$@FwLOVariable(libelleProg#Statistiques et études économiques)

$@FwLOVariable(annee#2024)

$@FwLOVariable(numProg#220)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Présentation stratégique)

 

Présentation stratégique du projet annuel de performances

Jean-Luc TAVERNIER

Directeur général de l'Insee

Responsable du programme n° 220 : Statistiques et études économiques


Le programme « Statistiques et études économiques » (programme 220) couvre les activités de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

 

Afin d’éclairer le débat économique et social, l’Insee collecte, produit, analyse et diffuse des informations socio-économiques : recensement de la population, enquêtes auprès des ménages et des entreprises. Il produit des études et des données nécessaires à l’analyse des situations macroéconomique, démographique et sociale, françaises ou européennes, qui permettent d’éclairer les acteurs du débat public. Ces informations intéressent un public très large : les pouvoirs publics, les administrations, les partenaires sociaux, les entreprises, les chercheurs, les médias, les enseignants et les particuliers.

 

L’Insee coordonne les travaux des services statistiques ministériels et contribue, en lien avec Eurostat et avec ses homologues de l’Union européenne, à la production de statistiques européennes harmonisées.

 

Outre la combinaison originale de la production statistique et de la réalisation d’études au plus près des données, l’Insee se distingue de ses homologues étrangers par le rôle structurant dans son activité de la tenue de registres nécessaires à la vie économique, sociale et démocratique : le répertoire Sirene, la partie française du système d’identifiant unique mondial des entités économiques (LEI), le fichier répertoire électoral unique (REU) et le répertoire national d’identification des personnes physiques.

 

 

L’Insee a adapté son appareil d’analyse conjoncturelle dans le contexte de la crise géopolitique et économique née de la guerre en Ukraine.

 

L’institut a fait évoluer son système d’observation pour suivre au plus près en 2023 la transmission des prix de l’énergie et d’autres matières premières aux prix au détail, et en aval les conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages ou leurs habitudes de consommation. Dans ce contexte troublé, l’Insee a développé dans des délais très resserrés de nouvelles enquêtes et analyses tout en assurant la réalisation des travaux programmés. Ont ainsi été diffusés en 2023 les résultats de l’enquête Trajectoires et origines sur les immigrés et les descendants d’immigrés ou une comparaison spatiale des prix entre la région parisienne, la province et les départements et régions d’outre-mer. Les travaux menés pour mieux mesurer l’empreinte carbone font écho aux enjeux cruciaux du changement climatique, sujet que l’institut va continuer à approfondir comme en témoignent le projet de comptes nationaux augmentés ou, pour son activité propre, le déploiement du plan Insee vert.

 

L’institut a produit et commenté des statistiques innovantes, notamment sur le développement du télétravail. L’innovation, c’est aussi la poursuite de l’investissement de l’Insee dans les datasciences avec de nouveaux cas d’usage de méthodes de machine learning ou encore le lancement du réseau de datascientists. En 2023, cinq élèves supplémentaires ont été admis à l’École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information (ENSAI) de Rennes pour répondre aux besoins croissants en datascientists au sein des administrations de l’État, avec l’ambition d’accueillir 31 élèves supplémentaires chaque année dès 2025. 

 

 

Les chantiers de transformation de l’Insee se poursuivent dans un cadre contractuel renouvelé.

 

Un nouveau contrat budgétaire 2023-2025 a été signé par le directeur général de l’Insee, la directrice du budget et la secrétaire générale des ministères économiques et financiers le 29 mars 2023. Comme le précédent, ce contrat offre un cadre pluriannuel stable qui doit permettre à l’Insee d’engager ses projets d’investissement à horizon pluriannuel avec l’assurance de bénéficier des moyens nécessaires pour les trois prochaines années.

Le contrat décline les « projets de transformation », la trajectoire des crédits et des emplois, et les engagements en matière de gestion. Il prévoit le suivi de six projets de transformation : la modernisation des enquêtes auprès des ménages à travers le développement du « multimode », la modernisation des répertoires des entreprises dans le cadre de la mise en place du guichet unique, les évolutions des répertoires administratifs de personnes, l’anticipation des évolutions du recensement, l’optimisation de la gestion des moyens de l’Insee et les transformations numériques de l’Insee. Ils seront suivis au travers de jalons chronologiques et d’indicateurs.

Le contrat fixe une trajectoire jusqu’en 2025 pour l’emploi, les dépenses de personnel et les autres dépenses. Sont également reconduites les simplifications du suivi budgétaire infra annuel.

 

 

Les objectifs fixés pour 2024 dans le cadre de la démarche de performance s’inscrivent en cohérence avec ce contrat dans la continuité des années précédentes :

- respecter les engagements de la France par rapport à l’Europe en matière de diffusion des résultats économiques ;

 

- développer la dématérialisation des enquêtes, dans le but d’alléger la charge de réponse des enquêtés, de gagner en qualité et de réduire les coûts ;

 

- faire parler les chiffres de l’Insee et aller au-devant de tous les publics.



Récapitulation des objectifs et des indicateurs de performance

Objectif 1 : Respecter les engagements de la France par rapport à l'Europe en termes de délais de diffusion des résultats économiques

Indicateur 1.1 : Nombre de jours de retard cumulés entre les dates de diffusion et les dates prévues dans les engagements européens

Objectif 2 : Développer la dématérialisation des enquêtes, dans le but d'alléger la charge de réponse des enquêtés, de gagner en qualité et de réduire les coûts

Indicateur 2.1 : Dématérialisation des enquêtes

Objectif 3 : Faire parler les chiffres de l'Insee et aller au-devant de tous les publics

Indicateur 3.1 : Pertinence de l'Insee du point de vue des utilisateurs du site Insee.fr