécialisés, de fonds professionnels de capital investissement et de sociétés de libre partenariat

Mutations à titre onéreux - Taxe de publicité foncière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1983 - Dernière modification : 1983 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 730 quater

40

40

40

110228

Réduction d'impôt au titre de la souscription de parts de fonds d'investissement de proximité (FIP)

Calcul de l'impôt

Bénéficiaires 2022 : 11322 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2003 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 199 terdecies-0 A VI

16

15

15

230410

Provision pour charges exceptionnelles ou pour risques afférents aux opérations d'assurance crédit des entreprises d'assurance et de réassurance (dont provisions pour égalisation et provisions des captives de réassurance)

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1974 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 39 quinquies G, 39 quinquies GA, 39 quinquies GB, 39 quinquies GC

15

15

15

320141

Imposition au taux réduit de 19 % des plus-values de cession de locaux professionnels ou de terrains à bâtir, situés dans les zones les plus tendues, au profit d’une personne morale, sous réserve que le cessionnaire s’engage à transformer ces immeubles en locaux d’habitation ou à y construire de tels locaux dans un délai de 4 ans, une prolongation de ce délai, n’excédant pas une année et renouvelable une fois, peut être accordée sur demande de l’acquéreur

Modalités particulières d'imposition

Bénéficiaires 2022 : 36 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2011 - Dernière modification : 2021 - Dernière incidence budgétaire : 2024 - Fin du fait générateur : 2023 - code général des impôts : 210 F

12

10

10

440103

Limitation de l'imposition à l'IFI à raison des seuls biens situés en France des personnes qui n'ont pas été fiscalement domiciliées en France au cours des cinq années civiles précédant celle au cours de laquelle elles ont élu domicile en France

Impôt sur la fortune immobilière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2017 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 964

9

9

9

110245

Réduction d'impôt au titre de la souscription de parts de fonds d'investissement de proximité (FIP) investis dans les entreprises corses

Calcul de l'impôt

Bénéficiaires 2022 : 3619 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2006 - Dernière modification : 2019 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 199 terdecies-0 A-VI ter

7

6

6

140122

Exonération, sous certaines conditions, des revenus des parts de fonds communs de placement à risques (FCPR) et des produits distribués des sociétés de capital risque (SCR)

Revenus de capitaux mobiliers

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1984 - Dernière modification : 2001 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 163 quinquies B, 163 quinquies C

5

6

6

230102

Déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement des PME dans la robotique et la digitalisation industrielles

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 1171 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2018 - Dernière incidence budgétaire : 2025 - Fin du fait générateur : 2020 - code général des impôts : 39 decies B

6

6

6

210328

Crédit d’impôt au titre des dépenses engagées par les PME pour la rénovation énergétique de leurs bâtiments à usage tertiaire

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 821 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2025 - Fin du fait générateur : 2024 -  : Loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021-art.27 et Loi n° 2022-1726 du 30 décembre 2022 de finances pour 2023-art.51

5

-

5

140126

Exonération temporaire à hauteur de 50 % des revenus de capitaux mobiliers perçus à l'étranger par des personnes physiques impatriées

Revenus de capitaux mobiliers

Bénéficiaires 2022 : 2635 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2008 - Dernière modification : 2016 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 155 B-II-a

3

4

4

230409

Provision pour investissement des sommes excédant l'obligation légale de la participation et portées à la réserve spéciale de participation

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 236 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 1986 - Dernière modification : 2015 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 237 bis A-II, III et IV

5

4

4

150712

Exonération temporaire à hauteur de 50 % des gains nets de cession de valeurs mobilières et de droits sociaux détenus à l'étranger par des personnes physiques impatriées

Plus-values des particuliers

Bénéficiaires 2022 : 1023 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2008 - Dernière modification : 2016 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 155 B-II-c

5

3

3

230105

Déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement des entreprises utilisatrices d’engins fonctionnant au GNR dans l’acquisition de matériels fonctionnant avec des carburants alternatifs

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 250 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2019 - Dernière incidence budgétaire : 2027 - Fin du fait générateur : 2022 - code général des impôts : 39 decies F

1

2

2

320134

Crédit d'impôt pour le rachat des entreprises par les salariés

Modalités particulières d'imposition

Bénéficiaires 2022 : 52 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2006 - Dernière modification : 2020 - Dernière incidence budgétaire : 2023 - Fin du fait générateur : 2022 - code général des impôts : 220 nonies, 220 R, 223 O-1-r

1

1

1

320138

Déduction de la part des excédents mis en réserves impartageables par les sociétés coopératives d'intérêt collectif

Modalités particulières d'imposition

Bénéficiaires 2022 : 10 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2007 - Dernière modification : 2007 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 209-VIII

1

1

1

110264

Réduction d’impôt sur le revenu au titre des travaux de réhabilitation effectués dans une résidence de tourisme classée

Calcul de l'impôt

Bénéficiaires 2022 : 1955 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2016 - Dernière modification : 2016 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2019 - code général des impôts : 199 decies G bis

1

-

-

210333

Crédit d'impôt au titre des investissements dans l'industrie verte (C3IV)

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 2024 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : 2025 - code général des impôts : 244 quater I

-

-

0

220106

Exonération des aides exceptionnelles versées par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) ainsi que les instances de gouvernance des régimes de retraites complémentaires, des professionnels libéraux et des avocats en application de l’article 10 de la loi n° 2020-734 du 17 juin 2020 d’impôt sur le revenu, d’impôt sur les sociétés et de toutes les contributions et cotisations sociales d'origine légale ou conventionnelle

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2021 -  : Loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021-art.26

40

-

-

260101

Déductibilité ou non-imposition des loyers et accessoires non perçus afférents à des immeubles donnés en location à une entreprise et consentis entre le 15/04/2020 et le 31/12/2021

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (revenus fonciers et bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2021 - code général des impôts : 14 B, 39, 92 B

nc

-

-

260201

Crédit d’impôt en faveur des bailleurs au titre des abandons du loyer de novembre 2020 consentis aux entreprises locataires qui ont fait l’objet d’une fermeture administrative ou relèvent d’un secteur particulièrement touché par la crise sanitaire

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (revenus fonciers et bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 41675 Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2021 -  : Loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021-art.20

46

-

-

530211

Exonération de droit d'enregistrement pour les acquisitions de droits sociaux effectués par une société créée en vue de racheter une autre société

Mutations à titre onéreux - Taxe de publicité foncière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 2006 - Dernière modification : 2008 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2022 - code général des impôts : 732 bis

nc

-

-

120124

Exonération totale ou partielle des sommes versées aux salariés détachés à l'étranger

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1976 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 81 A

168

nc

nc

140117

Exonération des dividendes capitalisés sur un plan d'épargne en actions

Revenus de capitaux mobiliers

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1992 - Dernière modification : 2014 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 157-5° bis, 150-0 A-II-2

300

nc

nc

150708

Exonération ou imposition à taux réduit des gains de cession de valeurs mobilières réalisés dans le cadre d'un plan d'épargne en actions

Plus-values des particuliers

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 1992 - Dernière modification : 2013 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 150-0 A-III, 157-5° bis et 200 A-5

40

nc

nc

200307

Application du taux réduit d'imposition aux répartitions d'actifs effectuées par des fonds communs de placement à risques (FCPR) dont le portefeuille est composé de manière prépondérante de titres de sociétés non cotées

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux et bénéfices agricoles) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 1999 - Dernière modification : 1999 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 38-5

nc

nc

nc

210307

Exonération des dons reçus par une entreprise ayant subi un sinistre survenu à la suite d'une catastrophe naturelle ou d'un événement ayant des conséquences dommageables

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 2002 - Dernière modification : 2002 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 237 quater

nc

nc

nc

230601

Application du taux réduit d'imposition aux distributions d'actifs effectués, directement ou indirectement, par certaines sociétés de capital-risque

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 1990 - Dernière modification : 2000 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 39 terdecies-5

nc

nc

nc

300204

Exonération d'impôt sur les sociétés de la valeur nette de l'avantage en nature consenti par les personnes morales qui ont pour objet de transférer gratuitement à leurs membres la jouissance d'un bien meuble ou immeuble

Exonérations

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 1975 - Dernière modification : 1975 - Dernière incidence budgétaire : 2024 - Fin du fait générateur : 2023 - code général des impôts : 239 octies

nc

nc

nc

440101

Exonération des immeubles affectés à l'activité professionnelle principale du redevable ou à l’activité opérationnelle de l’entreprise dans laquelle le redevable exerce son activité professionnelle principale

Impôt sur la fortune immobilière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Création : 2017 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 975

nc

nc

nc

440104

Exonération en faveur des petits porteurs détenant moins de 5% du capital ou des droits de vote d'une société d'investissements immobiliers cotée (SIIC)

Impôt sur la fortune immobilière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Ménages - Création : 2017 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 972 ter

nc

nc

nc

520209

Abattement de 300 000 € sur la valeur du fonds ou de la clientèle d’une entreprise individuelle ou de parts ou actions de société pour la liquidation des droits de mutation à titre gratuit en cas de donations aux salariés

Mutations à titre gratuit

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Création : 2003 - Dernière modification : 2008 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 790 A

nc

nc

nc

530212

Application d'un abattement de 300 000 € sur la valeur du fonds ou de la clientèle en cas de cession en pleine propriété de fonds artisanaux, de fonds de commerce, de fonds agricoles ou de clientèles d'une entreprise individuelle ou de parts ou actions d'une société

Mutations à titre onéreux - Taxe de publicité foncière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Création : 2008 - Dernière modification : 2008 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 732 ter

nc

nc

nc

530215

Exonération des acquisitions de droits sociaux de sociétés en difficulté ou entre sociétés d’un même groupe

Mutations à titre onéreux - Taxe de publicité foncière

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 2012 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : Article 726-II-b et c

nc

nc

nc

570101

Exonération, sous certaines conditions, du droit proportionnel ou progressif dû : - pour les apports purs et simples faits à une personne morale passible de l'impôt sur les sociétés par une personne non passible de cet impôt ; - lorsqu'une personne morale non passible de l'impôt sur les sociétés devient passible de cet impôt

Droits dus par les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 1965 - Dernière modification : 2004 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 809-I-3° et II, 810-III

nc

nc

nc

570102

Exonération du droit proportionnel ou progressif de mutation sur les apports à titre onéreux d'entreprises individuelles faits à des sociétés passibles de l'impôt sur les sociétés

Droits dus par les sociétés

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Création : 1980 - Dernière modification : 2004 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 809-I bis

nc

nc

nc

110229

Réduction d'impôt au titre des intérêts d'emprunts souscrits par une personne physique en vue de financer la reprise d'une entreprise exploitée sous forme de société soumise à l'impôt sur les sociétés

Calcul de l'impôt

Bénéficiaires 2022 : 461 Ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2003 - Dernière modification : 2008 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : 2011 - code général des impôts : 199 terdecies-0 B

ε

ε

ε

150710

Exonération, sous certaines conditions, des gains nets réalisés lors des cessions à titre onéreux de titres de sociétés de capital-risque (SCR)

Plus-values des particuliers

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2000 - Dernière modification : 2009 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 150-0 A-III-1 bis

ε

ε

ε

230104

Déduction exceptionnelle en faveur des simulateurs d'apprentissage de la conduite

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 26 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2019 - Dernière incidence budgétaire : 2026 - Fin du fait générateur : 2021 - code général des impôts : 39 decies E

ε

ε

ε

230106

Déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement des PME de commerce de détail de gazole non routier dans des installations de stockage, matériels de manutention et de distribution de gazole

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 43 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2019 - Dernière incidence budgétaire : 2027 - Fin du fait générateur : 2022 - code général des impôts : 39 decies G

ε

ε

ε

120504

Imposition au taux forfaitaire de 19 % des gains nets provenant de la cession des titres souscrits en exercice des bons de parts de créateur d'entreprise attribués jusqu’au 31 décembre 2017 et au taux forfaitaire de 12,8 %, après application le cas échéant de l’abattement de l’article 150-0 D ter du CGI, pour les bons attribués à compter du 1er janvier 2018.

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : 1600 Entreprises et ménages - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 1997 - Dernière modification : 2019 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 163 bis G

81

62

nc

150518

Abattement majoré appliqué aux plus-values sur cessions de titres acquis moins de dix ans après la création d'une PME

Plus-values des particuliers

Bénéficiaires 2022 : 8630 Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 2013 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 150-0 D 1 quater

234

245

nc

210326

Taxation au taux de 10% des revenus issus de certains actifs de propriété industrielle

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 790 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2018 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 219-I-a, 238 et 223 H

475

890

nc

210327

Exonération des aides reçues par les lauréats du concours "French Tech Tremplin"

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 201 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2020 - Dernière incidence budgétaire : 2024 - Fin du fait générateur : 2023 -  : Loi n° 2020-935 du 30 juillet 2020 de finances rectificative pour 2020-art.20

1

1

0

210332

Faculté temporaire de déduction fiscale de l’amortissement du fonds commercial

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 2823 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2021 - Dernière modification : 2022 - Dernière incidence budgétaire : 2035 - Fin du fait générateur : 2025 - code général des impôts : 39-1-2°

6

31

nc

220107

Exonération des aides versées par le fonds de solidarité institué par l'ordonnance n° 2020-317 du 25 mars 2020, d’impôt sur le revenu, d’impôt sur les sociétés et de toutes les contributions et cotisations sociales d'origine légale ou conventionnelle

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux et bénéfices non commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 900000 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2023 - Fin du fait générateur : 2022 -  : Loi n° 2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificative pour 2020-art.1

2 970

5

-

300111

Exonération des bénéfices réalisés par les sociétés créées pour reprendre une entreprise ou des établissements industriels en difficulté

Exonérations

Bénéficiaires 2022 : 187 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 1998 - Dernière modification : 2021 - Dernière incidence budgétaire : 2023 - Fin du fait générateur : 2021 - code général des impôts : 44 septies

5

5

-

300203

Exonération des sociétés de capital-risque (SCR)

Exonérations

Bénéficiaires 2022 : 28 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 1985 - Dernière modification : 2006 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 208-3° septies

225

245

nc

300206

Exonérations des produits retirés par les sociétés d'investissements immobiliers cotées, ainsi que par leurs filiales ou des filiales de sociétés de placement à prépondérance immobilière à capital variable ou des filiales conjointes de ces dernières sociétés, et provenant de la location d'immeubles, de la sous-location des immeubles pris en crédit bail ou dont la jouissance a été conférée à titre temporaire par l'Etat, une collectivité territoriale ou leurs établissements publics, de certains droits réels immobiliers et de certaines plus-values de cession

Exonérations

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2002 - Dernière modification : 2014 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 208 C

655

705

nc

820201

Tarifs réduits pour l'électricité consommée par les installations industrielles exploitées par des entreprises electro-intensives relevant de secteurs fortement exposés à la concurrence internationale (niveau d'électro-intensité au moins égal à 0,5 %)

Électricité

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2015 - Dernière modification : 2015 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code des impositions sur les biens et les services : L. 312-65 et L. 312-72

56

5

0

820202

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les installations hyperélectro-intensives (niveau d'électro-intensité au moins égal à 13,5 %)

Électricité

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2015 - Dernière modification : 2015 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code des impositions sur les biens et les services : L. 312-65 et L. 312-73

16

1

0

820203

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les installations industrielles situées au sein de sites industriels électro-intensifs ou d'entreprises industrielles électro-intensives

Électricité

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2015 - Dernière modification : 2015 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code des impositions sur les biens et les services : L. 312-65 et L. 312-71

314

16

0

820206

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les centres de stockage de données numériques performants sur le plan énergétique

Électricité

Bénéficiaires 2022 : (nombre non déterminé) Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2018 - Dernière modification : 2021 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code des impositions sur les biens et les services : L. 312-64 et L. 312-70

10

1

0

Total

15 105

7 591

6 824

 

   Dépenses fiscales principales sur impôts locaux prises en charge par l'État (2)

(en millions d'euros)

Dépenses fiscales sur impôts locaux contribuant au programme de manière principale

Chiffrage
2022
 

Chiffrage
2023
 

Chiffrage
2024
 

090112

Exonération de la cotisation minimum de CFE des redevables réalisant un très faible chiffre d'affaires

Cotisation foncière des entreprises

Bénéficiaires 2022 : 1492059 Entreprises - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2017 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 1647 D

234

265

265

090202

Dégrèvement exceptionnel de la cotisation foncière des entreprises au titre de 2020 au profit des entreprises de taille petite ou moyenne des secteurs relevant du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du sport, de la culture, du transport aérien et de l’événementiel particulièrement affectés par la crise sanitaire

Cotisation foncière des entreprises

Bénéficiaires 2022 : 95 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base tavable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2020 -  : Loi n° 2020-935 du 30 juillet 2020 de finances rectificative pour 2020-art.11

ε

-

-

Total

234

265

265

 

   Dépenses fiscales subsidiaires sur impôts d'État (2)

(en millions d'euros)

Dépenses fiscales sur impôts d'État contribuant au programme de manière subsidiaire

Chiffrage
2022
 

Chiffrage
2023
 

Chiffrage
2024
 

230606

Exonération d’impôt sur les bénéfices pour les entreprises qui exercent ou créent une activité dans les bassins d’emploi à redynamiser (BER)

Dispositions communes à l'impôt sur le revenu (bénéfices industriels et commerciaux) et à l'impôt sur les sociétés

Bénéficiaires 2022 : 540 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Bonne - Création : 2006 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2029 - Fin du fait générateur : 2024 - code général des impôts : 44 duodecies

5

5

5

120129

Exonération de l'aide financière versée par l'Etat aux créateurs ou repreneurs d'entreprises (art. L. 5141-2 du code du travail)

Traitements, salaires, pensions et rentes viagères

Bénéficiaires 2022 : 1542 Ménages - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base taxable à partir de données autres que fiscales - Fiabilité : Ordre de grandeur - Création : 2003 - Dernière modification : 2005 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 81-35°

ε

ε

ε

Total

5

5

5

 

   Dépenses fiscales subsidiaires sur impôts locaux prises en charge par l'État (2)

(en millions d'euros)

Dépenses fiscales sur impôts locaux contribuant au programme de manière subsidiaire

Chiffrage
2022
 

Chiffrage
2023
 

Chiffrage
2024
 

090112

Exonération de la cotisation minimum de CFE des redevables réalisant un très faible chiffre d'affaires

Cotisation foncière des entreprises

Bénéficiaires 2022 : 1492059 Entreprises - Méthode de chiffrage : Simulation - Fiabilité : Très bonne - Création : 2017 - Dernière modification : 2017 - Dernière incidence budgétaire : dépense fiscale non bornée - Fin du fait générateur : dépense fiscale non bornée - code général des impôts : 1647 D

234

265

265

090202

Dégrèvement exceptionnel de la cotisation foncière des entreprises au titre de 2020 au profit des entreprises de taille petite ou moyenne des secteurs relevant du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration, du sport, de la culture, du transport aérien et de l’événementiel particulièrement affectés par la crise sanitaire

Cotisation foncière des entreprises

Bénéficiaires 2022 : 95 Entreprises - Méthode de chiffrage : Reconstitution de base tavable à partir de données déclaratives fiscales - Fiabilité : Très bonne - Création : 2020 - Dernière modification : 2023 - Dernière incidence budgétaire : 2022 - Fin du fait générateur : 2020 -  : Loi n° 2020-935 du 30 juillet 2020 de finances rectificative pour 2020-art.11

ε

-

-

Total

234

265

265

 

Les différents objectifs des dépenses fiscales présentés ci-dessous ont été reconstitués à partir des débats parlementaires, des études d’impact, des textes réglementaires et de travaux d’évaluation de ces mesures.

Les chiffres figurant dans cette présentation sont issus du tome 2 « Dépenses fiscales » des Voies et Moyens du Projet de loi de finances (PLF) 2023.


Une nouvelle dépense fiscale, le crédit d’impôt « Investissement Industries vertes » (dit « C3iv »), inscrite dans le PLF pour 2024, est rattachée au programme 134. Ce crédit d’impôt doit favoriser l’implantation, sur nos territoires, des secteurs productifs (photovoltaïque, éolien, batteries, pompes à chaleur) qui développent les technologies de demain pour atteindre nos objectifs de neutralité carbone, créer les conditions d’une croissance verte et de l’emploi. La dépense fiscale n’est pas chiffrée.


Les dépenses fiscales du programme 134 participent à cinq grandes politiques publiques :


Tableau n° 1 : Classement des dépenses fiscales

Objectif de politique publique

Nombre de mesures

Réalisé en 2022 en M€

Prévu en 2024 en M€

Part dans le total réalisé 2022

Part dans le total estimé 2024

Mesures de soutien à la restauration et le tourisme

5

2 203

2 215

14 %

50 %

Mesures de soutien pour les entreprises consommatrices d’énergie

4

396

-

3 %

0 %

Mesures visant à soutenir le développement des fonds propres des entreprises et les jeunes entreprises

14

891

257

6 %

6 %

Mesures favorisant la transmission d’entreprises

13

940

690

5 %

16 %

Régime fiscal en faveur des impatriés

4

249

268

2 %

6 %

Mesures diverses

19

1 618

358

11 %

8 %

Mesures éteintes ou dont l’incidence va prendre fin

10

9 047

620

59 %

14 %

TOTAL

69

15 344

4 408

100 %

100 %


1. Le soutien au tourisme et à la restauration


Cinq dépenses fiscales du programme 134 soutiennent le secteur du tourisme et de la restauration, pour 2,2 Md€ en 2022 et 2,2 Md€ prévus en 2024.


Les trois principales dépenses fiscales relatives au soutien du tourisme, hors restauration, sont :

  • le taux réduit de TVA de 10 % sur les campings, 135 M€ réalisés en 2022 et 136 M€ prévus en 2024 ;

  • le taux réduit de TVA de 10 % sur les nuits d’hôtel, 440 M€ réalisés en 2022 et 440 M€ prévus en 2024 ;

  • l’exemption de l’assiette d’impôt sur le revenu de la part des chèques vacances payés par l’entreprise, 94 M€ réalisés pour 2022 et 103 M€ prévus en 2024.


La consommation touristique intérieure représente structurellement plus de 7 % du PIB (7,36 % en 2018 selon le Compte satellite du tourisme). Deux millions d’emplois directs et indirects sont liés au secteur du tourisme. La France demeure également le premier pays d’accueil de touristes au monde avec 90 millions de visiteurs étrangers, ce qui contribue à l’amélioration de la balance commerciale. Les recettes liées au tourisme se sont établies à 58 Md€ en 2022. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) estime le nombre de nuitées en hôtels en France métropolitaine à 150,5 millions de nuitées en 2022 contre 92,6 millions[1] en 2021. Concernant les campings, l’Insee estime le nombre de nuitées à 84,7 millions de nuitées en 2022 contre 78,1 millions en 2021 [2].


L’adoption de taux de TVA réduits sur les hôtels et les campings remonte à 1975. Jusqu’en 2011, le taux de TVA portant sur la fourniture de logements dans le secteur hôtelier et para-hôtelier (campings, maisons d’hôtes) était de 5,5 %. Ces prestations ont ensuite été taxées au taux intermédiaire, passant de 7 % en 2011 à 10 % au 1er janvier 2014. Les mesures fiscales en faveur des chèques-vacances ont quant à elles été créées en 1982.

Ces mesures poursuivent deux objectifs principaux :

  • le soutien général au secteur du tourisme ;

  • l’accès des ménages modestes au tourisme (pour les campings en particulier) et aux loisirs en général (pour les ménages modestes assujettis à l’impôt sur le revenu (IR) s’agissant des chèques vacances).


La dépense fiscale relative au soutien du secteur de la restauration consiste en un taux réduit de TVA de 10 % sur la restauration commerciale sur place et les ventes à emporter en vue d’une consommation immédiate : 1 533 M€ en 2022 et 1 536 M€ prévus pour 2024.


La filière restauration comptait, selon l’Insee, 214 036 entreprises à fin 2020 (dont 167 172 restaurants et services de restauration mobile, 11 984 traiteurs et 34 880 débits de boissons) et 515 387 salariés. Le chiffre d’affaires des restaurants, traiteurs et débits de boissons, s’élevait à 57,5 Md€ fin 2020, dont 42,6 Md€ pour les restaurants et services de restauration mobile (traditionnelle, cafétérias et autres libres services, restauration de type rapide)[3].

Avant 2009, la restauration à emporter bénéficiait d’un taux de TVA à 5,5 % tandis que la restauration sur place était taxée au taux plein de TVA. En 2009, le taux de TVA sur la restauration sur place a été aligné sur le taux réduit de 5,5 %.


En 2011, le taux de TVA sur la restauration sur place et à emporter est passé à 7 %[4], les produits alimentaires continuant de bénéficier du taux réduit de TVA de 5,5 %. En 2014, le taux réduit de TVA de 7 %, dit taux intermédiaire, a été porté à 10 %. Ces mesures ont été mises en place notamment pour les raisons suivantes :

  • maintenir les prix à la baisse pour les consommateurs ;

  • favoriser la hausse des salaires pour les employés ;

  • inciter les restaurateurs à investir.


[1] Série chronologique de l’Insee n° 010758242.

[2] Série chronologique de l’Insee n° 010758244.

[3] Fiches sectorielles 2020 (ESANE) secteur 561, 562 et 563 de l’Insee publiées le 03/03/2023.

[4] Un second taux réduit de 7 % a été créé par la LFR n° 2011-1978 du 28 décembre 2011, en plus du taux réduit de 5,5 %.


Tableau° 2 : Mesures de soutien à la restauration et le tourisme (en M€)


N° 

Libellé

Fiabilité

du chiffrage

Prévu

2022

Prévu

2023

Prévu

2024

120112

Exonération de la contribution patronale et de la participation financière du comité d’entreprise et des organismes à caractère social au financement des chèques vacances

Très bonne

94

100

103

110264

Réduction d’impôt sur le revenu au titre des travaux de réhabilitation effectués dans une résidence de tourisme classée

Bonne

1

-

-

730205

Taux de 10 % pour la fourniture de logements dans les hôtels

Bonne

440

410

440

730206

Taux de 10 % applicable à la fourniture de logements dans les terrains de camping classés

Bonne

135

126

136

730221

Taux de 10 % applicable aux ventes à consommer sur place, à l’exception des ventes de boissons alcooliques

Bonne

1 533

1 430

1 536

Total


5

2 203

2 066

2 215




2. Le soutien aux industries électro-intensives


Quatre dépenses fiscales du programme 134 soutiennent les industries les plus consommatrices d’électricité au travers de différentes réductions. Il s’agit des :

  • tarif réduit pour :

    • les sites hyper électro-intensifs (16 M€ en 2022 et 1 M€ en prévision 2023) ;

    • les sites industriels électro-intensifs (314 M€ en 2022, 16 M€ en prévision 2023) ;

  • tarif réduit encore plus favorable aux entreprises électro-intensives relevant des secteurs fortement exposés à la concurrence internationale (56 M€ en 2022, 5 M€ en prévision 2023) ;

  • tarif réduit pour les centres de stockage de données numériques (10 M€ en 2022, 1 M€ en prévision 2023).

Les entreprises pour lesquelles l’électricité représente une part importante des coûts sont dites électro-intensives. Ces entreprises appartiennent à des secteurs stratégiques et fortement soumis à la concurrence internationale. Ces entreprises représentaient, en 2013, 97 000 emplois, concentrés dans les secteurs de la chimie, de la sidérurgie, du textile et du bois.


Le marché européen de l’électricité prévoit le financement des missions de services publics liés à l’électricité (développement du renouvelable, alimentation des zones isolées) par des accises sur la consommation d’électricité, portées en France à 22,5 €/MWh depuis 2016.


L’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (« ARENH », défini aux articles R. 336-1 et suivants du code de l’énergie) permet aux fournisseurs alternatifs d’accéder, à un prix régulé, à l’électricité produite par les centrales nucléaires historiques d’EDF. Le prix de l’électricité correspondant donne une référence de prix pour les industriels gros consommateurs d’électricité. Ce prix le plus récent est de 46,2 €/MWh.[1] Une accise de 22,5 €/MWh représente donc la moitié de ce prix.


Afin de soutenir la compétitivité des entreprises électro-intensives, elles bénéficient de dispositifs de réductions d’accises sur l’électricité au travers d’exemptions ou de réductions de l’accise.


Dans le contexte de hausse significative des prix de l’énergie, la loi de finances pour 2022 avait prévu, du 1er février 2022 au 1er février 2023 l’application des tarifs minima déterminés par le droit européen, soit 0,5 €/MWh pour les entreprises. La loi de finances pour 2023 a prolongé le dispositif jusqu’au 31 janvier 2024.


[1] Décision de la Commission de régulation de l’électricité fixant le tarif en février 2022.


Tableau n° 3 : Mesures de soutien pour les entreprises consommatrices d’énergie (en M€)



N° 

Libellé

Fiabilité du chiffrage

Prévu 2022

Prévu 2023

Prévu 2024

820201

Tarifs réduits pour l’électricité consommée par les installations industrielles exploitées par des entreprises électro-intensives relevant de secteurs fortement exposés à la concurrence internationale (niveau d’électro-intensité au moins égal à 0,5 %)

ordre de grandeur

56

5

0

820202

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les installations hyper électro-intensives (niveau d’électro-intensité au moins égal à 13,5 %)

ordre de grandeur

16

1

0

820203

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les installations industrielles situées au sein de sites industriels électro-intensifs ou d’entreprises industrielles électro-intensives

ordre de grandeur

314

16

0

820206

Tarif réduit pour l’électricité consommée par les centres de stockage de données numériques performants sur le plan énergétique

ordre de grandeur

10

1

0

Total


4

396

23

0


3. Le soutien au développement des fonds propres des entreprises et au développement des jeunes entreprises


Quatorze dépenses fiscales visent à orienter l’épargne vers le financement des entreprises.


Ces dépenses fiscales s’élèvent à 891 M€ (hors mesures non chiffrées) en 2022 et, en prévisionnel pour 2024, à 257 M€ (hors mesures non chiffrées), et peuvent être regroupées en trois sous-objectifs :

  • trois mesures soutiennent l’actionnariat des dirigeants et des salariés notamment dans les jeunes entreprises. Ces mesures visent notamment à faciliter le recrutement de talents dans un contexte international très concurrentiel marqué par des pratiques de rémunération reposant très largement sur une participation au capital de la société ;

  • trois mesures spécifiques visent à appuyer le développement de fonds d’investissements de proximité (FIP) et fonds communs de placements dans l’innovation (FCPI) sous la forme d’un avantage fiscal à l’entrée (mesures dites « Madelin »), en soutenant les entreprises régionales, notamment en Corse, et les sociétés innovantes ;

  • huit mesures générales favorisent l’investissement des ménages dans les fonds propres des entreprises et fonds communs de placements à risques (FCPR) sous la forme d’exonérations d’impôts sur le revenu sur les plus-values et les revenus de placements.


Trois constats sont à l’origine de ces mesures : l’insuffisance des fonds propres des entreprises françaises par rapport à leurs principaux concurrents (20 % des PME seraient sous-capitalisées[1]) ; le faible niveau d’investissement en actions ou titres assimilés de l’épargne financière des ménages traduisant le niveau de culture actionnariale (16,7 % des ménages en détiennent[2]) ; la nécessité de créer une incitation à la prise de risque sous forme d’épargne en actions par rapport à des placements plus sûrs dont certains, notamment l’épargne réglementée, sont peu fiscalisés (Conseil d’analyse économique (CAE), 2016, Renforcer le capital-risque français[3]).


Ces mesures doivent s’apprécier dans leur contexte, et notamment par rapport (1) à des niveaux réduits de fiscalité du capital à l’international, (2) aux régimes fiscaux de placements alternatifs à l’investissement en actions et notamment l’assurance vie ou l’épargne réglementée, et (3) de l’évolution de la fiscalité de l’épargne depuis 2018 avec la création du taux de 30 % pour les gains sur les produits d’épargne.

Les FIP et FCPI constituent une part réduite de l’activité du capital développement et du capital innovation. Leurs montants totaux représentent respectivement 2,6 % du capital-développement et 7,1 % du capital-innovation[4]. 36 % des souscripteurs des FIP et FCPI bénéficient des dépenses fiscales associées. [5].

Concernant le plan d’épargne actions, les actions détenues par les ménages au travers du plan d’épargne en actions (PEA) représentent, en 2020, 17,2 % du total d’actions détenues par les ménages.[6].


[1] Les Fonds propres des TPE et PME, Observatoire du financement des entreprises, mai 2021.

[2] Part des ménages détenant des valeurs mobilières selon l’enquête Patrimoine de l’Insee. En 2021, voir Insee première n° 1899, paru le 3 mai 2022.

[3] Renforcer le capital-risque français, Conseil d’analyse économique, n° 33, 2016.

[4] Ratios calculés à partir des rapports annuels de France invest relatifs aux FIP et FCPI.

[5] Ratio calculés à partir des rapports annuels de France invest relatifs aux FIP et FCPI.

[6] La Banque de France publie chaque année des données relatives aux montants placés en plan d’épargne actions (PEA). Les données sont publiées avec un décalage de deux ans, les données projetées sont donc estimées sur la base des années précédentes. Le montant calculé ne comprend pas les actions non-cotées car ces produits ne sont pas systématiquement éligibles au PEA.


Tableau n° 4 : Mesures visant à soutenir le développement des fonds propres des entreprises et les jeunes entreprises (en M€)


N° 

Libellé

Fiabilité du chiffrage

Prévu

2022

Prévu

2023

Prévu

2024

Sous-objectif 1 : Développement de l’actionnariat des dirigeants et salariés, notamment dans les jeunes entreprises

120402

Abattements des articles 150-0 D ou 150-0 D ter du CGI au gain d’acquisition d’actions gratuites dont l’autorisation d’attribution par l’assemblée générale intervient du 8 août 2015 au 31 décembre 2017 et abattement de 50 % (ou le cas échéant de l’article 150-0 D ter) lorsque cette autorisation d’attribution intervient à compter du 1er janvier 2018. (« AGA »)

Très bonne

93

108

111

120504

Imposition au taux forfaitaire de 19 % des gains nets provenant de la cession des titres souscrits en exercice des bons de parts de créateur d’entreprise attribués jusqu’au 31 décembre 2017 et au taux forfaitaire de 12,8 %, après application le cas échéant de l’abattement de l’article 150-0 D ter du CGI, pour les bons attribués à compter du 1er janvier 2018 (BSPCE)

Très bonne

81

62

Non chiffré

230409

Provision pour investissement des sommes excédant l’obligation légale de la participation et portées à la réserve spéciale de participation

Très bonne

5

4

4

Sous-objectif 2 : Orienter l’épargne des ménages vers les fonds d’investissement régionaux ou les fonds de capital risque (IR MADELIN)

110216

Réduction d’impôt au titre des souscriptions en numéraire au capital initial ou aux augmentations de capital de PME [européennes] (dit » IR Madelin »)

Très bonne

79

75

75

110228

Réduction d’impôt au titre de la souscription de parts de fonds d’investissement de proximité (FIP)

Très bonne

16

15

15

110245

Réduction d’impôt au titre de la souscription de parts de fonds d’investissement de proximité (FIP) investis dans les entreprises corses

Très bonne

7

6

6

Sous-objectif 3 : Orienter l’épargne des ménages vers les fonds propres des entreprises


140117

Exonération des dividendes capitalisés sur un plan d’épargne en actions

Ordre de grandeur

300

Non chiffré

Non chiffré

150708

Exonération ou imposition à taux réduit des gains de cession de valeurs mobilières réalisés dans le cadre d’un plan d’épargne en actions

Ordre de grandeur

40

Non chiffré

Non chiffré

140122

Exonération, sous certaines conditions, des revenus des parts de fonds communs de placement à risques (FCPR) et des produits distribués des sociétés de capital risque (SCR)

Ordre de grandeur

5

6

6

150710

Exonération, sous certaines conditions, des gains nets réalisés lors des cessions à titre onéreux de titres de sociétés de capital-risque (SCR)

Ordre de grandeur

Epsilon

Epsilon

Epsilon

200307

Application du taux réduit d’imposition aux répartitions d’actifs effectuées par des fonds communs de placement à risques (FCPR) dont le portefeuille est composé de manière prépondérante de titres de sociétés non cotées

non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

230601

Application du taux réduit d’imposition aux distributions d’actifs effectués, directement ou indirectement, par certaines sociétés de capital-risque

non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

300203

Exonération des sociétés de capital-risque (SCR)

Très bonne

225

245

Non chiffré

530203

Exonération des cessions de parts de fonds communs de placement à risques, de certains fonds professionnels spécialisés, de fonds professionnels de capital investissement et de sociétés de libre partenariat

Ordre de grandeur

40

40

40

Total


14

891

561

257




4. Mesures en faveur de la transmission d’entreprises


Onze dépenses fiscales du programme 134 visent à favoriser la transmission d’entreprises, pour un total estimé en 2022 à 940 M€ (hors mesures non chiffrées) et, en prévisionnel pour 2024, à 690 M€ (hors mesures non chiffrées).

En 2019, on dénombrait 37 711 cessions-transmissions d’entreprises en France (chiffres de l’observatoire BPCE), dont 29 351 TPE avec salariés, PME et ETI[1].


Les dépenses fiscales en faveur de la transmission d’entreprise visent un objectif économique, en cherchant à favoriser la continuité de l’activité, le maintien dans l’emploi et des perspectives de croissance de l’entreprise, à travers une réduction de la fiscalité due par les actionnaires et/ou le chef d’entreprise lors de l’opération de transmission.


Les principales dépenses sont :

  • l’exonération partielle, sous certaines conditions, de droits de mutation à titre gratuit lors de la transmission d’entreprises exploitées sous la forme individuelle ou détenues sous forme sociale, dit Pacte Dutreil, prévue à 500 M€ en 2024 (ordre de grandeur identique d’une année sur l’autre) à partir d’une enquête réalisée auprès de directions départementales des finances publiques (DDFiP).

  • l’exonération des plus-values professionnelles en cas de cessions à titre onéreux d’une entreprise individuelle ou d’une activité par une société de personnes ou en cas de cessation d’un office d’avoué dans le cadre du départ à la retraite du cédant ou de l’associé de la société cédante, pour 109 M€ en 2024 (ordre de grandeur identique d’une année sur l’autre) ;

  • l’abattement fixe applicable aux cessions de titres ou droits par les dirigeants de PME partant à la retraite, estimé à 80 M€ pour 2024 ;

  • l’abattement majoré appliqué aux plus-values sur cessions de titres acquis moins de dix ans après la création d’une PME estimé pour 2023 à 245 M€ (non chiffré en 2024).


[1] Rapport PME, BPI France 2020 : 1. Évolution/ A. Démographie/ « CESSIONS DES PME ET DES ETI EN 2019 ».


Tableau n° 5 : Mesures favorisant la transmission d’entreprises (M€)


N° 

Libellé

Fiabilité du chiffrage

Prévu

2022

Prévu

2023

Prévu

2024

110229

Réduction d’impôt au titre des intérêts d’emprunts souscrits par une personne physique en vue de financer la reprise d’une entreprise exploitée sous forme de société soumise à l’impôt sur les sociétés

Très bonne

Epsilon

Epsilon

Epsilon

120129

Exonération de l’aide financière versée par l’État aux créateurs ou repreneurs d’entreprises (art. L. 5141-2 du code du travail) [1]

ordre de grandeur

Epsilon

Epsilon

Epsilon

150515

Abattement fixe applicable aux cessions de titres ou droits par les dirigeants de PME partant à la retraite [2]

bonne

85

83

80

150518

Abattement majoré appliqué aux plus-values sur cessions de titres acquis moins de dix ans après la création d’une PME

bonne

234

245

Non chiffré

190208

Exonération des plus-values professionnelles en cas de cession à titre onéreux d’une entreprise individuelle ou d’une activité par une société de personnes ou en cas de cessation d’un office d’avoué dans le cadre du départ à la retraite du cédant ou de l’’associé de la société cédante

Très bonne

109

109

109

210332

Faculté temporaire de déduction fiscale de l’amortissement du fonds commercial

Non chiffré

6

31

Non chiffré

300111

Exonération des bénéfices réalisés, au cours des 24 mois suivant leur création, par les sociétés créées entre le 1er juillet 2007 et le 31 décembre 2021 pour reprendre une entreprise ou des établissements industriels en difficulté

Très bonne

5

5

-

320134

Crédit d’impôt pour le rachat des entreprises par les salariés

Très bonne

1

1

1

520110

Exonération partielle, sous certaines conditions, de droits de mutation à titre gratuit lors de la transmission d’entreprises exploitées sous la forme individuelle ou détenues sous forme sociale (« Pacte Dutreil »)

ordre de grandeur

500

500

500

520209

Abattement de 300 000 € sur la valeur du fonds ou de la clientèle d’une entreprise individuelle ou de parts ou actions de société pour la liquidation des droits de mutation à titre gratuit en cas de donations aux salariés

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

530211

Exonération de droit d’enregistrement pour les acquisitions de droits sociaux effectués par une société créée en vue de racheter une autre société

Non chiffré

Non chiffré

-

-

530212

Application d’un abattement de 300 000 € sur la valeur du fonds ou de la clientèle en cas de cession en pleine propriété de fonds artisanaux, de fonds de commerce, de fonds agricoles ou de clientèles d’une entreprise individuelle ou de parts ou actions d’une société

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

530215

Exonération des acquisitions de droits sociaux de société en difficulté ou entre sociétés d’un même groupe

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Total


13

940

974

690



Lecture  : Epsilon : estimation inférieure à 500 000 € des non-recettes liées à la mesure.


[1] Cette dépense fiscale figure à titre subsidiaire dans le PAP du programme 134 : elle est rattachée principalement au PAP du programme 103 « Accompagnement des mutations économiques et développement de l’emploi » de la mission Travail et Emploi.

[2] L’article 150-0-D ter du code général des impôts prévoit que cette mesure s’applique jusqu’à fin 2024. Mise en place depuis 2005, celle-ci a été considérée à date comme faisant partie de l’ensemble de dépenses fiscales pérenne et concourant à la transmission d’entreprises.


5. Action en faveur des impatriés


Quatre dépenses du programme 134 allègent le régime fiscal des impatriés, pour un montant réalisé total de 249 M€ pour 2022) et, en prévisionnel pour 2024, à 268 M€ :

  • une exonération d’impôt sur le revenu pour les impatriés sur la partie de leur rémunération se rapportant à l’activité à l’étranger dans l’intérêt de l’employeur et sur leur prime d’impatriation, pour 232 M€ pour 2022 et évalué à 252 M€ en 2024 ;

  • deux exonérations sur les revenus du capital et les revenus de cession de capital perçus à l’étranger s’élevant respectivement à 3 M€ et 5 M€ en 2022 et prévues pour un montant de 4 M€ et 3 M€ chacune en 2024 ;

  • une limitation de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) pour les seuls biens détenus en France (9 M€ en 2022 et prévu à 9 M€ en 2024).


La principale exonération, qui porte sur l’impôt sur les revenus liés à l’impatriation, est ainsi estimée à 243 M € de pertes de recettes en 2023 et 252 M€ en 2024.

Les allègements fiscaux en faveur des impatriés visent à attirer en France les cadres et les dirigeants depuis l’étranger, en allégeant notamment l’impôt sur le revenu auquel ils sont assujettis. L’objectif est de rendre le territoire national plus attractif pour les sièges d’entreprise en facilitant l’accueil de leurs cadres et de leurs dirigeants, et, ainsi, de favoriser l’activité et l’emploi.

Le régime fiscal des impatriés a été amélioré en 2017, à la suite du Brexit.


Tableau n° 5 : Régime fiscal en faveur des impatriés (en M€)


N° 

Libellé

Fiabilité du chiffrage

Prévu

2022

Prévu

2023

Prévu

2024

440103

Limitation de l’imposition à l’IFI à raison des seuls biens situés en France des personnes qui n’ont pas été fiscalement domiciliées en France au cours des cinq années civiles précédant celle au cours de laquelle elles ont élu domicile en France (impatriés)

ordre de grandeur

9

9

9

120131

Exonération temporaire des suppléments de rémunération versés aux salariés et mandataires sociaux au titre de l’exercice d’une activité professionnelle en France (primes d’impatriation), de la fraction de leur rémunération correspondant à l’activité exercée à l’étranger et de la rémunération des salariés et dirigeants de la Chambre de commerce internationale (impatriés)

Très bonne

232

243

252

140126

Exonération temporaire à hauteur de 50 % des revenus de capitaux mobiliers perçus à l’étranger par des personnes physiques impatriées

Très bonne

3

4

4

150712

Exonération temporaire à hauteur de 50 % des gains nets de cession de valeurs mobilières et de droits sociaux détenus à l’étranger par des personnes physiques impatriées

Très bonne

5

3

3

Total


4

249

259

268




6. Mesures poursuivant un objectif isolé


Dix-huit dépenses fiscales du programme poursuivent un objectif isolé :

  • sept sont des mesures de soutien à des secteurs ou types d’entreprises ciblés (jeux‑vidéos, pompistes, assurances, bassins d’emploi à redynamiser, logements, sociétés coopératives, entreprises sinistrées) pour un total inférieur à 85 M€ en 2022, estimé à 70 M€ en 2023 et à 93 M€ en 2024 dont plus de 60 % est constitué de l’aide au secteur du jeu vidéo ;

  • trois sont des mesures transversales de soutien à la compétitivité des entreprises :

    • visant à encourager l’innovation au travers de la diffusion et des cessions de brevets licences (taxation au taux de 10 % des revenus issus de certains actifs de propriété industrielle) pour 475 M€ en 2022 et prévu pour 2023 à 890 M € (non chiffrée en 2024);

    • visant à alléger l’imposition des entreprises à faible chiffre d’affaires (CA) (234 M€ d’exonérations de contribution foncière des entreprises (CFE) en 2022 pour les entreprises dont le CA est inférieur à 5 000 €) et prévu à 265 M€ en 2024 (non chiffrée en 2023);

    • visant à soutenir la capacité d’exportation au travers d’exonérations ciblées sur les salariés détachés à l’étranger (168 M€ en 2022 mais non chiffrée en 2023 et 2024).

  • sept sont des mesures fiscales diverses, non classables dans les catégories précitées dont la plus significative concerne le régime fiscal des société d’investissements immobiliers cotées (SIIC) (655 M€ pour 2022 et prévu pour 705 M€ en 2023 – non chiffrée pour 2023);

  • une est une mesure ponctuelle visant à exonérer les aides reçues par les lauréats du concours French Tech tremplin (1 M€ réalisé en 2022 et prévu pour 1 M€ en 2023).


Tableau n° 6 : Mesures poursuivant un objectif isolé (M€)

N° 

Libellé

Fiabilité du chiffrage

Prévu 2022

Prévu 2023

Prévu 2024

Politique publique : Régime des sociétés d’investissement immobilier côtées

300206

Exonérations des produits retirés par les sociétés d’investissements immobiliers cotées, ainsi que par leurs filiales ou des filiales de sociétés de placement à prépondérance immobilière à capital variable ou des filiales conjointes de ces dernières sociétés, et provenant de la location d’immeubles, de la sous-location des immeubles pris en crédit bail ou dont la jouissance a été conférée à titre temporaire par l’État, une collectivité territoriale ou leurs établissements publics, de certains droits réels immobiliers et de certaines plus-values de cession

Non chiffrée

655

705

Non chiffré

440104

Exonération en faveur des petits porteurs détenant moins de 5 % du capital ou des droits de

vote d’une société d’investissements immobiliers cotée (SIIC)

Bonne

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Politique publique : Augmenter les cessions de brevets et licences





210326

Taxation au taux de 10 % des revenus issus de certains actifs de propriété industrielle

Très bonne

475

890

Non chiffré

Politique publique : Aide à l’investissement des PME dans les installations de gestion du gazole




230106

Déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement des PME de commerce de détail de gazole non routier dans des installations de stockage, matériels de manutention et de distribution de gazole

Très bonne

Epsilon

Epsilon

Epsilon

Politique publique : Aide au passage aux carburants alternatifs pour les usagers de gazole




230105

Déduction exceptionnelle en faveur de l’investissement des entreprises utilisatrices d’engins fonctionnant au GNR dans l’acquisition de matériels fonctionnant avec des carburants alternatifs

Très bonne

1

2

2

Poltique publique : Aide aux bassins d’emploi à redynamiser





230606

Exonération d’impôt sur les bénéfices pour les entreprises qui exercent ou créent entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2020 une activité dans les bassins d’emploi à redynamiser [1]

Bonne

5

5

5

Politique publique : Aide sectorielle : assurance





230410

Provision pour charges exceptionnelles ou pour risques afférents aux opérations d’assurance crédit des entreprises d’assurance et de réassurance

ordre de grandeur

15

15

15

Politique publique : Aide sectorielle : logement

320141

Imposition au taux réduit de 19 % des plus-values de cession de locaux professionnels ou de terrains à bâtir, situés dans les zones les plus tendues, au profit de certaines sociétés, sous réserve que le cessionnaire s’engage à transformer ces immeubles en locaux d’habitation ou à y construire de tels locaux dans un délai de 4 ans

ordre de grandeur

12

10

10

Politique publique : Soutien aux sociétés coopératives d’intérêt collectif




320138

Déduction de la part des excédents mis en réserves impartageables par les sociétés coopératives d’intérêt collectif

ordre de grandeur

1

1

1

Politique publique : Aide sectorielle à audiovisuel





320135

Crédit d’impôt pour les entreprises de création de jeux vidéos

Très bonne

51

37

60

Politique publique : French Tech tremplin





210327

Exonération des aides reçues par les lauréats du concours « French Tech Tremplin »

ordre de grandeur

1

1

0

Politique publique : Aider les expatriés





120124

Exonération totale ou partielle des sommes versées aux salariés détachés à l’étranger

ordre de grandeur

168

Non chiffré

Non chiffré

Politique publique : Soutien aux entreprises sinistrées





210307

Exonération des dons reçus par une entreprise ayant subi un sinistre survenu à la suite d’une catastrophe naturelle ou d’un événement ayant des conséquences dommageables

Non chiffrée

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

Politique publique : Mesures fiscales diverses





440101

Exonération des immeubles affectés à l’activité professionnelle principale du redevable ou à l’activité opérationnelle de l’entreprise dans laquelle le redevable exerce son activité professionnelle principale

Non chiffrée

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

090112

Exonération de la cotisation minimum de CFE des redevables réalisant un très faible chiffre d’affaires

Très bonne

234

265

265

300204

Exonération d’impôt sur les sociétés de la valeur nette de l’avantage en nature consenti par les personnes morales qui ont pour objet de transférer gratuitement à leurs membres la jouissance d’un bien meuble ou immeuble

Non chiffrée

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

570101

Exonération, sous certaines conditions, du droit proportionnel ou progressif dû : - pour les apports purs et simples faits à une personne morale passible de l’impôt sur les sociétés par une personne non passible de cet impôt ; - lorsqu’une personne morale non passible de l’impôt sur les sociétés devient passible de cet impôt

Non chiffrée

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

570102

Exonération du droit proportionnel ou progressif de mutation sur les apports à titre onéreux d’entreprises individuelles faits à des sociétés passibles de l’impôt sur les sociétés

Non chiffrée

Non chiffré

Non chiffré

Non chiffré

210333

Crédit d’impôt au titre des investissements dans l’industrie verte (C3IV) -PLF 2024-

Non chiffrée

-

-

0

Total


19

1 618

1 931

358

Lecture  : Epsilon : estimation inférieure à 500 000 € des non-recettes liées à la mesure.


[1] Cette dépense fiscale figure à titre subsidiaire dans le PAP du programme 134 : elle est rattachée principalement au PAP du programme 112 « Impulsion et coordination de la politique d’aménagement du territoire » de la mission Cohésion des territoires.


7. Mesures dont l’incidence a pris ou va prendre fin


Dix mesures sont des mesures conjoncturelles ou dont l’extinction a été décidée.

  • cinq sont des mesures liées à la crise sanitaire et au plan de relance de l’économie (évaluées à 10 M€ pour 2023);

  • deux sont des mesures ponctuelles visant à accélérer, sur une durée limitée, la transformation d’un secteur (une mesure sur la robotique (6 M€ en 2023), une mesure sur les simulateurs de conduite dans les auto-écoles (inférieure à 500 k€) ;

  • le crédit d’impôt de compétitivité et d’emploi (CICE) qui a été transformé en baisse de charge et ne persistera qu’à Mayotte, principale dépense fiscale du programme 134 (1 173 M€ prévus en 2023) ;

  • la déduction exceptionnelle d’impôt sur les sociétés à 40 % du prix de revient de certains biens limitativement énumérés, pratiquée sur la durée normale d’utilisation du bien, qui visait à accompagner la transformation des entreprises industrielles en encourageant l’investissement ;

  • le crédit d’impôt pour les maîtres restaurateurs, a été supprimé par la loi de finances pour 2023.


A noter que la dépense fiscale n° 120301 concernant la déduction des intérêts d’emprunt contractés par les salariés et les gérants de sociétés pour souscrire au capital d’une société nouvelle qui les emploie n’a plus d’incidence budgétaire depuis 2020.


Enfin la dépense relative au crédit d’impôt au titre des dépenses engagées par les PME pour la rénovation énergétique de leurs bâtiments à usage tertiaire, éteinte en 2022, a été rétablie en la loi de finances pour 2023 jusqu’au 31 décembre 2024 et la dépense relative à l’exonération des acquisitions de droits sociaux de société en difficulté ou entre sociétés d’un même groupe est rattachée au programme 134 à compter de 2023.