$@FwLOVariable(annee#2024)

$@FwLOVariable(numProg#220)

$@FwLOVariable(libelleProg#Statistiques et études économiques)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Objectifs et indicateurs de performance)

 

Objectifs et indicateurs de performance


OBJECTIF    

1 – Respecter les engagements de la France par rapport à l'Europe en termes de délais de diffusion des résultats économiques

 

Les comptes trimestriels produisent un ensemble cohérent d’indicateurs qui fournissent une vue globale de l’activité économique récente. Les statistiques économiques conjoncturelles permettent d’analyser l’évolution à court terme de l’offre et de la demande, des facteurs de production et des prix à la production. Ces données sont essentielles au pilotage macroéconomique national et au pilotage monétaire de la zone euro. La qualité et la rapidité de la production de ces informations, ainsi que la ponctualité de leur diffusion témoignent du respect par la France de ses engagements européens en matière de statistiques économiques. La non-ponctualité est susceptible d’entraîner des sanctions financières.

Les délais de diffusion de ces données font l’objet d’un suivi à travers deux sous-indicateurs concernant deux champs d’activité différents :

- Données de comptabilité nationale. Dans un contexte où les délais sont de plus en plus tendus, deux versions des comptes nationaux trimestriels sont diffusées, à savoir la Première estimation, d’une part, dont la publication répond aussi à l’engagement de fourniture d’une estimation précoce du PIB dans les 30 jours suivant la fin du trimestre de référence, et les Résultats détaillés, d’autre part, à transmettre dans un délai de 60 jours suivant la fin du trimestre de référence.

Indices économiques conjoncturels. La production de ces indicateurs est encadrée par le règlement 2019/2152 du 27 novembre 2019 relatif aux statistiques européennes d’entreprises (règlement EBS). Il définit le calendrier de livraison des indicateurs à Eurostat.


INDICATEUR        

1.1 – Nombre de jours de retard cumulés entre les dates de diffusion et les dates prévues dans les engagements européens

     (du point de vue du citoyen)

 

Unité

2021

2022

2023
(Cible PAP 2023)

2024
(Cible)

2025
(Cible)

2026
(Cible)

Diffusion des comptes trimestriels

jours

28

0

0

0

0

0

Diffusion des indices économiques conjoncturels

jours

0

0

0

0

0

0

 

Précisions méthodologiques

Les indices économiques conjoncturels pris en compte pour le second sous-indicateur sont les suivants : indice de la production industrielle et indice de production dans la construction, indice de chiffre d’affaires dans l’industrie, indice de chiffre d’affaires dans le commerce de détail, indice de chiffre d’affaires dans le commerce de gros et les services et indices de volumes associés, indices des prix à la production dans l’industrie.

 

Sources des données :

- Insee-fichiers de résultats,

- publication des Informations rapides sur le site Internet de l’Insee (livraisons),

- publication des communiqués de presse d’Eurostat. Délais dans les règlements et plan d’action de l’Union économique et monétaire (UEM).

Justification des cibles

Concernant le sous-indicateur sur la diffusion des comptes trimestriels, l’Insee s’est organisé ces dernières années pour prendre en compte les réductions successives décidées par Eurostat des délais de transmission des tableaux. Le calendrier de publication des comptes trimestriels a été revu à partir du deuxième trimestre 2019, la publication des résultats détaillés comprenant les comptes d’agents (pouvoir d’achat des ménages, taux de marge des entreprises, déficit public trimestriel…) étant avancé de 85 à 60 jours.


Chaque année, 60 transmissions d’indices économiques conjoncturels sont effectuées vers Eurostat. De multiples incidents sont susceptibles d’affecter les délais de transmission, qu’ils soient relatifs à l’application informatique, à la chaîne de calcul des indices ou à la disponibilité des serveurs, mais aussi à l’évolution des sources externes et leurs retards éventuels de transmission. Maintenir ce résultat à zéro jour de retard constitue toujours un véritable enjeu pour l’Insee. Suite au retard d’un mois constaté sur l’indice de production dans la construction du mois de février 2020 en raison de la crise sanitaire, l’Insee a ajusté son processus en mobilisant de nouvelles sources, de façon à sécuriser encore davantage la production de cet indicateur.

Par ailleurs, l’Insee a raccourci depuis l’été 2021 les délais de publication de l’indice de la production industrielle à +35 jours après la fin du mois d’intérêt, soit 5 jours de moins qu’auparavant.

 

OBJECTIF    

2 – Développer la dématérialisation des enquêtes, dans le but d'alléger la charge de réponse des enquêtés, de gagner en qualité et de réduire les coûts

 

Depuis plusieurs années, l’Insee développe la collecte en ligne, proposée à la fois aux citoyens et aux entreprises. Ce mode de collecte permet de moins solliciter les répondants, de fiabiliser les données produites par des processus de contrôle mieux ciblés et de réduire les coûts.


La possibilité de répondre au recensement de la population par internet a été généralisée en 2015 sur tout le territoire. En 2023, 64,5 % des logements ont répondu en ligne (représentant 70 % des personnes).


Dans le domaine des enquêtes auprès des entreprises, le dispositif Coltrane met à disposition des entreprises un portail qui rassemble toutes les enquêtes de l’Insee et certaines de services statistiques de Ministère. Ce point d’accès unique rend plus aisée la réponse aux enquêtes, en offrant en outre aux répondants divers services (visibilité de toutes les enquêtes, gestion des contacts, ergonomie des questionnaires, preuve de dépôt des réponses). Désormais, toute nouvelle enquête est directement collectée via le dispositif Coltrane. En 2022, 93,5 % des enquêtes auprès des entreprises ont utilisé ce dispositif. Ce taux continue de s’accroître avec l’utilisation de la plate-forme de collecte pour la quasi-totalité des enquêtes auprès des entreprises de l’Insee (exceptées celles utilisant le système de dépôt-retrait, option reliée à Coltrane en 2023) et de plus en plus d’enquêtes collectées par les services statistiques ministériels (récemment le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).


Depuis plusieurs années, l’Insee développe un programme de modernisation de ses enquêtes auprès des ménages visant à proposer aux personnes interrogées différents modes de réponses (face à face, courrier, téléphone, internet). Désormais, l’ensemble des enquêtes sont examinées dans l’optique d’une refonte (ou d’une conception) en multimode, lorsqu’elle est souhaitable au regard des critères de qualité statistique et d’efficience. Ces refontes sont étagées dans le temps en fonction des possibilités techniques, de complexité croissante, liées au développement des outils de collecte et des gains attendus.



INDICATEUR        

2.1 – Dématérialisation des enquêtes

     (du point de vue de l'usager)

 

Unité

2021

2022

2023
(Cible PAP 2023)

2024
(Cible)

2025
(Cible)

2026
(Cible)

Taux de réponse par Internet au recensement de la population

%

ND

63

58

64,5

65,5

66,5

Pourcentage d'enquêtes auprès des entreprises (Insee ou SSM) utilisant le dispositif Coltrane

%

91

92

93

94

95

95

Proportion d’enquêtes auprès des ménages proposées par internet, ou par téléphone avec plusieurs modes de réponse

%

62

64

60

63

80

88

 

Précisions méthodologiques

Le 1er sous-indicateur concerne le taux de réponse par Internet pour les résidences principales (RP). Le numérateur est le nombre de résidences principales collectées par internet. Le dénominateur est le nombre total de résidences principales devant être recensées (nombre de RP collectées par internet + nombre de RP collectées papier + nombre de feuilles de logements non enquêtés). À noter que l’enquête de recensement de 2021 n’a pas été réalisée sauf à Mayotte compte tenu de la crise sanitaire (art. 17 de la loi n° 2021-689 du 31 mai 2021 relative à la gestion de la sortie de crise sanitaire). La cible porte désormais sur le champ France entière y compris Mayotte à partir de 2022.

Le 2e sous-indicateur est le nombre cumulé d’enquêtes auprès des entreprises utilisant la plate-forme de collecte Coltrane rapporté au nombre d’enquêtes ayant un visa du CNIS dont la collecte a débuté en année N et qui pourraient faire l’objet d’une collecte via Coltrane.

Le 3e sous-indicateur évolue à partir de 2023. Il concerne l’ensemble des enquêtes auprès des ménages de métropole ou des Dom figurant au programme des enquêtes ménages de l’Insee une année donnée (y compris pilotes, hors tests). Le numérateur est le nombre total d’enquêtes auprès des ménages interrogés pour laquelle un mode de réponse par internet ou par téléphone en multimode est proposé, et dont la collecte débute dans le courant de l’année N. Le dénominateur est le nombre d’enquêtes auprès des ménages dont la collecte débute dans le courant de l’année N.

Sources des données :

Le taux de réponse par Internet au recensement de la population est issu des fichiers de gestion.

Justification des cibles

Une évolution du questionnaire en ligne du recensement est prévue pour faciliter la réponse sur smartphone. Le plein effet de cette évolution est attendu à partir de 2025 (temps de développement du questionnaire et de la mise en place d’une communication adaptée). Ainsi le taux internet attendu en 2024 est le même que celui de 2023, une hausse devrait être observée en 2025 et 2026.


Les évolutions fonctionnelles des outils de collecte dématérialisée des enquêtes auprès des entreprises (filière Coltrane) permettent depuis 2023 d’intégrer toutes les enquêtes qui répondent aux normes définies pour une enquête sur Internet. Néanmoins, pour des enquêtes nouvelles, des enquêtes remodelées ou des enquêtes apériodiques, l’intégration dans la filière Coltrane constitue toujours un enjeu et comporte des risques. L’indicateur de performance est ainsi inférieur à 100 % afin d’anticiper les paramètres non maîtrisables. Les enquêtes auprès des entreprises vont migrer à partir de 2025 dans une nouvelle filière de collecte, commune avec les enquêtes auprès des ménages, dans un environnement technique plus sécurisé et robuste, avec de nouvelles fonctionnalités facilitant leur réalisation. Maintenir une collecte dématérialisée durant cette période de migration constitue aussi un enjeu stratégique pour l’Insee.


L’indicateur relatif aux enquêtes auprès des ménages évolue à partir de 2023. Auparavant, l’indicateur mesurait la de ménages interrogés à qui on proposait le mode de collecte internet pour répondre à une des enquêtes pérennes de l’Insee. Cet indicateur est devenu peu adapté pour plusieurs raisons. D’une part, il ne porte que sur les enquêtes réalisées chaque année, champ sur lequel la plus grande part du développement du multimode est désormais achevée. D’autre part, il retrace mal le fait que la réalisation d’une partie des enquêtes par téléphone en multimode contribue, tout comme les enquêtes par internet, à la stratégie de modernisation et de réduction des coûts des enquêtes de l’Insee.

A partir de 2023, l’indicateur relatif aux enquêtes auprès des ménages suivra, en cohérence avec l’objectif de développement du multimode, la part des enquêtes pour lesquelles est proposé un mode de réponse par internet ou par téléphone en multimode. Cet indicateur mesurera les efforts de l’Insee dans le développement du multimode. À partir de son niveau actuel (60 %), il progresserait jusqu’à 88 % en 2026.

 

OBJECTIF    

3 – Faire parler les chiffres de l'Insee et aller au-devant de tous les publics

 

Pour mesurer l’atteinte de cet objectif, l’Insee s’appuie sur les résultats de l’enquête « Image » qu’il réalise chaque année auprès des visiteurs de son site internet. Cette enquête, menée auprès d’un échantillon d’au moins 4 000 internautes, en totalité visiteurs externes du site, vise à analyser l’image de l’Insee, la crédibilité des indicateurs qu’il propose, la confiance dans les chiffres et les données produits et diffusés sur la situation économique et sociale de la France ainsi que les actions à mettre en œuvre pour améliorer le service rendu aux utilisateurs.


INDICATEUR        

3.1 – Pertinence de l'Insee du point de vue des utilisateurs du site Insee.fr

     (du point de vue de l'usager)

 

Unité

2021

2022

2023
(Cible PAP 2023)

2024
(Cible)

2025
(Cible)

2026
(Cible)

Pertinence de l'Insee du point de vue des utilisateurs du site Insee.fr

%

90

86%

seuil de 88 % dépassé

seuil de 88% dépassé

seuil de 88% dépassé

seuil de 88% dépassé

 

Précisions méthodologiques

L’indicateur mesure le dépassement ou non d’un seuil de répondants « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord » avec la proposition « L’Insee est un organisme qui produit et diffuse des informations indispensables à l’analyse de la situation économique et sociale de la France ».

Sources des données :

Résultat de l’enquête « Image » réalisée chaque année auprès d’au moins 4 000 visiteurs du site « insee.fr ».

Justification des cibles

L’atteinte d’un niveau élevé de satisfaction dans un contexte économique et social difficile et en évolution rapide (crise du Covid‑19, guerre en Ukraine, contexte inflationniste…) nécessite de la part de l’Insee une bonne connaissance des besoins d’information de ses publics, une forte capacité d’adaptation de son dispositif d’observation via le déploiement d’innovations méthodologiques pour suivre au plus près les évolutions conjoncturelles, et enfin un dispositif de diffusion et de communication adapté et efficace. L’objectif est que le pourcentage d’appréciations favorables reste supérieur à un seuil prédéfini, fixé à 88 % depuis 2023.