$@FwLOVariable(annee#2024)

$@FwLOVariable(numProg#212)

$@FwLOVariable(libelleProg#Soutien de la politique de la défense)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Justification au premier euro)

 

Justification au premier euro

Éléments transversaux au programme

Éléments de synthèse du programme

 

Autorisations d'engagement

Crédits de paiement

Action / Sous-action

Titre 2
Dépenses
de personnel

Autres titres

Total

Titre 2
Dépenses
de personnel

Autres titres

Total

04 – Politique immobilière

0

637 439 275

637 439 275

0

611 538 995

611 538 995

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

0

186 440 000

186 440 000

0

150 478 695

150 478 695

06 – Politiques des ressources humaines

0

207 504 579

207 504 579

0

198 444 194

198 444 194

06.03 – Reconversion

0

39 146 735

39 146 735

0

37 354 321

37 354 321

06.04 – Action sociale et inclusion

0

134 668 957

134 668 957

0

134 895 041

134 895 041

06.05 – Ressources humaines civiles

0

33 688 887

33 688 887

0

26 194 832

26 194 832

08 – Politique culturelle et éducative

0

72 152 326

72 152 326

0

78 844 066

78 844 066

08.01 – Actions culturelles et mise en valeur du patrimoine

0

67 161 571

67 161 571

0

73 204 066

73 204 066

08.02 – Gestion et communication des archives historiques de la défense

0

4 990 755

4 990 755

0

5 640 000

5 640 000

10 – Restructurations

0

10 888 818

10 888 818

0

10 797 469

10 797 469

11 – Pilotage, soutien et communication

0

368 114 352

368 114 352

0

386 373 760

386 373 760

50 – Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

709 227 618

0

709 227 618

709 227 618

0

709 227 618

50.01 – Renseignement extérieur

562 749 082

0

562 749 082

562 749 082

0

562 749 082

50.02 – Renseignement de sécurité et de défense

146 478 536

0

146 478 536

146 478 536

0

146 478 536

51 – Prospective de défense - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

26 131 873

0

26 131 873

26 131 873

0

26 131 873

51.01 – DGRIS / Administration centrale

26 131 873

0

26 131 873

26 131 873

0

26 131 873

52 – Relations internationales

73 896 249

0

73 896 249

73 896 249

0

73 896 249

52.01 – DGA / Soutien aux exportations

5 993 170

0

5 993 170

5 993 170

0

5 993 170

52.02 – DGRIS / Diplomatie de défense

67 903 079

0

67 903 079

67 903 079

0

67 903 079

53 – Préparation et conduite des opérations d'armement - Personnel travaillant pour le programme "Équipement des forces "

2 413 571 628

0

2 413 571 628

2 413 571 628

0

2 413 571 628

53.01 – Soutien aux opérations d'armement

2 413 571 628

0

2 413 571 628

2 413 571 628

0

2 413 571 628

54 – Planification des moyens et conduite des opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

1 529 260 516

0

1 529 260 516

1 529 260 516

0

1 529 260 516

54.01 – Commandement des armées

207 673 960

0

207 673 960

207 673 960

0

207 673 960

54.02 – Organismes interarmées à vocation opérationnelle

271 234 537

0

271 234 537

271 234 537

0

271 234 537

54.03 – Organismes interarmées à vocation prospective et maîtrise des armements

0

0

0

0

0

0

54.04 – EMA/Organismes interarmées /SC Performance

141 891 742

0

141 891 742

141 891 742

0

141 891 742

54.05 – EMA / Relations internationales militaires / PPE

164 242 974

0

164 242 974

164 242 974

0

164 242 974

54.06 – Renseignement d'intérêt militaire

194 237 613

0

194 237 613

194 237 613

0

194 237 613

54.07 – Systèmes d'information et de communication

549 979 690

0

549 979 690

549 979 690

0

549 979 690

55 – Préparation des forces terrestres - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

8 077 490 503

0

8 077 490 503

8 077 490 503

0

8 077 490 503

55.01 – Ressources humaines des forces terrestres

8 077 490 503

0

8 077 490 503

8 077 490 503

0

8 077 490 503

56 – Préparation des forces navales - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 877 625 045

0

2 877 625 045

2 877 625 045

0

2 877 625 045

56.01 – Ressources humaines des forces navales

2 877 625 045

0

2 877 625 045

2 877 625 045

0

2 877 625 045

56.02 – Rémunérations des ouvriers de l'Etat de la DCNS

0

0

0

0

0

0

57 – Préparation des forces aériennes- Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 896 156 878

0

2 896 156 878

2 896 156 878

0

2 896 156 878

57.01 – Ressources humaines des forces aériennes

2 896 156 878

0

2 896 156 878

2 896 156 878

0

2 896 156 878

57.02 – Service industriel aéronautique(SIAé)

0

0

0

0

0

0

58 – Logistique et soutien interarmées - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

2 859 760 825

0

2 859 760 825

2 859 760 825

0

2 859 760 825

58.01 – Fonction pétrolière et énergies alternatives

146 294 721

0

146 294 721

146 294 721

0

146 294 721

58.02 – Logistique et soutien interarmées / CICoS

98 948 706

0

98 948 706

98 948 706

0

98 948 706

58.03 – Soutiens complémentaires

0

0

0

0

0

0

58.04 – Service interarmées des munitions

101 093 969

0

101 093 969

101 093 969

0

101 093 969

58.05 – Service du commissariat des armées

1 534 206 858

0

1 534 206 858

1 534 206 858

0

1 534 206 858

58.06 – Fonction santé

979 216 571

0

979 216 571

979 216 571

0

979 216 571

59 – Surcoûts liés aux opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

200 000 000

0

200 000 000

200 000 000

0

200 000 000

59.01 – Surcoûts liés aux opérations extérieures

100 000 000

0

100 000 000

100 000 000

0

100 000 000

59.02 – Surcoûts liés aux opérations intérieures

100 000 000

0

100 000 000

100 000 000

0

100 000 000

60 – Politique immobilière - Personnel travaillant pour l'action "Politique immobilière"

509 055 342

0

509 055 342

509 055 342

0

509 055 342

61 – Action sociale, chômage et pensions

282 769 332

0

282 769 332

282 769 332

0

282 769 332

61.01 – Actions sociales et autres politiques des ressources humaines

151 656 366

0

151 656 366

151 656 366

0

151 656 366

61.02 – Reconversion des personnels militaires - Chômage

120 250 985

0

120 250 985

120 250 985

0

120 250 985

61.03 – Reconversion des personnels civils - Chômage

10 861 981

0

10 861 981

10 861 981

0

10 861 981

62 – Politique culturelle et éducative - gestion et communication des archives historiques de la défense - Personnel travaillant pour l'action "Politique culturelle et éducative"

43 583 449

0

43 583 449

43 583 449

0

43 583 449

63 – Restructurations - RH

52 523 568

0

52 523 568

52 523 568

0

52 523 568

63.01 – Restructurations Personnels civils

24 393 568

0

24 393 568

24 393 568

0

24 393 568

63.02 – Restructurations Personnels militaires

28 130 000

0

28 130 000

28 130 000

0

28 130 000

64 – Pilotage, soutien - Personnel travaillant pour l'action " Pilotage, soutien "

396 900 004

0

396 900 004

396 900 004

0

396 900 004

64.01 – Personnel du SGA employeur

281 239 664

0

281 239 664

281 239 664

0

281 239 664

64.07 – Personnel de l'action sociale

66 963 160

0

66 963 160

66 963 160

0

66 963 160

64.08 – Personnel de l'agence de reconversion de la Défense

48 697 180

0

48 697 180

48 697 180

0

48 697 180

65 – Journée défense et citoyenneté - Personnel travaillant pour le programme "Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant"

128 875 258

0

128 875 258

128 875 258

0

128 875 258

66 – Rayonnement et contribution extérieure

42 701 347

0

42 701 347

42 701 347

0

42 701 347

66.01 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés sous PMEA Mindef

0

0

0

0

0

0

66.02 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants non remboursés sous PMEA Mindef

13 739 221

0

13 739 221

13 739 221

0

13 739 221

66.03 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés hors PMEA Mindef

0

0

0

0

0

0

66.04 – Pilotage, soutien et communication - Présidence de la République

0

0

0

0

0

0

66.05 – Pilotage, soutien et communication - Elèves des classes préparatoires des lycées de la défense

1 437 860

0

1 437 860

1 437 860

0

1 437 860

66.06 – Pilotage, soutien et communication - Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

27 524 266

0

27 524 266

27 524 266

0

27 524 266

67 – Pilotage, soutien et communication - dépenses de personnel des cabinets et des organismes rattachés / RH

85 832 223

0

85 832 223

85 832 223

0

85 832 223

67.01 – Cabinet du Ministre des armées - Cabinet du ministre délégué auprès du Ministre des armées - sous-direction des cabinets

32 961 637

0

32 961 637

32 961 637

0

32 961 637

67.02 – Contrôle général des armées

21 223 253

0

21 223 253

21 223 253

0

21 223 253

67.03 – Direction Générale du Numérique

6 405 748

0

6 405 748

6 405 748

0

6 405 748

67.04 – Délégation à l'Information et la Communication de la Défense

11 948 056

0

11 948 056

11 948 056

0

11 948 056

67.05 – Gendarmerie de la Sureté de l'Armement Nucléaire

5 686 115

0

5 686 115

5 686 115

0

5 686 115

67.06 – Contrôle Budgétaire et Comptable Ministériel défense - Agence Comptable des Services Industriels de l'Armement

3 840 308

0

3 840 308

3 840 308

0

3 840 308

67.07 – Direction de la Protection des Installations, moyens et activités de la Défense

3 767 106

0

3 767 106

3 767 106

0

3 767 106

Total

23 205 361 658

1 482 539 350

24 687 901 008

23 205 361 658

1 436 477 179

24 641 838 837




synthese - repartition des credits par os et par titre (EN M€)


Répartition des crédits par OS - AE 2024

Opérations stratégiques

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Dissuasion

4 790 000,00

-

-

-

4 790 000,00

Fonctionnement et activités spécifiques

605 498 413,00

51 900 559,00

6 487 163,00

-

663 886 135,00

Équipements d’accompagnement

130 508 001,00

55 931 999,00

-

-

186 440 000,00

Infrastructure de défense

86 624 000,00

540 799 215,00

-

-

627 423 215,00

Total

827 420 414,00

648 631 773,00

6 487 163,00

-

1 482 539 350,00


Répartition des crédits par OS - CP 2024

Opérations stratégiques

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Dissuasion

4 790 000,00

-

-

-

4 790 000,00

Fonctionnement et activités spécifiques

601 112 411,00

71 634 789,00

6 247 007,00

-

678 994 207,00

Équipements d’accompagnement

105 335 089,00

45 143 606,00

-

-

150 478 695,00

Infrastructure de défense

56 665 422,00

545 548 855,00

-

-

602 214 277,00

Total

767 902 922,00

662 327 250,00

6 247 007,00

-

1 436 477 179,00

echeancier des paiements associes aux engagements par operation strategique (EN M€)


Engagements

RàP à fin 2022

Eng 2023

Eng 2024

Dissuasion

1 700,00




4 559 278,00




4 790 000,00

Fonctionnement et activités spécifiques

972 365 968,00




628 472 763,00




663 886 135,00

Équipements d’accompagnement

119 187 289,00




161 003 245,00




186 440 000,00

Infrastructure de défense

3 850 826 312,00




758 704 771,00




627 423 215,00

Total

4 942 381 269,00

1 552 740 057,00

1 482 539 350,00


Somme Eng.

7 977 660 676,00

Paiements

2023

2024

2025

2026

>2026

Total

1 700,00

-

-

-

-

1 700,00

4 557 578,00

1 700,00

-

-

-

4 559 278,00


4 788 300,00

1 700,00

-

-

4 790 000,00

117 837 660,00

54 558 986,00

36 190 874,00

37 401 321,00

726 377 127,00

972 365 968,00

525 410 376,00

82 615 244,00

6 981 927,00

811 804,00

12 653 412,00

628 472 763,00


564 250 893,00

76 221 504,00

20 001 362,00

3 412 376,00

663 886 135,00

89 454 913,00

24 337 585,00

4 861 834,00

532 957,00

-

119 187 289,00

69 031 815,00

58 793 176,00

32 332 224,00

846 030,00

-

161 003 245,00


85 789 747,00

62 003 513,00

38 646 740,00

-

186 440 000,00

515 594 974,00

348 970 936,00

364 837 038,00

261 000 782,00

2 360 422 582,00

3 850 826 312,00

148 284 328,00

156 028 062,00

185 827 520,00

84 974 400,00

183 590 461,00

758 704 771,00


177 342 551,00

153 269 904,00

230 424 183,00

66 386 577,00

627 423 215,00

1 470 173 344,00

1 557 477 180,00

922 528 038,00

674 639 579,00

3 352 842 535,00

7 977 660 676,00

Somme des paiements

7 977 660 676,00

TABLEAU DES AUTORISATIONS D’ENGAGEMENT SUR TRANCHES FONCTIONNELLES (EN M€)

Opérations stratégiques

AEANE fin 2023

AE affectées 2024

Total AE

Engagement 2024

 Équipements d’accompagnement 

-

-

-

-

 Infrastructure de défense 

6 461 183,10

650 000,00

7 111 183,10

650 000,00

 Total 

6 461 183,10

650 000,00

7 111 183,10

650 000,00

TABLEAU DES FDC-ADP (EN M€)

OS

AE

CP

Fonctionnement et activités spécifiques

-

-

Infrastructure de défense

-

-

Total

-

-




Évolution du périmètre du programme

   Transferts en crédits

Prog
Source
/ Cible

T2
Hors Cas
pensions

T2
CAS
pensions

Total T2

AE
Hors T2

CP
Hors T2

Total AE

Total CP

Transferts entrants

+62 430

+49 860

+112 290

+6 108 884

+6 108 884

+6 221 174

+6 221 174

Rétro-transfert adossement M53 au SIAé

178 ►

+62 430

+49 860

+112 290

 

 

+112 290

+112 290

Transfert masse salariale associée à 10 ETPT au bénéfice de la CNMSS

212 ►

 

 

 

+566 885

+566 885

+566 885

+566 885

Transfert de prestations en espèces, gérées jusqu'en 2022 par le Minarm en faveur de la CNMSS

212 ►

 

 

 

+5 499 999

+5 499 999

+5 499 999

+5 499 999

Transfert de dépenses de soutien du personnel du P178 vers la CNMSS (PEAR)

178 ►

 

 

 

+42 000

+42 000

+42 000

+42 000

Transferts sortants

-7 465 354

-1 077 893

-8 543 247

-37 223

-37 223

-8 580 470

-8 580 470

Adossement M53 (reliquat de transfert du PLF2023)

► 178

-543 145

-433 777

-976 922

 

 

-976 922

-976 922

Transfert 1 ETPT d'OE vers opérateur (École Navale)

► 178

-47 494

-13 170

-60 664

 

 

-60 664

-60 664

Transfert Budgétaire vers EAE : 2/12ème des 16 Personnels militaires transférés en 2023

► 178

-155 347

-109 836

-265 183

 

 

-265 183

-265 183

Transfert masse salariale associée à 10 ETPT au bénéfice de la CNMSS

► 212

-341 734

-225 151

-566 885

 

 

-566 885

-566 885

Transfert de prestations en espèces, gérées jusqu'en 2022 par le Minarm en faveur de la CNMSS

► 212

-5 499 999

 

-5 499 999

 

 

-5 499 999

-5 499 999

Réseau Radio du Futur

► 216

-173 800

-121 729

-295 529

 

 

-295 529

-295 529

Transfert dans le cadre de la relocalisation de l'Agence nationale des données de voyage (ANDV)

► 176

-139 635

-95 523

-235 158

-7 200

-7 200

-242 358

-242 358

service à compétence nationale chargé de la lutte contre les manipulations de l'information VIGINUM

► 129

-564 200

-78 707

-642 907

 

 

-642 907

-642 907

Transferts en crédits du programme 212 vers le programme 148

► 148

 

 

 

-30 023

-30 023

-30 023

-30 023

 

   Transferts en ETPT

Prog
Source
/ Cible

ETPT
ministériels

ETPT
hors État

Transferts entrants

 

 

Transferts sortants

-14,00

 

Transfert 1 ETPT d'OE vers opérateur (École Navale)

► 178

-1,00

 

Réseau Radio du Futur

► 216

-3,00

 

Transfert dans le cadre de la relocalisation de l'Agence nationale des données de voyage (ANDV)

► 176

-3,00

 

service à compétence nationale chargé de la lutte contre les manipulations de l'information VIGINUM

► 129

-7,00

 

 

 

Emplois et dépenses de personnel

   Emplois rémunérés par le programme

(en ETPT)

Catégorie d'emplois

Plafond
autorisé
pour 2023

Effet des
mesures de
périmètre
pour 2024

Effet des
mesures de
transfert
pour 2024

Effet des
corrections
techniques
pour 2024

Impact des
schémas
d’emplois
pour 2024

dont extension
en année pleine des
schémas d'emplois
2023 sur 2024

dont impact
des schémas
d'emplois
2024 sur 2024

Plafond
demandé
pour 2024

(1)

(2)

(3)

(4)

(5) = 6-1-2-3-4

(6)

1087 - Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

15 233,53

0,00

-7,00

-8,90

+653,29

+562,43

+90,86

15 870,92

1088 - Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

14 920,73

0,00

0,00

+0,21

+719,48

+480,90

+238,58

15 640,42

1089 - Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

21 066,79

0,00

-1,00

+2,66

-459,14

+75,24

-534,38

20 609,31

1090 - Ouvriers de l'Etat

10 920,76

0,00

-1,00

+6,58

-509,29

-284,22

-225,07

10 417,05

1091 - Officiers

35 199,26

0,00

-3,00

+22,17

+411,69

+358,76

+52,93

35 630,12

1092 - Sous-officiers

93 544,12

0,00

-2,00

+35,40

+402,04

+726,43

-324,39

93 979,56

1093 - Militaires du rang

78 897,30

0,00

0,00

+106,76

-2 122,30

-798,23

-1 324,07

76 881,76

1094 - Volontaires

1 641,02

0,00

0,00

+8,27

-126,66

-25,38

-101,28

1 522,63

1095 - Volontaires stagiaires du SMV

1 147,20

0,00

0,00

+152,80

0,00

0,00

0,00

1 300,00

Total

272 570,71

0,00

-14,00

+325,95

-1 030,89

+1 095,93

-2 126,82

271 851,77

 

Élaboré à partir du plafond des emplois autorisés (PEA) 2023, tel qu’inscrit en LFI 2023, le PEA 2024 s’élève à 271 852 ETPT, soit une baisse de 719 ETPT par rapport à 2023.


Il intègre les facteurs d’évolutions suivants :


- l’effet des mesures de transfert, à hauteur de ‑14 ETPT ;


- un impact des schémas d’emplois de ‑1 031 ETPT, qui se décompose en l’extension année pleine (EAP) 2023 sur 2024 de +1 096 ETPT (qui découle de la différence entre le schéma d’emplois 2023 en ETP et l’impact du schéma d’emplois 2023 sur 2023 calculé à partir de mois moyens arrondis) et un effet année courante (EAC) 2024 de ‑2 127 ETPT (calculé à partir des mois moyens arrondis des flux d’entrées et de sorties prévus en 2024) ;


- des corrections techniques à hauteur de +326 ETPT :


  •  +45 ETPT sur l’EAC 2024 en raison d’un décalage entre l’EAC évalué à partir des mois moyens arrondis sur Tango (‑2127 ETPT) et celui sans arrondis (‑2 082 ETPT) ;

  •  +18 ETPT sur l’EAP 2023 sur 2024, en raison d’un écart entre l’EAP évaluée à partir des mois moyens arrondis sur Tango (+1 096 ETPT) et celle sans arrondis (+1 114 ETPT).

  •  +164 ETPT au titre de la correction technique du SMV. Cette catégorie voit sa population évoluer hors schéma d’emplois, conformément aux dispositions de l’article 7 de la LPM 2024-2030.

  •  +99 ETPT au titre de la correction technique des apprentis militaires. Porté par l’article 34 de la LPM, ce statut voit sa population évoluer hors schéma d’emplois, conformément aux dispositions de l’article 7 de la LPM. La part du PMEA 2024 dédiée aux apprentis militaires au sein de la catégorie d’emplois « militaires du rang » s’élève à 977 ETPT.


RÉPARTITION DE L’EFFECTIF SOUS PLAFOND PAR CATÉGORIE D’EMPLOI

Catégorie d’emplois

Effectifs exprimés en ETPT

Plafond d’emplois 2024

dont SIAé

dont Présidence de la République

Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

15 870,92

687,05

2,02

Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

15 640,42

913,00

0,00

Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

20 609,31

187,34

19,79

Ouvriers de l’État

10 417,05

2 208,20

3,19

Officiers

35 630,12

104,32

16,76

Sous-officiers

93 979,56

652,78

34,11

Militaires du rang

76 881,76

44,32

4,81

Volontaires

1 522,63

0,00

0,00

Volontaires stagiaires du SMV

1 300,00

0,00

0,00

TOTAL

271 851,77

4 797,01

80,68


RÉPARTITION DE L’EFFECTIF SOUS PLAFOND PAR BOP


Effectifs exprimés en ETPT

Personnels militaires de l’armée de terre

114 854,86

Personnels militaires de l’armée de l’air

41 378,65

Personnels militaires de la marine

36 832,42

Personnels militaires du Service du commissariat des Armées

2 153,66

Personnels militaires du Service de l’énergie opérationnelle

1 438,57

Personnels du Service de santé des Armées

9 981,62

Personnels de la Direction générale de l’armement

6 739,76

Personnels ingénieurs de l’infrastructure

701,96

Autres personnels militaires (CGA, APM, gendarmes non spécialisés et de la sûreté des armements nucléaires)

552,05

Personnels civils de la défense (1)

51 230,78

Personnels de la Direction générale de la sécurité extérieure

5 987,44

TOTAL

271 851,77

 (1) Hors personnels civils paramédicaux rattachés au Service de santé des Armées (SSA), hors ingénieurs, cadres et techniciens (ICT/TCT) rattachés à la Direction générale de l’armement (DGA), hors aumôniers rattachés au Service du commissariat des Armées (SCA) et hors personnel civil de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE)

 

   Évolution des emplois

(en ETP)

Catégorie d'emplois

Sorties
prévues

dont départs
en retraite

Mois moyen
des sorties

Entrées
prévues

dont primo
recrutements

Mois moyen
des entrées

Schéma
d'emplois
 

Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

2 146,50

396,20

6,40

2 724,50

1 894,70

7,40

+578,00

Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

1 861,50

488,40

6,50

2 168,50

1 254,00

6,10

+307,00

Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

2 762,50

589,00

6,00

2 393,50

1 615,40

7,60

-369,00

Ouvriers de l'Etat

1 085,40

775,20

6,00

979,40

405,00

8,00

-106,00

Officiers

3 366,00

948,00

7,70

3 695,00

1 496,00

8,00

+329,00

Sous-officiers

9 737,00

3 784,00

6,50

10 241,00

5 000,00

7,20

+504,00

Militaires du rang

17 481,00

990,00

6,40

16 862,00

15 696,00

7,10

-619,00

Volontaires

1 373,00

0,00

7,20

1 205,00

976,00

7,40

-168,00

Volontaires stagiaires du SMV

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Total

39 812,90

7 970,80

40 268,90

28 337,10

+456,00

 

Le schéma d’emplois s’établit en 2024 à 456 ETP, dont 26 au titre du SIAé et 30 au titre de la réinternalisation des compétences numériques. Ce schéma d’emplois s’inscrit en écart par rapport à la LPM 2024-2030 par souci de réalisme au regard des difficultés de recrutement et de fidélisation que rencontre actuellement le Ministère. Cet ajustement de schéma d’emplois aura aussi permis de mobiliser les dispositions de l’article 7 de la LPM et ainsi d’ajuster le volume de mesures catégorielles.

Hors SIAé et réinternalisation, le schéma d’emplois de 400 ETP répond aux évolutions prioritaires des armées, en matière de renseignement, de cyberdéfense, des soutiens, des capacités majeures d’armée, de la cohésion nationale et de la montée en puissance de la réserve, de la transformation numérique, des nouveaux espaces de conflictualité, de la formation des élèves, de l’infrastructure, de la maîtrise d’œuvre des systèmes de défense, de la dissuasion nucléaire, de l’influence et des partenariats internationaux.

 

   Effectifs et activités des services

Répartition du plafond d'emplois par service

(en ETPT)

Service

LFI 2023

PLF 2024

dont mesures
de transfert

dont mesures
de périmètre

dont corrections
techniques

Impact
des schémas
d'emplois
pour 2024

dont extension
en année pleine
du schéma
d'emplois
2023 sur 2024

dont impact
du schéma
d'emplois
2024 sur 2024

Administration centrale

15 245,72

15 205,56

-0,78

0,00

18,23

-57,66

+61,30

-118,96

Opérateurs

38,00

34,00

-1,00

0,00

-3,00

0,00

0,00

0,00

Services à l'étranger

11 910,50

11 879,13

-0,61

0,00

14,24

-45,05

+47,89

-92,94

Autres

245 376,49

244 733,08

-11,61

0,00

296,48

-928,18

+986,74

-1 914,92

Total

272 570,71

271 851,77

-14,00

0,00

325,95

-1 030,89

+1 095,93

-2 126,82


(en ETP)

Service

Schéma
d’emplois
 

ETP
au 31/12/2024

Administration centrale

+25,51

15 143,44

Opérateurs

0,00

34,00

Services à l'étranger

+19,93

11 830,60

Autres

+410,56

243 732,97

Total

+456,00

270 741,01


Les périmètres d’administration centrale (définis par le décret modifié n° 2000-1178 du 4 décembre 2000) et de l’étranger (personnel permanent à l’étranger – attachés de défense et unités pré positionnées) du ministère des armées ne correspondent ni à un budget opérationnel de programme (BOP), ni à une action/sous action. Dès lors, la détermination du plafond d’emplois par service ne revêt qu’une valeur indicative.


Par ailleurs, le ministère des armées ne dispose pas de services déconcentrés ou régionaux. Les effectifs relevant des services hors administration centrale et Étranger sont donc comptabilisés dans la catégorie Autres. Les effectifs ventilés ci-dessus constituent une estimation du volume des effectifs (en équivalents temps plein) présents au 31 décembre 2024.


Les emplois T2 mis à disposition (MàD) des opérateurs de l’État, qui couvrent des cas particuliers circonstanciés, ne concourent pas au schéma d’emplois du ministère. Les évolutions de participation, hors cas particulier des transferts, sont donc traitées en correction technique entre le périmètre MàD opérateurs et le périmètre Autres.


Répartition du plafond d'emplois par action

Action / Sous-action
 

ETPT

04 – Politique immobilière

0,00

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

0,00

06 – Politiques des ressources humaines

0,00

06.03 – Reconversion

0,00

06.04 – Action sociale et inclusion

0,00

06.05 – Ressources humaines civiles

0,00

08 – Politique culturelle et éducative

0,00

08.01 – Actions culturelles et mise en valeur du patrimoine

0,00

08.02 – Gestion et communication des archives historiques de la défense

0,00

10 – Restructurations

0,00

11 – Pilotage, soutien et communication

0,00

50 – Recherche et exploitation du renseignement intéressant la sécurité de la France - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

7 652,13

50.01 – Renseignement extérieur

5 987,44

50.02 – Renseignement de sécurité et de défense

1 664,69

51 – Prospective de défense - Personnel travaillant pour le programme "Environnement et prospective de la politique de défense"

239,93

51.01 – DGRIS / Administration centrale

239,93

52 – Relations internationales

355,62

52.01 – DGA / Soutien aux exportations

43,97

52.02 – DGRIS / Diplomatie de défense

311,65

53 – Préparation et conduite des opérations d'armement - Personnel travaillant pour le programme "Équipement des forces "

10 509,38

53.01 – Soutien aux opérations d'armement

10 509,38

54 – Planification des moyens et conduite des opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

15 536,50

54.01 – Commandement des armées

1 790,34

54.02 – Organismes interarmées à vocation opérationnelle

2 237,32

54.03 – Organismes interarmées à vocation prospective et maîtrise des armements

0,00

54.04 – EMA/Organismes interarmées /SC Performance

1 530,70

54.05 – EMA / Relations internationales militaires / PPE

864,40

54.06 – Renseignement d'intérêt militaire

2 139,79

54.07 – Systèmes d'information et de communication

6 973,95

55 – Préparation des forces terrestres - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

104 890,36

55.01 – Ressources humaines des forces terrestres

104 890,36

56 – Préparation des forces navales - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

35 042,21

56.01 – Ressources humaines des forces navales

35 042,21

56.02 – Rémunérations des ouvriers de l'Etat de la DCNS

0,00

57 – Préparation des forces aériennes- Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

39 615,49

57.01 – Ressources humaines des forces aériennes

34 818,48

57.02 – Service industriel aéronautique(SIAé)

4 797,01

58 – Logistique et soutien interarmées - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

41 136,23

58.01 – Fonction pétrolière et énergies alternatives

2 036,35

58.02 – Logistique et soutien interarmées / CICoS

658,59

58.03 – Soutiens complémentaires

0,00

58.04 – Service interarmées des munitions

1 379,67

58.05 – Service du commissariat des armées

22 237,20

58.06 – Fonction santé

14 824,42

59 – Surcoûts liés aux opérations - Personnel travaillant pour le programme "Préparation et emploi des forces"

0,00

59.01 – Surcoûts liés aux opérations extérieures

0,00

59.02 – Surcoûts liés aux opérations intérieures

0,00

60 – Politique immobilière - Personnel travaillant pour l'action "Politique immobilière"

6 548,87

61 – Action sociale, chômage et pensions

0,00

61.01 – Actions sociales et autres politiques des ressources humaines

0,00

61.02 – Reconversion des personnels militaires - Chômage

0,00

61.03 – Reconversion des personnels civils - Chômage

0,00

62 – Politique culturelle et éducative - gestion et communication des archives historiques de la défense - Personnel travaillant pour l'action "Politique culturelle et éducative"

630,00

63 – Restructurations - RH

0,00

63.01 – Restructurations Personnels civils

0,00

63.02 – Restructurations Personnels militaires

0,00

64 – Pilotage, soutien - Personnel travaillant pour l'action " Pilotage, soutien "

5 111,14

64.01 – Personnel du SGA employeur

3 504,64

64.07 – Personnel de l'action sociale

986,71

64.08 – Personnel de l'agence de reconversion de la Défense

619,79

65 – Journée défense et citoyenneté - Personnel travaillant pour le programme "Reconnaissance et réparation en faveur du monde combattant"

2 907,18

66 – Rayonnement et contribution extérieure

833,17

66.01 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés sous PMEA Mindef

223,71

66.02 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants non remboursés sous PMEA Mindef

248,77

66.03 – Pilotage, soutien et communication - effectifs sortants remboursés hors PMEA Mindef

0,00

66.04 – Pilotage, soutien et communication - Présidence de la République

80,68

66.05 – Pilotage, soutien et communication - Elèves des classes préparatoires des lycées de la défense

0,00

66.06 – Pilotage, soutien et communication - Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

280,01

67 – Pilotage, soutien et communication - dépenses de personnel des cabinets et des organismes rattachés / RH

843,56

67.01 – Cabinet du Ministre des armées - Cabinet du ministre délégué auprès du Ministre des armées - sous-direction des cabinets

338,45

67.02 – Contrôle général des armées

157,41

67.03 – Direction Générale du Numérique

48,55

67.04 – Délégation à l'Information et la Communication de la Défense

118,33

67.05 – Gendarmerie de la Sureté de l'Armement Nucléaire

55,61

67.06 – Contrôle Budgétaire et Comptable Ministériel défense - Agence Comptable des Services Industriels de l'Armement

98,56

67.07 – Direction de la Protection des Installations, moyens et activités de la Défense

26,65

Total

271 851,77

 

Recensement du nombre d'apprentis

Nombre d’apprentis
pour l’année scolaire
2023-2024

Dépenses de titre 2
Coût total chargé
(en M€)

Dépenses hors titre 2
Coût total
(en M€)

2 783,00

35,72

16,07

 

Les dépenses de Titre 2 et Hors Titre 2 présentées concernent l’année 2024.

L’objectif d’accueil d’apprentis du ministère des armées est fixé à 2 783 pour l’année scolaire 2023-2024.

Pour l’année scolaire suivante, l’effort sera poursuivi en progression constante, ciblant 3 200 pour 2024-2025.

Les éléments présentés ci-dessus concernent uniquement les apprentis civils (hors PEA), et n’incluent pas les apprentis militaires.

 

 

   Présentation des crédits par catégorie et contributions employeurs

Catégorie
 

LFI 2023

PLF 2024

Rémunération d'activité

11 409 061 990

11 779 845 595

Cotisations et contributions sociales

10 663 261 396

11 104 224 190

Contributions d'équilibre au CAS Pensions :

9 178 093 336

9 539 772 192

    – Civils (y.c. ATI)

838 784 966

847 803 467

    – Militaires

7 036 984 318

7 321 569 951

    – Ouvriers de l'État (subvention d'équilibre au FSPOEIE)

1 302 324 052

1 370 398 774

    – Autres (Cultes et subvention exceptionnelle au CAS Pensions)

 

 

Cotisation employeur au FSPOEIE

 

 

Autres cotisations

1 485 168 060

1 564 451 998

Prestations sociales et allocations diverses

344 030 741

321 291 873

Total en titre 2

22 416 354 127

23 205 361 658

Total en titre 2 hors CAS Pensions

13 238 260 791

13 665 589 466

FDC et ADP prévus en titre 2

264 135 896

264 357 610

 

L’estimation de dépenses 2024 relatives aux « prestations sociales et allocations diverses » comprend notamment la prévision de dépenses relatives à l’allocation de retour à l’emploi (134,92 M€) pour un effectif prévisionnel de 12 487 allocataires.


RÉFÉRENTIEL D’OPÉRATIONS BUDGÉTAIRES

OPÉRATION STRATEGIQUE (OS)

OPÉRATION PROGRAMMEE (OP)

OPÉRATION BUDGETAIRE (OB)

LFI 2023

PAP 2024

Masse salariale socle - hors CAS pensions

Socle - personnels civils


3 074 959 407

3 190 934 722

Socle - personnels militaires


9 036 249 923

9 502 619 120

Total Masse salariale socle - hors CAS pensions

12 111 209 330

12 693 553 843

MISSINT

100 000 000

100 000 000

Masse salariale hors socle - hors CAS pensions

Dépenses de non activité


125 603 545

121 000 000

Dépenses de réservistes


184 959 999

194 684 375

Restructurations et autres rémunérations (hors chômage)

Autres rémunérations

53 705 472

55 471 626

Dépenses de restructurations liées au PAR

45 152 533

48 636 533

Prestations sociales et allocations diverses

Allocations chômage 

138 000 000

135 000 000

Autres prestations sociales (cotisations sociales amiante incluses)

229 629 912

217 243 088

Autres dépenses hors socle - DAD


0

0

OPEX

250 000 000

100 000 000

Total Masse salariale hors socle - hors CAS pensions

1 127 051 461

972 035 623

Masse salariale - CAS pensions

CAS pensions - personnels civils


2 141 109 019

2 218 202 241

CAS pensions - personnels militaires

CAS pensions militaire - socle

6 831 966 866

7 110 693 100

CAS pensions militaire - hors socle

141 212 836

141 402 053

CAS pensions militaire - hors socle (BMPM)

63 804 615

69 474 798

Total Masse salariale - CAS pensions

9 178 093 336

9 539 772 192

TOTAL

22 416 354 127

23 205 361 658

   Éléments salariaux

(en millions d'euros)

Principaux facteurs d'évolution de la masse salariale hors CAS Pensions
 

Socle Exécution 2023 retraitée

12 792,09

Prévision Exécution 2023 hors CAS Pensions

13 542,76

Impact des mesures de transfert et de périmètre 2023–2024

-7,40

Débasage de dépenses au profil atypique :

-743,27

    – GIPA

-24,30

    – Indemnisation des jours de CET

-8,59

    – Mesures de restructurations

-40,27

    – Autres

-670,11

Impact du schéma d'emplois

0,27

EAP schéma d'emplois 2023

49,31

Schéma d'emplois 2024

-49,04

Mesures catégorielles

474,07

Mesures générales

153,51

Rebasage de la GIPA

60,00

Variation du point de la fonction publique

73,82

Mesures bas salaires

19,69

GVT solde

-1,05

GVT positif

193,93

GVT négatif

-194,98

Rebasage de dépenses au profil atypique – hors GIPA

258,61

Indemnisation des jours de CET

9,97

Mesures de restructurations

48,64

Autres

200,00

Autres variations des dépenses de personnel

-11,91

Prestations sociales et allocations diverses - catégorie 23

-20,22

Autres

8,31

Total

13 665,59

 

Le solde d’exécution 2023 retraitée inclut notamment, dans la ligne « Autres » de la rubrique « Débasage de dépenses au profil atypique », les dépenses d’OPEX (‑205,9 M€) et MISSINT (‑74,7 M€), ainsi que les attributions de produits (‑264,4 M€).


La prévision d’exécution 2023 est retraitée des mesures de restructuration dites « plan d’accompagnement aux transformations » (PAT) pour ‑40,3 M€.


L’impact du schéma d’emplois se décompose en une extension en année pleine 2023 sur 2024 (+49,3 M€), et un effet année courante 2024 (‑49 M€), qui inclut notamment +1,35 M€ de crédits supplémentaires au titre de la réinternalisation des compétences du numérique.


S’agissant des mesures annoncées lors du rendez-vous salarial du 12 juin 2023, il est prévu de verser, au titre des mesures catégorielles :

  • 108,1 M€ au titre de l’attribution de 5 points d’indice majorés à l’ensemble des agents ;

  • 18,0 M€ au titre de l’attribution spécifique de 1 à 9 points d’indice majorés pour les agents les moins rémunérés.


S’agissant des mesures générales annoncées lors dudit rendez-vous salarial, il est prévu de verser 73,8 M€ au titre de la revalorisation du point d’indice de la fonction publique intervenue au 1er juillet 2023.


Enfin, s’agissant des mesures générales non liées au rendez-vous salarial, il est prévu au titre de l’indemnité dite de garantie individuelle de pouvoir d’achat (décret n° 2008-539 du 6 juin 2008) un montant de 60 M€ au bénéfice, le cas échéant, de 76 000 agents, ainsi que 19,7 M€ au bénéfice de 109 000 agents au titre de la hausse du SMIC du 1er mai 2023.


Le GVT solde programmé pour 2024 est valorisé à ‑1,1 M€, soit +194 M€ au titre du GVT positif (1,4 % de la masse salariale) et ‑195 M€ au titre du GVT négatif (1,4 % de la masse salariale). Le GVT solde n’intègre qu’une partie de la revalorisation des agents civils sous contrat, à savoir celle qui correspond à une évolution normale de la rémunération de ces personnels (en l’absence d’échelle indiciaire comparable à celle des fonctionnaires), différente de celle visant à porter des besoins d’attractivité et de fidélisation spécifiques.


Le rebasage de dépenses au profil atypique (hors GIPA) s’effectue pour 2024 en miroir des retraitements effectués sur l’exécution prévisionnelle 2023, actualisé des prévisions 2024, soit +10,0 M€ au titre de l’abondement des comptes épargne-temps (CET), dont +0,9 M€ au titre de la revalorisation du barème de monétisation prévu dans le cadre du RDV salarial, et +48,6 M€ de mesures d’accompagnement des restructurations.


Les « autres variations de dépenses de personnel » s’expliquent notamment par le recours accru aux apprentis (+5,3 M€), par la hausse de la réserve opérationnelle (+9,5 M€) et par la non-activité (‑4,2 M€).

Coûts entrée-sortie

Catégorie d'emplois

Coût moyen chargé HCAS

dont rémunérations d’activité

Coût d'entrée

Coût global

Coût de sortie

Coût d'entrée

Coût global

Coût de sortie

Catégorie A (personnels civils titulaires et non titulaires)

55 163

63 626

57 431

47 446

55 001

50 178

Catégorie B (personnels civils titulaires et non titulaires)

39 409

44 627

40 759

34 040

39 405

36 060

Catégorie C (personnels civils titulaires et non titulaires)

31 260

35 461

30 655

26 637

31 129

26 604

Ouvriers de l'Etat

36 850

47 810

48 264

31 367

40 856

41 692

Officiers

44 527

79 150

75 778

40 184

72 241

68 948

Sous-officiers

29 312

44 343

39 686

25 930

39 977

35 650

Militaires du rang

25 343

34 298

27 631

22 271

30 573

24 457

Volontaires

14 385

16 057

14 562

12 755

14 237

13 005

Volontaires stagiaires du SMV

4 401

4 401

4 401

4 156

4 156

4 156

 

Les coûts moyens d’entrée et de sortie présentés ci-dessus retracent les coûts des agents entrants (y compris les primo-recrutés au ministère) et ceux des agents sortants (y compris les départs en fin de carrière). Les coûts globaux sont les coûts moyens par tête (per capita). Ces coûts estimés sont réalisés à partir des derniers coûts moyens constatés auxquels sont appliqués les taux du GVT positif,

 

Mesures catégorielles

Catégorie ou intitulé de la mesure

ETP
concernés

Catégories

Corps

Date d’entrée
en vigueur
de la mesure

Nombre
de mois
d’incidence
sur 2024

Coût

Coût
en année
pleine

Effets extension année pleine

289 915 692

400 507 494

Extension de la majoration de traitement indiciaire au profit des soignants hors HIA, hors structures de 1er recours (+20 points)

364

MITHA + PC Soignants

PM/PC

07-2023

6

240 000

480 000

LOPMI Gendarmerie-revalorisation de l'indemnité spéciale des GAV (passage à 37% de la solde de base)

337

SOFF et VOL de Gendarmerie

PM

07-2023

6

30 198

60 396

LOPMI Gendarmerie-rénovation des parcours de carrières (GME, MDC, ADJ)

1 725

SOFF et VOL de Gendarmerie

PM

07-2023

6

672 671

1 345 342

Maintien à taux plein de l’indemnité de résidence à l’étranger pendant les congés de maladie passés sur le territoire national

29

Toutes catégories

PM

07-2023

6

60 910

121 820

Mesure spécifique "bas de grilles" (+1 à +9 points d'indice) (RDV salarial 06/2023)

83 000

PM/PC

PM/PC

07-2023

6

17 988 706

35 977 412

Mesures indiciaires sous officiers subalternes

34 150

SOFF SUB

PM

10-2023

9

4 316 785

5 755 713

NPRM - Troisième marche

209 315

Toutes catégories

PM

10-2023

9

263 195 766

350 927 688

Poursuite de la mise en œuvre de la majoration de traitement au profit des soignants dans les structures de 1er recours (+10 points)

1 360

MITHA + PC Soignants

PM/PC

07-2023

6

450 000

900 000

Prime de qualification «socle» (NQ1) uniformisée, quelle que soit la spécialité du praticien - extension aux capitaines

157

CNE Praticiens

PM

07-2023

6

914 000

1 828 000

Revalorisation indicaire militaires du rang

23 547

MDR

PM

10-2023

9

1 841 125

2 454 833

Régime indemnitaire des magistrats de la DAPM

8

Magistrats militaires

PM

10-2023

9

47 188

62 917

Transposer aux Infirmiers anésthésistes et Infirmiers de bloc opératoire MITHA la mesure accordant une NBI au corps homologue de la FPH (+ 15 pts IA, + 13 pts IBO)

339

MITHA IADE + IBODE et PC IADE + IBODE

PM/PC

04-2023

3

77 500

310 000

Transposition de la réforme HFP au administrateurs de la DGSE

86

Administrateurs de l'État

PC

04-2023

3

60 843

243 372

Transposition mesure télétravail DGSE

150

PC DGSE

PC

07-2023

6

20 000

40 000

Mesures statutaires

120 361 509

154 984 806

Attribution de + 5 points d'indice à l'ensemble des agents du MINARM (RDV salarial 06/2023)

270 000

PM/PC

PM/PC

01-2024

12

108 134 563

108 134 563

Bénéfice de la Hors Echelle G pour le Major Général des Armées

1

OFF

PM

01-2024

12

7 798

7 798

Echelle de solde 4 des MDR évolution du contingent

2 000

MDR

PM

01-2024

12

300 000

300 000

LOPMI Gendarmerie - revalorisation de l'Indemnité de suéjtion des GAV, passage à 39 % de la solde de base

337

SOFF et VOL de Gendarmerie

PM

01-2024

12

60 660

60 660

LOPMI Gendarmerie - rénovation des parcours de carrière, ADC et Major

345

SOFF et VOL de Gendarmerie

PM

01-2024

12

317 389

317 389

Refonte grilles sous-officiers supérieurs

34 150

SOFF SUP

PM

10-2024

3

11 541 099

46 164 396

Mesures indemnitaires

63 791 039

104 351 473

Adaptation de la NPRM au SSA - 3PM

4 549

OFF et SOFF

PM

07-2024

6

1 000 000

2 000 000

Augmentation de la part variable de l'ISHR

407

OFF généraux

PM

01-2024

12

1 500 000

1 500 000

Augmentation de la part variable de la PERF du CGA

67

OFF

PM

01-2024

12

230 347

230 347

Complément IFSE de la filière nucléaire

40

ICD

PC

09-2024

4

50 000

150 000

Complément IFSE de la filière numérique

2 250

ICD/TSEF

PC

10-2024

3

1 680 000

6 720 000

Création d'un niveau exceptionnel de la PCRM

25

Toutes catégories

PM

01-2024

12

50 000

50 000

Création d'un segment Supériorité numérique de la PCSMIL

4 400

Toutes catégories

PM

10-2024

3

4 718 250

18 873 000

Création d’une Indemnité de Contrainte Spécifique (ICS) allouée au personnel de la Direction du Renseignement Militaire (DRM)

2 104

PM/PC

PM/PC

01-2024

12

1 262 400

1 262 400

Extension INSMET

220

Toutes catégories

PM

01-2024

12

2 302 284

2 302 284

Extension Majoration de Traitement Indiciaire autres personnels SSA (+49 points)

326

MITHA + PC Soignants

PM/PC

01-2024

12

943 639

943 639

Extension de la majoration de traitement indiciaire au profit des soignants hors HIA hors structures de 1er recours (+ 29 points)

364

MITHA + PC Soignants

PM/PC

01-2024

12

623 579

623 579

Extension du contingent de la PCSMIL Mise en œuvre du nucléaire

366

PM

PM

09-2024

4

457 500

1 372 500

ISHR (3ème cohorte)

301

OFF

PM

01-2024

12

1 011 903

1 011 903

Mesure en faveur des ouvriers d'État

12 400

OE

PC

07-2024

6

1 500 000

3 000 000

Mesures transverses PM/PC (dont prime innovation)

17

PM/PC

PM/PC

01-2024

12

69 000

69 000

Nouvelle politique de rémunération des militaires - PCRM extension 12 mois

24 430

Toutes catégories

PM

01-2024

12

6 824 547

6 824 547

PLS (Prime de Lien au Service)

20 000

Toutes catégories

PM/PC

01-2024

12

4 750 000

4 750 000

Politique salariale en faveur des agents contractuels

11 840

ASC

PC

01-2024

12

19 049 794

19 049 794

Poursuite de la mise en œuvre de la majoration de traitement au profit des soignants dans les structures de 1er recours (+ 29 points)

1 360

MITHA + PC Soignants

PM/PC

01-2024

12

2 329 855

2 329 855

Prime maitres d'apprentissage (extension 2024)

440

Toutes catégories

PM/PC

01-2024

12

249 960

249 960

Rebasage IFSE de la filière technique (dont ICD)

4 000

ICD

PC

10-2024

3

4 470 000

17 880 000

Rebasage indemnitaire des administrateurs de l'État/emplois de direction

341

PC

PC

01-2024

12

1 017 578

1 017 578

Revalorisation CIA DGSE

3 100

PC

PC

01-2024

12

1 250 000

1 250 000

Revalorisation de l'indemnité des controleurs aériens essais réception (CAER)

65

PC

PC

01-2024

12

75 000

75 000

Revalorisation de la filière administrative

2 150

PC

PC

06-2024

7

4 893 025

8 388 043

Revalorisation de la filière sociale

600

ASS et CTSS

PC

06-2024

7

413 933

709 599

Revalorisation des Indemnités de gardes et astreintes hospitalières (IGAH)

1 305

PM

PM

01-2024

12

250 517

250 517

Revalorisation des conservateurs du patrimoine

29

PC

PC

01-2024

12

167 928

167 928

Réforme de l'indemnité de permanence des soins H24

2 544

MITHA + PC Soignants

PM/PC

07-2024

6

650 000

1 300 000

Total

474 068 240

659 843 773

 

Les mesures présentées dans le tableau ci-dessus, dont l’impact total s’élève à 474 M€ en 2024, peuvent être regroupées ainsi qu’il suit :

  • 290 M€ d’effets extension année pleine de mesures entrées en application en 2023, dont notamment 263 M€ au titre de la mise en œuvre de la 3e marche de la NPRM et 18 M€ au titre de l’attribution de 1 à 9 points d’indice pour les personnels les moins rémunérés ;

  • 108 M€ au titre de l’attribution de 5 points d’indice à l’ensemble des agents à compter du 1er janvier 2024 ;

  • 10,4 M€ au titre de « coups partis » liés à la poursuite de la montée en charge graduelle de mesures s’étendant sur plusieurs exercices :

    • l’indemnité d’installation en métropole (INSMET). Cette indemnité, créée par le décret n° 2022-647 du 25 avril 2022, monte en charge jusqu’en 2024 ;

    • l’indemnité spécifique de haute responsabilité (ISHR). L’élargissement des postes éligibles à cette gratification mise en place en 2019 connaîtra sa 3e tranche en 2024 ;

    • la prime de commandement et de responsabilité militaire (PCRM). Versée depuis 2022, cette indemnité verra se modalités définitives de calcul atteintes en 2024 ;

    • l’augmentation des dépenses de rémunération des maîtres d’apprentissage en lien avec la montée en charge de ce dispositif au sein du ministère des Armées ;

  • 0,4 M€ au titre de l’application à certains personnels du ministère de la loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) ;

  • 65 M€ des mesures catégorielles nouvelles mises en œuvre à partir de 2024 dans le cadre de la politique de rémunération renouvelée du ministère, visant à renforcer la fidélisation et l’attractivité face à un marché du travail particulièrement tendu.


À ce dernier montant de 65 M€ de mesures salariales nouvelles s’ajoute, dans le cadre de la politique d’adaptation et d’accompagnement renforcés des agents du ministère, une hausse de 2 M€ des dispositifs d’aides au départ et d’allocations de formation (cf. « mesures de restructuration » et « autres dépenses de personnel » infra).


Ces moyens supplémentaires concourront directement, dès 2024, à l’atteinte des principaux objectifs de la politique des ressources humaines de la loi de programmation militaire pour les années 2024 à 2030 :

  • valoriser et renforcer l’expertise, avec un effort en début de période sur des mesures indemnitaires ciblées sur un nombre réduit de métiers clés et en forte tension comme par exemple le numérique, le nucléaire, les filières sociale et administrative, le Service de santé des armées (SSA), les ingénieurs civils ou encore les ouvriers de l’État ;

  • procéder à une modernisation et mise en cohérence indiciaire pour les militaires du rang et les sous-officiers subalternes, conformément aux objectifs fixés dans la LPM ;

  • financer les rendez-vous salariaux individuels et collectifs (comme par exemple l’augmentation des agents sous contrat).


Ces mesures répondent à la fois à des enjeux d’attractivité sur les métiers soumis à une très forte concurrence entre employeurs privés ou publics et de fidélisation des compétences rares ou techniques.

À titre d’illustration, la création d’un segment « supériorité numérique » de la prime de compétences spécifiques des militaires (PCSMIL), et son pendant pour les personnels civils (complément d’indemnité de fonctions, de sujétions et d’expertise - IFSE), pour un montant de 25,6 M€ en année pleine, renforcera la fidélisation au sein de la filière numérique tout en accroissant son attractivité. De même, les mesures destinées aux personnels du SSA visent à renforcer la compétitivité à l’embauche comme en cours de carrière dans ce secteur en tension.

Certaines mesures catégorielles visent prioritairement la fidélisation, comme l’adaptation de la prime de parcours professionnel militaire (3PM) pour le personnel officier et sous-officier du SSA (2 M€ en année pleine) ou la refonte des grilles des sous-officiers supérieurs pour 11,5 M€ en 2024 (46,2 M€ en année pleine).

 

   Action sociale - Hors titre 2

Type de dépenses

Effectif concerné
(ETP)

Prévision
Titre 3

Prévision
Titre 5

Total

Restauration

3 647 059

5 580 000

 

5 580 000

Logement

365 362

6 658 263

 

6 658 263

Famille, vacances

365 362

81 543 237

 

81 543 237

Mutuelles, associations

365 362

4 055 770

 

4 055 770

Prévention / secours

365 362

5 679 937

 

5 679 937

Autres

365 362

30 097 405

 

30 097 405

Total

133 614 612

 

133 614 612

 

Précision du contenu de la ligne « Autres » :

 

Les données sont en CP. La prévision relative aux mutuelles qui diminue de 5,73 M€ est ajustée pour tenir compte d’un besoin moindre constaté ces dernières années.

 

L’agrégat « Autres » recouvre principalement les actions sociales communautaires et culturelles (8,7 M€), l’allocation pour l’amélioration du cadre de vie en enceinte militaire (0,8 M€), les crédits de fonctionnement courant du personnel du réseau social (3,4 M€), les aménagements de postes de travail au profit des handicapés (0,9 M€), les actions collectives (0,6 M€), les chèques sociaux (0,4 M€)...

 

 

 

Dépenses pluriannuelles

 

Grands projets informatiques

Sont présentés au titre des grands projets informatiques du programme 212, les projets du ministère inscrits sur le tableau de bord des projets informatiques les plus stratégiques ou sensibles pour l’État, dits du « TOP 50 » interministériel, qui sont visés par la circulaire du Premier Ministre du 20 janvier 2015 et déterminés par la direction interministérielle du numérique (DINUM) en accord avec les ministères.

 

Quatre projets sont concernés au titre des restitutions du PAP 2024 : ARCHIPEL NG, EUREKA, SI ROC et SPARTA.

 

Le périmètre a évolué avec les retraits du projet SOURCE-SOLDE incrément 2, mis en service le 31 août 2023 et du projet SOURCE WEB, mis en service le 1er novembre 2023.

 

Le projet SERES entrera dans le périmètre des grands projets informatiques en cours de gestion 2024.

 

Ce nouveau SI est un projet de Système d’Exploitation de la Restauration visant à moderniser et à rationaliser les systèmes d’information de la filière restauration loisirs du service du commissariat des armées. Il s’inscrit dans un contexte de profonde transformation de la fonction RL (restauration et loisirs), visant à professionnaliser et à optimiser les fonctions en développant une culture client-fournisseur entre les armées et le service du commissariat des armées (SCA) et à préserver la condition du personnel. Le SI SERES succèdera au SI R2HL_BDD qui assure de façon transitoire le support des prestations RL.

Les informations budgétaires et calendaires restituées au titre des PAP et RAP pour ce projet ne pourront être prises en compte qu’après notification du marché de réalisation prévue courant 2024.

 

   ARCHIPEL NG

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet ARCHIPEL s’inscrit dans la mise en œuvre d’une politique d’archivage devant permettre une gestion organisée et efficace de l’archivage des informations par les entités du ministère des armées.

Le projet s’appuiera sur la brique interministérielle VITAM. Les besoins spécifiques de protection du secret de la défense nationale seront pris en compte.

 

Année de lancement du projet

2015

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Archives définitives

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

7,00

6,30

1,80

1,10

0,60

1,20

0,00

0,80

0,00

0,00

9,40

9,40

Titre 2

4,40

4,40

0,20

0,20

0,20

0,20

0,10

0,10

0,00

0,00

4,90

4,90

Total

11,40

10,70

2,00

1,30

0,80

1,40

0,10

0,90

0,00

0,00

14,30

14,30

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

14,30

14,30

0,00

Durée totale en mois

81

105

+29,63

 

Commentaires


Le projet a été lancé en avril 2015. La fin du projet qui correspond à la dernière livraison de jalon de la solution, est estimée à janvier 2024, soit une prolongation de 24 mois sur la durée du projet (de 81 mois constatés en novembre 2019 à 105 mois relevés en avril 2023), du fait du réajustement du planning opérationnel en raison de la période de confinement due à la Covid‑19, du report de la recette des premiers livrables et du décalage de la reprise des données issues de l’outil actuel THOT en raison du déménagement d’archives au niveau national, soit une durée de référence de 8 ans et 9 mois.


Le projet ne présente pas de dérive de coût.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

3,32

2,75

-17,17

Gain annuel en M€ en titre 2

0,36

0,34

-5,56

Gain annuel moyen en ETPT

7

7

0,00

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

57,81

48,52

-16,07

Délai de retour en années

12

13

+8,33

 

Commentaires

 

Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet Archipel au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.

 

L’estimation du gain moyen annuel HT2 (2,7 M€) sur la durée de vie du projet et du SI correspond :

  • aux prévisions d’économies, notamment celles liées aux kilomètres d’archives économisées ;

  • légèrement minorées du coût de fonctionnement du futur SI supérieur au coût du SI historique.

 

Le gain moyen annuel T2 (7 ETPT) correspond à la charge de travail économisée. Il est estimé à 0,34 M€ par an à partir de 2030, dans l’hypothèse du déploiement de la solution et d’une réduction des travaux de manutention d’archivage papier et de ressaisie.

 

Le gain total (+48,5 M€) correspond à l’ensemble des gains envisagés sur une durée de vie prévisionnelle de 20 ans.

 

   Eurêka

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet Eurêka s’inscrit dans le cadre général de la transformation numérique du ministère des armées et, plus spécifiquement, pour digitaliser et unifier l’appel au soutien.

Son objectif est de permettre le développement d’un système d’information accessible depuis Internet, mais aussi depuis l’Intradef du ministère des armées et d’en assurer la maintenance applicative.

 

Année de lancement du projet

2017

Financement

P212

Zone fonctionnelle principale

Relation avec les agents

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

9,20

7,30

3,60

3,60

2,30

3,30

0,00

0,90

0,00

0,00

15,10

15,10

Titre 2

5,30

5,30

0,70

0,70

0,50

0,50

0,30

0,30

0,00

0,00

6,80

6,80

Total

14,50

12,60

4,30

4,30

2,80

3,80

0,30

1,20

0,00

0,00

21,90

21,90

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

16,10

21,90

+36,02

Durée totale en mois

70

77

+10,00

 

Commentaires

 

Le projet a été lancé en novembre 2017. La fin du projet correspondant à la dernière livraison du module de la solution, est estimée à mars 2024, soit une durée de référence de 6 ans et 5 mois. La durée du projet est actualisée afin de prendre en compte des incréments complémentaires par rapport au périmètre d’origine du projet.

 

Comme cité précédemment, la réalisation d’incréments complémentaires a engendré une augmentation du devis initial (de 16,1 M€ à 21,9 M€).

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

-0,31

-0,24

-22,58

Gain annuel en M€ en titre 2

6,32

6,32

0,00

Gain annuel moyen en ETPT

105

105

0,00

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

96,23

97,38

+1,20

Délai de retour en années

7

8

+14,29

 

Commentaires

 

Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet EUREKA au titre de l’actualisation des projets relevant du Top 50.

L’estimation d’un moindre gain moyen annuel HT2 sur la durée de vie du projet et du SI (‑0,2 M€) s’explique par le fait qu’il s’agit d’un nouveau système d’information digitalisé et numérique incluant toutes les prestations de service offertes sur le périmètre des bases de défense en France et à l’étranger.

 

Le gain moyen annuel T2 (105 ETPT) correspond aux gains de productivité des personnels dans l’hypothèse du déploiement de la solution à terminaison (réemploi des soutenants sur des tâches à plus forte valeur ajoutée que la numérisation des documents ou le suivi des prises des rendez-vous).

Compte tenu de l’augmentation du devis initial, le délai de retour s’est légèrement dégradé (de 7 à 8 ans).

 

Le gain total (+97,4 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 16 ans.

 

   ROC

DESCRIPTION DU PROJET

Le système d’information des réservistes opérationnels connectés (SI ROC) vise à améliorer la relation client entre les référents ministériels et les réservistes opérationnels du MINARM.

L’objectif est tout d’abord de simplifier et moderniser la gestion, mais également les processus et l’employabilité des réservistes, afin de faciliter le recrutement au sein de la Garde nationale au ministère des armées.

 

Année de lancement du projet

2016

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

8,90

7,10

1,00

1,50

1,40

1,30

0,40

1,80

0,00

0,00

11,70

11,70

Titre 2

2,40

2,40

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,50

0,00

0,00

3,90

3,90

Total

11,30

9,50

1,50

2,00

1,90

1,80

0,90

2,30

0,00

0,00

15,60

15,60

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

15,50

15,60

+0,65

Durée totale en mois

87

97

+11,49

 

Commentaires

 

Le projet a été lancé en mars 2016. La fin du projet correspond à la dernière livraison du module de la solution. Elle est estimée à mars 2024, intégrant un nouveau retard de 4 mois dû à la réalisation de 2 nouveaux blocs (au lieu de 3 autres prévus initialement), soit une durée de référence de 8 ans et 1 mois. Ces besoins nouveaux et ce changement d’environnement seront faits en dehors du périmètre ROC initial mais dans le cadre normal du fonctionnement de ROC.

 

Le coût total du projet, revenu à son niveau de 2020 (15,6 M€), ne présente pas de nouvelle évolution.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

2,90

2,77

-4,48

Gain annuel en M€ en titre 2

3,50

2,54

-27,43

Gain annuel moyen en ETPT

47

47

0,00

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

108,20

90,33

-16,52

Délai de retour en années

6

6

0,00

 

Commentaires

 

Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet SI ROC au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.

 

L’estimation du gain moyen annuel HT2 sur la durée de vie du projet et du SI (+2,8 M€) s’appuie sur :

  • les économies induites sur les frais bureautiques et d’impression en raison de la numérisation des dossiers ;

  • une meilleure fidélisation des incorporés entraînant des économies sur les frais d’incorporation, de paquetage et de formation initiale.

 

Le gain moyen annuel T2 (47 ETP) correspond à la charge de travail économisée (gain de 2,5 M€ par an envisagé à partir de 2019) dans l’hypothèse du déploiement de la solution cible (moindre charge de travail due à la numérisation et pas d’augmentation de nombre de gestionnaires).

 

Le gain total (+90,3 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 17 ans.

 

 

   SOURCE SOLDE INCRÉMENT 2 – NPRM

DESCRIPTION DU PROJET

La Nouvelle Politique de Rémunération des Militaires (NPRM) induit une nouvelle architecture indemnitaire qui a rendu nécessaire la refonte d’une partie des indemnités implémentées dans le système SOURCE SOLDE, de manière incrémentale entre 2021 et 2023, dans le cadre d’un nouveau projet, « SOURCE SOLDE incrément 2-NPRM », officiellement lancé par la Ministre des Armées le 26 novembre 2020.

 

Année de lancement du projet

2020

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources Humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

10,23

6,22

6,56

4,73

7,07

9,38

0,00

0,00

0,00

0,00

23,86

20,33

Titre 2

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

0,00

Total

10,23

6,22

6,56

4,73

7,07

9,38

0,00

0,00

0,00

0,00

23,86

20,33

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

33,20

0,00

-100,00

Durée totale en mois

24

0

-100,00

 

Commentaires

 

Le projet SOURCE SOLDE incrément 2-NPRM a été mis en service le 31 août 2023.

 

L’absence de gains financier s’explique par le fait que ce système d’information accompagne le déploiement de la 3e marche de la Nouvelle Politique de Rémunération des Miliaires (NPRM). Le système d’information ne génère pas de gain financier en lui-même.

 

   SOURCE-WEB

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet SOURCE-WEB vise à réaliser une interface simplifiée et sécurisée de saisie des données RH qui s’appuie sur une base de données agrégée pour les armées, directions et services, interfacée avec les SIRH du ministère des Armées. Cette interface novatrice permettra d’uniformiser et de simplifier la saisie des informations en intégrant une fonctionnalité de requêtage. Elle permettra aussi de gérer l’ensemble des aspects liés à la dématérialisation des pièces justificatives.

 

Année de lancement du projet

2014

Financement

0212-05

Zone fonctionnelle principale

Ressources humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

9,00

8,80

1,30

1,00

0,60

0,60

0,00

0,00

0,00

0,00

10,90

10,40

Titre 2

4,40

4,40

0,10

0,10

0,10

0,10

0,00

0,00

0,00

0,00

4,60

4,60

Total

13,40

13,20

1,40

1,10

0,70

0,70

0,00

0,00

0,00

0,00

15,50

15,00

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

15,00

0,00

-100,00

Durée totale en mois

91

0

-100,00

 

Commentaires


Le projet SOURCE-WEB sera mis en service le 1er novembre 2023.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

-0,20

0,00

-100,00

Gain annuel en M€ en titre 2

5,00

0,00

-100,00

Gain annuel moyen en ETPT

90

0

-100,00

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

62,70

0,00

-100,00

Délai de retour en années

8

0

-100,00

 

Commentaires


Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet SOURCE-WEB au titre des actualisations des projets relevant du Top 50.


L’estimation du gain moyen annuel HT2 (‑0,4 M€) sur la durée de vie du projet et du SI est négative car il s’agit d’un nouveau SI ne remplaçant pas de SI historique. Il génère ainsi des coûts de fonctionnement, minoré toutefois des gains légèrement à la baisse en matière d’éditique.


Le gain moyen annuel T2 (160 ETP) correspond à la charge de travail économisée (gain de 4,8 M€ par an en moyenne envisagé à partir de 2023) sur les opérateurs et superviseurs de saisie, dans l’hypothèse du déploiement de la solution.


Le gain total (+57,4 M€) correspond à l’ensemble des gains sur une durée de vie prévisionnelle de 13 ans.

 

   SPARTA

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet SPARTA s’inscrit dans le projet de transformation numérique du ministère des armées pour la modernisation du recrutement du personnel militaire des trois armées, de la Légion étrangère et du SSA. Il doit permettre un meilleur accompagnement des candidats, ainsi qu’une meilleure gestion de leur transition vers la vie militaire.

Ce projet vise à remplacer la plateforme obsolète SIREC et les outils Excel de suivi des activités de recrutement.

 

Année de lancement du projet

2018

Financement

P212

Zone fonctionnelle principale

Ressources humaines

Coût et durée du projet

Coût détaillé par nature

(en millions d'euros)

 

2021
et années
précédentes

2022
Exécution

2023
Prévision

2024
Prévision

2025
et années
suivantes

Total

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

AE

CP

Hors titre 2

2,53

0,89

3,10

1,78

3,50

3,60

3,07

3,72

0,00

2,21

12,20

12,20

Titre 2

1,00

1,00

1,60

1,60

0,50

0,50

0,50

0,50

0,00

0,00

3,60

3,60

Total

3,53

1,89

4,70

3,38

4,00

4,10

3,57

4,22

0,00

2,21

15,80

15,80

 

Évolution du coût et de la durée

 

Au lancement
 

Actualisation

Écart en %

Coût total en M€

15,40

15,80

+2,60

Durée totale en mois

60

75

+25,00

 

Commentaires

 

Le projet a été lancé en février 2018. La fin du projet, correspondant au déploiement du dernier incrément d’enrichissement de la solution, est estimée à mai 2024, soit une durée de référence de 6 ans et 3 mois.

La prolongation de 15 mois de la durée du projet est due à l’accumulation de différents facteurs : les deux tours de négociations avec les industriels lors de la phase d’acquisition, les difficultés rencontrées par l’industriel lors de l’établissement du dossier d’architecture technique, le report du démarrage du 1er incrément et l’ajout d’un incrément supplémentaire pour la réalisation du besoin fonctionnel plus complexe que l’estimation de l’industriel.

 

L’augmentation du coût initial du projet est due à l’ajout d’une provision pour risques liée aux potentiels besoins de tierce maintenance d’exploitation (TME) sur les environnements d’intégration et de validation.

 

Gains du projet

Évaluation des gains quantitatifs du projet

 

Au lancement
 

Actualisation

Écarts en %

Gain annuel en M€ hors titre 2

4,35

4,35

0,00

Gain annuel en M€ en titre 2

2,45

2,45

0,00

Gain annuel moyen en ETPT

38

38

0,00

Gain total en M€ (T2 + HT2) sur la durée de vie prévisionnelle de l'application

108,90

108,90

0,00

Délai de retour en années

6

6

0,00

 

Commentaires

Les gains annuels totaux et le délai de retour sont issus de la dernière mise à jour de l’analyse de la rentabilité du projet SPARTA au titre de l’actualisation des projets relevant du Top 50.

 

L’estimation du gain moyen annuel HT2 (4,4 M€) sur la durée de vie du projet et du SI correspond :

  • aux économies induites sur les frais bureautiques et d’impression en raison du remplacement de la plateforme obsolète SIREC et des outils Excel de suivi des activités de recrutement ;

  • à une meilleure fidélisation des incorporés entraînant une baisse du taux d’attrition et de non renouvellement des contrats.

 

Le gain moyen annuel T2 (38 ETP) correspond à la charge de travail économisée (gain de 2,5 M€ par an) dans l’hypothèse du déploiement de la solution cible (moindre charge de travail due à la numérisation et pas d’augmentation de nombre de gestionnaires).

 

Le gain total (+108,9 M€) correspond à l’ensemble des gains envisagés sur une durée de vie prévisionnelle de 15 ans.

 

Contrats de projets État-Région (CPER)

Génération 2015-2020

Action / Opérateur

Rappel
du montant
contractualisé

Autorisations
d'engagement
réalisées en 2015-2020

Crédits
de paiement
réalisés au 31/12/2023

Crédits
de paiement
demandés pour 2024

CP sur engagements
à couvrir après 2024

10 Restructurations

1 250 000

 

 

 

 

Total

1 250 000

1 250 000

 

 

 


 

Génération 2021-2027

Action / Opérateur

Rappel
du montant
contractualisé

Autorisations
d'engagement
engagées au 31/12/2023

Crédits
de paiement
réalisés au 31/12/2023

Autorisations
d'engagement
demandées pour 2024

Crédits
de paiement
demandés pour 2024

CP sur engagements
à couvrir après 2024


 


 

Grands projets transversaux

PPP « Balard »

 

AE

2021 et années précédentes

2022

2023 

2024

2025

2026 et années suivantes

Total 

CP

Investissement

1 103,12

1,03

12,24

11,13

8,91

 

1 136,43

399,16

27,82

29,47

29,36

36,27

614,35

1 136,43

Fonctionnement

1 243,25

157,02

155,44

159,20

157,65

 

1 872,56

1 091,85

162,29

167,12

167,46

165,01

118,83

1 872,56

Financement

0

0

0

0

0

0

-

0

0

0

0

0

0

-

TOTAL

2346,37

158,044

167,68

170,33

166,56

0

 

1491,01

190,109

196,59

196,82

201,28

733,18

 

 

Les chiffres présentés couvrent les engagements par titre jusqu’en 2025 et les paiements associés.

Le projet de regroupement des états-majors et des services centraux du ministère des Armées sur le site de Balard (Paris XVe) est désigné sous le terme « projet Balard ».

 

Ce projet se décompose en deux parties :

  • une partie propre au contrat de partenariat-public privé (PPP), incluse au sein de l’action 11 « Pilotage, soutien et communication » du programme 212 « Soutien de la politique de défense » ;

  • une autre partie liée aux opérations d’infrastructure connexes au PPP, retracées à l’action 4 « Politique immobilière » de ce même programme.

 

Le PPP Balard a été signé le 30 mai 2011 avec un groupement d’entreprises, réunies au sein d’une société de projet baptisée OPALE Défense et dont le mandataire est la société BOUYGUES.

 

Ce projet vise à améliorer la gouvernance du ministère en rassemblant sur un site unique les états-majors et les directions antérieurement dispersés sur une quinzaine de sites parisiens et à rationaliser le soutien et le fonctionnement de l’administration centrale ainsi que la gestion des emprises immobilières de la défense.

 

Ce PPP intègre :

  • la conception architecturale et technique ;

  • la construction ou la rénovation de bâtiments (notamment celle du bâtiment Perret, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques) ;

  • l’entretien et la maintenance ;

  • les services (restauration, nettoyage, gardiennage extérieur, gestion de l’hébergement des militaires sur le site, etc.) ;

  • la réalisation et la maintenance des réseaux informatiques et téléphoniques.

 

Durée du PPP

 

La durée de ce PPP est fixée à 30 ans incluant la période de conception/construction (3 ans) et la période d’exploitation (27 ans).

 

Montant et financement du PPP

 

Montant :

 

Le montant total du contrat, c’est-à-dire le cumul des redevances sur vingt-sept années d’exploitation, de 2014 à 2041, a été initialement évalué à 3 540 M€ constants hors taxes (valeur décembre 2010).

 

Financement :

 

Les ressources nécessaires au financement de la redevance dans la durée devraient être assurées sans abondement de crédits budgétaires, par les redéploiements suivants résultant de la mise en exploitation et de l’installation des différentes entités sur le site de Balard :

- des crédits de fonctionnement et d’investissement correspondant aux dépenses de soutien de l’administration centrale et d’entretien de ses locaux ;

- des loyers acquittés pour la DGA à Bagneux ;

- des dépenses de personnel hors pensions correspondant aux activités de soutien de l’administration centrale ;

- des loyers budgétaires des emprises parisiennes du ministère, hors Balard, pouvant être affectés au financement de l’opération ;

- du mécanisme interministériel de compensation du surcoût de la TVA sur les prestations externalisées.

 

Objectifs et déroulement des travaux

 

Objectifs

 

En phase de pleine exploitation, le PPP permet d’accueillir sur le site rénové de Balard 9 300 personnes environ.

 

Parallèlement, le PPP apporte certaines facilités aux personnels civils et militaires affectés sur le site du fait de la présence de centres de restauration, de salles de sport, d’un centre de communication, et d’une piscine (destinée en priorité à l’entraînement des personnels militaires), d’un dispensaire médical et de trois crèches.

 

Calendrier des principales échéances

 

Juin 2011 à février 2012 :

Préparation, dépôt, instruction et délivrance du permis de construire

Janvier 2012 :

Début du chantier (terrassement)

Octobre 2014 :

Début des travaux sur la 2e tranche parcelle Est

Février 2015 :

Fin du chantier principal (travaux sur la parcelle Ouest)

Avril 2015 :

Fin des travaux de phase 1 de la parcelle Est

Janvier à juin 2015 :

Levée des réserves, prise de possession des immeubles, transfert des personnels

Novembre 2015 :

Fin du transfert des personnels ; libération des emprises parisiennes

Été 2018 :

Fin de la rénovation des bâtiments de la parcelle Est – phase 2

 

 

État d’avancement des travaux et d’exploitation dans le cadre du PPP  :

 

Les principaux ouvrages ont été mis à la disposition du ministère le 28 février 2015 pour ceux de la parcelle Ouest et le 24 avril 2015 une partie de la parcelle Est (phase 1). L’autre partie des ouvrages de la parcelle Est (phase 2) a été mise à disposition progressivement jusqu’en 2018.

 

Le fonctionnement des prestations est satisfaisant et fait l’objet d’une activité de contrôle régulière dans le cadre d’une comitologie ad hoc instaurée par le contrat au sein du ministère et de dialogues avec le titulaire du contrat. Sur le plan financier, afin d’assurer le contrôle du capital de l’opérateur du PPP dans la durée, la Caisse des dépôts et consignations dispose d’une minorité de blocage (34 %) dans le capital de la société de projet.

 


Échéancier des crédits de paiement (hors titre 2)

Estimation des restes à payer au 31/12/2023

Engagements sur années
antérieures non couverts
par des paiements
au 31/12/2022
(RAP 2022)

 

Engagements sur années
antérieures non couverts
par des paiements au
31/12/2022 y.c. travaux
de fin de gestion
postérieurs au RAP 2022
 

 

AE (LFI + LFR + Décret d’avance) 2023
+ Reports 2022 vers 2023
+ Prévision de FdC et AdP

 

CP (LFI + LFR + Décret d’avance) 2023
+ Reports 2022 vers 2023
+ Prévision de FdC et AdP

 

Évaluation des
engagements non couverts
par des paiements
au 31/12/2023

4 951 303 208

 

0

 

1 555 373 398

 

1 381 879 407

 

5 024 947 982

Échéancier des CP à ouvrir

AE

 

CP 2024

 

CP 2025

 

CP 2026

 

CP au-delà de 2026

 

Évaluation des
engagements
non couverts par
des paiements au 31/12/2023

 

CP demandés
sur AE antérieures à 2024
CP PLF
CP FdC et AdP

 

Estimation des CP 2025
sur AE antérieures à 2024

 

Estimation des CP 2026
sur AE antérieures à 2024

 

Estimation des CP
au-delà de 2026
sur AE antérieures à 2024

5 024 947 982

 

725 305 689
0

 

631 031 417

 

385 567 294

 

3 283 043 582

 

AE nouvelles pour 2024
AE PLF
AE FdC et AdP

 

CP demandés
sur AE nouvelles en 2024
CP PLF
CP FdC et AdP
 

 

Estimation des CP 2025
sur AE nouvelles en 2024

 

Estimation des CP 2026
sur AE nouvelles en 2024

 

Estimation des CP
au-delà de 2026
sur AE nouvelles en 2024

1 482 539 350
0

 

711 171 490
0

 

291 496 621

 

289 072 285

 

190 798 954

 

Totaux

 

1 436 477 179

 

922 528 038

 

674 639 579

 

3 473 842 536

 

 

Clés d'ouverture des crédits de paiement sur AE 2024

 

 

CP 2024 demandés
sur AE nouvelles
en 2024 / AE 2024
 

 

CP 2025
sur AE nouvelles
en 2024 / AE 2024

 

CP 2026
sur AE nouvelles
en 2024 / AE 2024

 

CP au-delà de 2026
sur AE nouvelles
en 2024 / AE 2024

 

 

47,97 %

 

19,66 %

 

19,50 %

 

12,87 %

 

 

Justification par action

ACTION     (2,6 %)

04 – Politique immobilière

 

 

Titre 2

Hors titre 2

Total

FdC et AdP
attendus

Autorisations d'engagement

0

637 439 275

637 439 275

0

Crédits de paiement

0

611 538 995

611 538 995

0


Contenu de l’action

L’action 4 « Politique immobilière » du programme 212 comprend les crédits liés :

  • aux infrastructures de défense non opérationnelles : logement familial, hébergement en enceinte militaire, ensembles d’alimentation, locaux d’administration générale… ;

  • à la transition écologique ;

  • aux dépenses de loyers ;

  • ainsi que les crédits de fonctionnement et de soutien du Service infrastructure de la Défense (SID) .

PRINCIPALES MESURES DE L’ANNÉE

La dotation budgétaire 2024 permet de maintenir les efforts engagés les années précédentes, dans le cadre du plan famille sur le logement et l’hébergement, et de continuer le déploiement volontariste de la transition écologique. D’autre part, une partie de la dotation sera consacrée à la poursuite des actions de soutien et de modernisation du SID.


DÉPENSES DE L’AGREGAT FONCTIONNEMENT


1. DESCRIPTION


L’OS FAS comprend les opérations budgétaires (OB) consacrées aux crédits métiers du Service d’infrastructure de la Défense (9 OB).



2. ASPECTS FINANCIERS



Autorisations d’engagement et crédits de paiement (en €)


Niveau

Description

Prévisions de crédits 2024

AE

CP

OB

Communication et relations publiques

1 668 871

1 478 871

OB

Prestations intellectuelles

387 740

387 740

OB

Fonctionnement courant

2 621 507

2 441 507

OB

Formation et instruction

1 728 717

1 556 182

OB

Déplacement et transport

3 519 594

3 519 594

OB

Mobilité des personnels

1 402 255

1 402 255

OB

Soutien courant des structures

109 874

109 874

OB

Soutien des matériels communs

3 019 623

3 019 623

OB

Communication institutionnelle

257 879

257 879

Total

14 716 060

14 173 525


OS FAS

Les crédits de l’OS fonctionnement et activités spécifiques relatifs aux crédits métiers du SID baissent de 26 % (5 M€) en AE et augmentent de 1 % (0,2 M€) en CP par rapport à la LFI 2023.


L’OB « Communication et relations publiques » est globalement stable en AE (+0,03 M€) et en CP (‑0,1 M€). Cette OB couvre les dépenses relatives à la documentation générale, aux abonnements, aux dépenses de réception ainsi que les frais de publication des marchés publiques traités par le réseau SID. L’OB « Fonctionnement courant » est en augmentation en AE (+0,6 M€) et en CP (+0,1 M€). Les dépenses de cette OB intègrent les dépenses d’habillement et d’effets de protection individuels positionnés en régie, les dépenses de télécommunication, en télématique, informatique et bureautique.


L’OB « Formation et instruction » diminue en AE (‑0,6 M€) et en CP (‑0,3 M€). Cette OB regroupe l’ensemble des dépenses pour des formations spécifiques du personnel militaire et civil du SID.


L’OB « Déplacement et transport » diminue en AE (‑0,4 M€) et est stable en CP. Cette OB regroupe l’ensemble des dépenses induites par les frais de déplacement du personnel militaire et civil du SID.


L’OB « Mobilité des personnels » diminue en AE et CP (‑0,1 M€). Cette OB couvre les dépenses en lien avec la mobilité du personnel du SID que ce soit en métropole, en outre-mer et à l’étranger. Elle permet de financer le transport de personnes et de mobilier, les frais d’hébergement et de restauration.


L’OB « Soutien des matériels communs » diminue en AE (‑5,1 M€) et augmente en CP (+0,3 M€). Les dépenses de cette OB sont directement liées aux métiers exercés dans les régies infrastructures du SID. Pour l’essentiel, elles intègrent les commandes de véhicules. Elle comprend également l’acquisition d’outillages nécessaires pour assurer le soutien de proximité et effectuer les contrôles règlementaires à échéance régulière (CVPO) des dits matériels mis à disposition. La baisse des AE pour 2024 est consécutive aux crédits dédiés à la commande de véhicules en 2023.


L’OB « Communication institutionnelle » fait l’objet d’une programmation en 2024, ce qui entraîne une hausse en AE (+0,3 M€) et en CP (+0,3 M€) par rapport à la LFI 2023 qui ne prévoyait aucun crédit. Il s’agit de financer les séminaires et salons organisés par le SID.




DÉPENSES DE L’AGREGAT EQUIPEMENT


OPÉRATION STRATEGIQUE : INFRASTRUCTURES DE DEFENSE


1. DESCRIPTION


L’opération stratégique « Infrastructures de défense » comprend les crédits destinés à la construction, à la rénovation et à la maintenance des infrastructures du ministère des armées, à l’exception de celles qui concernent la dissuasion nucléaire.

Les crédits prévus à ce titre sur l’action 4 du programme 212 « Soutien de la politique de la défense » servent à financer les infrastructures d’intérêt général des bases de défense (ensembles d’hébergement et d’alimentation, locaux d’administration générale), les investissements liés au logement familial et à l’action sociale, les opérations liées à la transition écologique et les dépenses de maintenance du périmètre.


2. ASPECTS FINANCIERS


Autorisations d’engagement et crédits de paiement (en M€) :


Niveau

Description

Prévisions de crédits

AE HTF

AE affectées sur TF

Total AE

CP

OB

Location d’infrastructures

15 000 000


15 000 000

11 467 962

OB

Logement familial

63 298 936


63 298 936

37 125 032

OB

Soutenir les familles

93 535 064

650 000

94 185 064

241 659 066

OB

Réaliser les infrastructures des bases de défense

299 032 215


299 032 215

207 571 180

OB

Réaliser les op cent d’adaptation des sites

7 000 000


7 000 000

6 196 460

OB

Maintenir et soutenir les sites

144 207 000


144 207 000

93 345 770

Total

622 073 215

650 000

622 723 215

597 365 470

 

Dans le cadre des travaux de la LPM 2024-2030, les OB « Location d’infrastructures » et « Logement familial », antérieurement sur l’OS FAS, ont été rattachées à l’OS INFRA. Afin de fournir une analyse pertinente des évolutions entre la LFI 23 et le PLF 24, ces deux OB sont intégrées à la ressource 2023 dans les développements ci-dessous.


La dotation de l’OS « Infrastructure de défense » s’élève à 622,1 M€ en AE ce qui correspond à une baisse de 15 % par rapport à la LFI 2023 (‑113 M€). Le montant total des crédits de paiements s’élève à 597,4 M€ ce qui correspond à une hausse de 6 % (+33 M€) par rapport à la LFI 2023. Cette augmentation s’explique par la hausse des paiements prévus dans le cadre du contrat « Ambition Logement » (OB Soutenir les familles) ainsi qu’à la hausse des paiements pour le programme hébergement en cohérence avec le stade de maturité de réalisation de ce programme.


L’OB « Réaliser les infrastructures des bases de défense » est en diminution en AE (‑52 M€), notamment sur le plan hébergement (‑30 M€) qui, après plusieurs années à des montants particulièrement élevés, rejoint un niveau annuel conforme à l’ambition de 1 Md€ sur la période 2024-2030.


L’OB « Soutenir les familles  » est également en diminution en AE (‑8 M€), en raison de la réduction des engagements sur les conventions de réservations de logement (‑15 M€) et la baisse structurelle des besoins de maintien en condition des logements domaniaux liée à la mise en œuvre du contrat Ambition logement. Cette OB augmente toutefois fortement en CP (+112 M€) en raison des paiements prévus dans le cadre du contrat Ambition logement (+23 M€ en AE et +121 M€ en CP).


L’OB « Maintenir et soutenir les sites  » est en baisse de 40 M€ en AE, principalement sur la construction et l’adaptation des infrastructures d’administration générale et de soutien commun. L’effort en faveur de la transition écologique s’accélère (+6 M€). 44 M€ seront engagés au titre de la mise en place des contrats de performance énergétique (CPE) et le plan eau sera poursuivi à hauteur de 42 M€.


L’OB « Location d’infrastructure » s’établit à 15,0 M€ en AE et reste donc stable par rapport à 2023. L’année 2024 ne verra pas de renouvellement de baux importants, ne nécessitant dès lors pas d’engagements très conséquents.


L’OB « Logement familial », finance les dépenses liées à la mobilité des militaires et au logement des agents civils et militaires du ministère à faibles revenus, ainsi qu’à celles relatives au logement des ressortissants défense affectés en outre-mer ou à l’étranger. Le montant de l’OB baisse de 13 M€ en AE en lien avec la baisse des besoins d’entretien courant des logements domaniaux liée à la mise en œuvre du contrat Ambition logement (‑12 M€).


Tableau des autorisations d’engagement sur tranches fonctionnelles (en M€) :


Opérations stratégiques

AEANE fin 2023

AE affectées 2024

Total AE

Engagement 2024

 Infrastructure de défense

6 461 183

650 000

7 111 183

650 000

 Total

6 461 183

650 000

7 111 183

650 000

 

Tableau des engagements et des paiements (en M€) :


SYNTHÉSE ACTION 4



AE

CP

OS

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Fonctionnement et activités spécifiques

12 916 060

1 800 000

-

-

14 716 060

12 373 525

1 800 000

-

-

14 173 525

Infrastructure de défense

86 624 000

536 099 215

-

-

622 723 215

56 665 422

540 700 048

-

-

597 365 470

Total

99 540 060

537 899 215

-

-

637 439 275

69 038 947

542 500 048

-

-

611 538 995



ÉCHEANCIERS DES PAIEMENTS ASSOCIES AUX ENGAGEMENTS


Opérations stratégiques

Engagements

Paiements

RàP à fin 2022

Eng 2023

Eng 2024

2023

2024

2025

2026

>2026

Total

Infrastructure de défense

3 845 581 834



510 777 450

348 544 557

364 837 038

261 000 782

2 360 422 007

3 845 581 834


743 650 002


146 778 851

152 310 635

181 762 732

83 920 566

178 877 218

743 650 002



622 723 215


175 734 148

152 094 904

228 977 586

65 916 577

622 723 215

Fonctionnement et activités spécifiques

6 304 392



4 718 379

1 146 001

-

-

440 012

6 304 392


19 874 370


9 559 262

3 397 725

917 383

-

6 000 000

19 874 370



14 716 060


10 172 334

4 066 724

477 002

-

14 716 060

Total

3 851 886 226

763 524 372

637 439 275

671 833 942

691 305 400

703 678 781

574 375 936

2 611 655 814

5 252 849 873


Somme Eng.

5 252 849 873

Somme des paiements

5 252 849 873


Contribution au plan de relance

PLF 2024

Volets du plan de relance

Autorisations
d'engagement

Crédits
de paiement

Verdissement

 

2 600 000

Total

 

2 600 000

 

 

Éléments de la dépense par nature

Titre et catégorie

Autorisations
d'engagement

Crédits
de paiement

Dépenses de fonctionnement

99 540 060

69 038 947

Dépenses de fonctionnement autres que celles de personnel

99 540 060

69 038 947

Dépenses d’investissement

537 899 215

542 500 048

Dépenses pour immobilisations corporelles de l’État

537 899 215

542 500 048

Dépenses d’intervention

 

 

Transferts aux autres collectivités

 

 

Total

637 439 275

611 538 995

 

 

ACTION     (0,8 %)

05 – Systèmes d'information, d'administration et de gestion

 

 

Titre 2

Hors titre 2

Total

FdC et AdP
attendus

Autorisations d'engagement

0

186 440 000

186 440 000

0

Crédits de paiement

0

150 478 695

150 478 695

0


CONTENU DE L’ACTION

 

L’action 5 regroupe les crédits nécessaires à l’élaboration et au maintien des systèmes d’information d’administration et de gestion (SIAG). Les derniers systèmes d’information logistique (SIL) en 2023 seront transférés du programme 212 vers le programme 178 au 1er janvier 2024 (les principaux SIL avaient été transférés en 2023).

 

PRINCIPALES MESURES DE L’ANNEE

 

Les principales mesures prévues en 2024 sont :

  • la maintenance curative et évolutive des systèmes d’information des ressources humaines (SIRH) militaires et civils ;

  • des projets à fort enjeux comme la bascule en MCO de TN_ARD, la poursuite de la réalisation des incréments de SPARTA (rajout d’un incrément supplémentaire pour la réalisation du besoin fonctionnel plus complexe que l’estimation de l’industriel) et l’élargissement du périmètre capacitaire de ROC ;

  • la notification du marché de MCO (évolutif, correctif) de SOURCE SOLDE système de solde des militaires, marché à tranche ferme de 3 ans pour une durée totale de 7 ans ;

  • la reconduction de l’acquisition globalisée de logiciels et de services à travers des accords cadres négociés avec les éditeurs Microsoft, SAP-BO, Oracle et l’achat des licences associées à la plateforme ministérielle de datavisualisation sur QlikSense ;

  • l’effort porté par la Direction générale du numérique et des systèmes d’information (DGNUM) sur l’accompagnement de la transformation numérique ;

  • le renouvellement du marché SOPHIA (gestion des habilitations) de la DRSD ;

  • la transformation numérique du SID en finançant la refonte du SI COSI (projet COSMOS) et le déploiement du projet BIM (building information modeling) ;

  • le lancement du projet ESPRIT (écosystème des pensions de retraite) ;

  • le lancement de la réalisation SERES visant à mettre en place un nouveau système d’exploitation de la restauration du service de commissariat des armées (SCA) ;

  • la poursuite de la réalisation d’un nouveau projet de gestion électronique du courrier pour l’ensemble du ministère (soit notification de l’incrément 2).

DÉPENSES DE L’AGREGAT EQUIPEMENT

 

OPÉRATION STRATEGIQUE : EAC

 

1 - DESCRIPTION

 

L’opération stratégique « Équipements d’accompagnement et de cohérence » (EAC) est subdivisée en activités budgétaires qui sont des regroupements cohérents de projets de SI relevant d’un même domaine métier du schéma directeur des SIAG.

 

2- ASPECTS FINANCIERS

 

Autorisations d’engagement et crédits de paiement (en €)

Niveau

Description

Prévisions de crédits 2024

AE HTF

AE affectées sur TF

Total AE

CP

ACT

Achat public

 

1 668 460

 

 

1 668 460

 

1 347 924

ACT

Archives, bibliothèques, documentation, musées

 

4 700 388

 

 

4 700 388

 

4 328 754

ACT

Contrôle-exportations

3 392 994

 

 

3 392 994

 

5 476 289

ACT

Décisionnel

7 165 880

 

 

7 165 880

 

7 451 677

ACT

Finances

 

1 679 131

 

 

1 679 131

 

1 306 044

ACT

Gestion des SI

 

1 819 100

 

 

1 819 100

 

1 214 198

ACT

Gisement de données transverses

 

1 744 000

 

 

1 744 000

1 422 609

ACT

Information et communication

 

1 240 206

 

 

1 240 206

672 941

ACT

Juridique

 

4 338 286

 

4 338 286

891 446

ACT

Logistique

 

 

 

 

ACT

Prestations et équipements

7 265 388

 

7 265 388

5 864 101

ACT

Solde des armées

 

7 724 674

 

 

7 724 674

 

7 832 104

ACT

Acquisition Matériels Serveurs et Stockage

 

2 785 000

 

 

 

2 785 000

 

2 163 408

 

ACT

Ressources humaines

 

60 918 068

 

 

60 918 068

40 951 638

ACT

SIRH ministériel

 

 

 

1 200 000

ACT

Ressources immobilières

15 772 502

 

15 772 502

11 937 511

ACT

Sécurité de la défense

 

2 305 640

 

 

2 305 640

 

2 070 081

ACT

Service national

 

2 075 099

 

 

2 075 099

 

2 331 129

ACT

Socle d’infostructure

50 477 064

 

 

50 477 064

43 726 760

ACT

Soutien de l’homme

 

9 368 120

 

 

 

9 368 120

 

 

8 290 081

 

Total

186 440 000

-

186 440 000

150 478 695

 

Les crédits de l’OS EAC augmentent de 25 M€ en AE et restent stables en CP par rapport à la LFI 2023, du fait de l’engagement d’un marché de maintenance au profit de Source Solde.

 

Archives, bibliothèques, musées, documentation : 4,70 M€ en AE et 4,33 M€ en CP

La dotation de ce domaine métier couvre la fin du déploiement du projet ARCHIPEL, la contribution du ministère à la brique logicielle interministérielle VITAM et à la maintenance du projet CLADE (gestion de bibliothèques électroniques).

 

Décisionnel : 7,17 M€ en AE et 7,45 M€ en CP

Le budget de l’activité couvre l’acquisition des licences QLIK-SENSE, le MCO d’ODESCA (outil décisionnel du SCA), de SI_ORG (SI organisationnel du MinArm), de CHEOPS (SI de pilotage de l’armée de terre) et d’ORCHIDEE (SI de suivi et de pilotage des projets innovants de l’AID).

 

Prestations et équipements : 7,27 M€ en AE et 5,86 M€ en CP

Le budget de l’activité est dédié majoritairement à la maintenance corrective, adaptative et évolutive de projets et d’outils d’ingénierie système de la DGA comme la gestion des programmes d’armement (SIPROG), le suivi des études, expertises, et évaluations nécessaires à l’exécution des opérations d’armement (TOCATA) et la gestion automatique des études en ligne (GAEL).

 

Ressources humaines : 60,92 M€ en AE et 40,95 M€ en CP

Le MCO des quatre SIRH d’armées et de l’application ALLIANCE (gestion du personnel civil) représente un effort majeur. En outre, la notification du nouveau marché du MCO de l’éco-système de la solde des personnels militaires Source Solde préempte la ressource en AE et CP. Cette dotation prend également en compte le passage en MCO d’autres SI comme TN_ARD.

L’activité doit également soutenir la poursuite de la réalisation de SPARTA (modernisation du recrutement des militaires), la suite du développement du projet SOURCE DEMAT (coffre-fort électronique accessible aux administrés et aux gestionnaires RH dans lequel sont déposés toutes les pièces justificatives dématérialisées), afin de moderniser et dématérialiser ses processus métiers et accompagner la montée en puissance capacitaire du SI ROC.

 

Ressources immobilières : 15,77 M€ en AE et 11,94 M€ en CP

Le budget est principalement dévolu à la maintenance d’applications permettant la conduite des opérations d’infrastructure (COSI et sa modernisation portée par le projet COSMOS), la gestion domaniale et technique du patrimoine immobilier (G2D et GTP), l’analyse de l’impact des missions du ministère sur la biodiversité (GEOSID). Le complément de crédits est utilisé pour la transformation numérique du Service d’infrastructure de la défense (SID) portée par la maquette numérique du bâtiment (BIM).

 

Socle d’infostructure : 50,48 M€ en AE et 43,73 M€ en CP

Le budget couvre principalement les accords-cadres logiciels Microsoft, Oracle, Business Objects, les prestations d’accompagnement liées à la transformation numérique des métiers du ministère et la réalisation d’un nouveau projet ministériel de gestion électronique du courrier.

 

Soutien de l’homme : 9,37 M€ en AE et 8,29 M€ en CP

Les crédits couvrent le déploiement de la carte CIMS (carte d’identité multi services) à l’ensemble du ministère et la réalisation de SERES.

 

Autres activités : 30,77 M€ en AE et 27,93 M€ en CP

Ces activités regroupent pour l’essentiel des opérations qui sont en phase de maintenance annuelle ET des projets dont le besoin de financement 2024 n’évolue pas de manière significative depuis la LFI 2023. Elles n’appellent pas de commentaires particuliers.

coûts synthétiques

 Synthese ACTION 5

SYNTHÉSE PAR OS ET PAR TITRE (M€)

 

AE

CP

OS

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Titre 3

Titre 5

Titre 6

Titre 7

Total

Équipements d’accompagnement

130 508 001

55 931 999

-

-

186 440 000

105 335 089

45 143 606

-

-

150 478 695

Total

130 508 001

55 931 999

-

-

186 440 000

105 335 089

45 143 606

-

-

150 478 695

 

tABLEAU des autorisations d’engagement des tranches fonctionnelles (en M€)

Niveau

Description

AEANE fin 2023

AE affectées 2024

Total AE

Engagement 2024

AEANE fin 2024

ACT

Solde des armées

 

 

-

 

-

 

éCHEANCIERS DES PAIEMENTS associes aux engagements

Opérations stratégiques

Engagements

Paiements

RàP à fin 2022

Eng 2023

Eng 2024

2023

2024

2025

2026

>2026

Total

Équipements d’accompagnement

119 187 289

 

 

89 454 913

24 337 585

4 861 834

532 957

-

119 187 289

 

161 003 245

 

69 031 815

58 793 176

32 332 224

846 030

-

161 003 245

 

 

186 440 000

 

85 789 747

62 003 513

38 646 740

-

186 440 000

Total

119 187 289

161 003 245

186 440 000

158 486 728

168 920 508

99 197 571

40 025 727

-

466 630 534,00

 

Somme Eng.

466 630 534

Somme des paiements

466 630 534