$@FwLOVariable(annee#2024)

$@FwLOVariable(numProg#350)

$@FwLOVariable(libelleProg#Jeux olympiques et paralympiques 2024)

$@FwLOVariable(enteteSousTitre#Opérateurs)

 

Opérateurs

Avertissement

Les états financiers des opérateurs (budget initial 2023 par destination pour tous les opérateurs, budget initial 2023 en comptabilité budgétaire pour les opérateurs soumis à la comptabilité budgétaire et budget initial 2023 en comptabilité générale pour les opérateurs non soumis à la comptabilité budgétaire) sont publiés sans commentaires dans le « jaune opérateurs » et les fichiers plats correspondants en open data sur le site « data.gouv.fr ».

 
 

OPÉRATEUR

SOLIDEO - Société de livraison des équipements olympiques et paralympiques

 

Missions

 

L’objet de la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO) est de financer les maîtres d’ouvrage responsables de la construction, de la rénovation et de la reconfiguration après les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 (JOP 2024) des équipements nécessaires, mais aussi d’assurer elle-même directement la maîtrise d’ouvrage de certaines infrastructures.

Trois catégories d’équipements peuvent être distinguées :

• les infrastructures sportives nécessaires aux compétitions olympiques et paralympiques ainsi qu’aux entraînements ; • la construction du village des athlètes, ainsi que celle du village des médias ;

• d’autres types d’aménagements et d’équipements, notamment dans le domaine des transports.

 

Gouvernance et pilotage stratégique

 

La SOLIDEO est un établissement public industriel et commercial (EPIC) placé sous la cotutelle de trois ministères : • ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires ;

• ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques ;

• ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Il est présidé par la maire de Paris, élue lors du premier conseil d’administration le 30 mars 2018. Son directeur général exécutif, a été nommé par décret du 30 décembre 2017, puis renouvelé dans ces mêmes fonctions par décret du 28 décembre 2020 pour une durée de trois ans. Il dispose d’une lettre de mission qui lui fixe trois objectifs majeurs : organiser le partenariat pour asseoir le rôle de coordination et de supervision de l’établissement, mettre en place un dispositif de contrôle de gestion des risques et structurer de manière efficace les missions de maîtrise d’ouvrage de l’établissement.

Le conseil d’administration de la SOLIDEO est composé de 38 membres, dont 19 représentants de l’État, issus de huit ministères ou secrétariats d’État différents au total ainsi que le délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques (DIJOP), 12 représentants des collectivités territoriales et de leurs établissements publics contributeurs au budget de la SOLIDEO, le président du COJO, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), la présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF), deux représentants du personnel et deux représentants des partenaires sociaux.

Les droits de vote des 13 cofinanceurs au conseil d’administration sont proportionnels aux contributions de chaque acteur public. L’État détient ainsi environ 66,7 % des droits de vote, tandis que la Ville de Paris et la Région Île-de-France comptent chacune 9,8 % des droits de vote, le solde se répartissant principalement entre les dix autres collectivités locales ou établissements publics territoriaux contributeurs et subsidiairement entre les sept autres membres du conseil.

 

Perspectives 2024

 

La Société de livraison des équipements olympiques (SOLIDEO) est entrée depuis 2021 dans une nouvelle phase de son activité, celle de la supervision des chantiers après celle de la planification des opérations et de l’attribution des marchés de travaux.

 

Aucune dérive du calendrier n’est à déplorer et les objectifs de livraison de l’ensemble des ouvrages dans les délais requis sont maintenus.

La construction du village des athlètes (Saint-Ouen, Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis) est devenue dès la fin de l’année 2021 le premier chantier mono-site de France, puisqu’il a mobilisé au printemps et à l’été 2022 jusqu’à 3 000 salariés et 40 grues. Avant même la fin des travaux de gros œuvre, les travaux de second œuvre (menuiserie, plomberie, électricité, revêtements des sols) ont débuté à la fin de l’année 2022, alors que la livraison du village est toujours prévue au 31 décembre 2023.

 

Le calendrier des principaux autres ouvrages olympiques qui restent à livrer est le suivant :

  • Décembre 2023 : rénovation du stade Yves du Manoir (Colombes) et échangeur A1/A86 entre le Stade de France ;

  • Janvier 2024 : Arena Porte de La Chapelle ;

  • Février 2024 : réception des travaux du Grand Palais ;

  • Mars 2024 : centre aquatique olympique (Saint-Denis), village des médias (Dugny, Le Bourget), marina de Marseille et PRISME (Pôle de référence inclusif et sportif métropolitain, principal site d’entraînement paralympique, à Bobigny) ;

  • Mai 2024 : réception des travaux au Stade de France.

 

Après la fin des Jeux Paralympiques en septembre 2024, la SOLIDEO assurera la maîtrise d’ouvrage ou la supervision d’un certain nombre de chantiers de reconfiguration du village olympique et paralympique en logements et bureaux, ainsi que celle des principaux sites de compétitions et d’entraînement en vue de leur usage par le grand public.


   Financement apporté à l’opérateur par le budget de l’État

(en milliers d'euros)

 

LFI 2023

PLF 2024

Programme financeur
Nature de la dépense
 

Autorisations
d’engagement

Crédits
de paiement

Autorisations
d’engagement

Crédits
de paiement

P350 Jeux olympiques et paralympiques 2024

81 300

269 800

42 760

103 500

Subvention pour charges de service public

18 500

18 500

18 500

18 500

Transferts

62 800

251 300

24 260

85 000

Dotations en fonds propres

0

0

0

0

Subvention pour charges d'investissement

0

0

0

0

Total

81 300

269 800

42 760

103 500



 

Consolidation des emplois de l'opérateur

(en ETPT)

 

LFI 2023

(1)

PLF 2024

Emplois rémunérés par l'opérateur :

131

114

  – sous plafond

131

114

  – hors plafond

 

 

        dont contrats aidés

 

 

        dont apprentis

 

 

Autres emplois en fonction dans l’opérateur :

 

 

  – rémunérés par l'État par ce programme

 

 

  – rémunérés par l'État par d’autres programmes

 

 

  – rémunérés par d'autres collectivités ou organismes

 

 


(1) LFI et LFR le cas échéant