Repères

image d'illustration générique

Quelles sont les dépenses de l'État?

Le 31/07/2019

Les dépenses de l’État comprennent des dépenses de personnel, de fonctionnement, d’intervention (exemple : aides économiques), d’investissement (exemple : construction des routes) ainsi que le remboursement des intérêts de la dette.

Aujourd’hui, le budget de l’État propose une présentation des dépenses par « destination » (Missions, elles-mêmes déclinées en programmes), permettant au citoyen de bien comprendre à quelle politique publique ou « mission » est affecté l’argent de ses impôts.

Les missions sont elles-mêmes déclinées en un ensemble de programmes.

Par exemple, la mission "Culture" est déclinée en 3 programmes :

  • le programme  "Patrimoines"
  • le programme  "Création"
  • le programme "Transmission des savoirs et démocratisation de la culture "

Consulter les dépenses de l'État par mission

La LOLF a conservé une présentation indicative des crédits en fonction de leur nature en distinguant 7 titres répartis en 18 catégories de dépenses.

Titre 1 : les dotations des pouvoirs publics Titre 2 : les dépenses de personnel Titre 3 : les dépenses de fonctionnement Titre 4 : les charges de la dette de l’État Titre 5 : les dépenses d’investissement Titre 6 : les dépenses d’intervention Titre 7 : les dépenses d’opérations financières

Consulter les dépenses de l'État par nature

 

+ dans le même dossier

Comprendre le budget de l'État

En vue de l’examen et du vote du projet de loi de finances (PLF), le Gouvernement transmet chaque année au Parlement, début octobre, un ensemble de documents et rapports annexés au PLF, appelés communément "bleus", "oranges" et "jaunes".

Les projets annuels de performances (PAP) retracent, pour chaque programme, la stratégie, la justification des crédits demandés au Parlement, les objectifs des politiques publiques, les indicateurs et les cibles à atteindre.

La loi organique relative aux lois de finances (LOLF) de 2001 répartit les crédits du budget général par missions, programmes et actions, selon la finalité de la dépense.