Repères

Insee

Publication des comptes 2020 des administrations publiques par l’Insee

Le 28/05/2021

L’Insee a publié, ce vendredi 28 mai, les comptes 2020 des administrations publiques.
En 2020, le déficit public s’établit à 212,0 Md€, soit 9,2 % du PIB, en hausse de 6,1 points de PIB par rapport à 2019.

 

La crise sanitaire et économique a conduit à une forte croissance des dépenses publiques en 2020, pour notamment financer les mesures de soutien à l’économie et de l’emploi.

Un déficit public historique à -9,2 % du PIB

La crise sanitaire et économique explique ce creusement, tout comme la diminution des recettes publiques, engendrée par la baisse de l’activité.
Ainsi, le besoin de financement des administrations publiques atteint 212,0 Md€ et augmente de 137,3 Md€ par rapport à 2019.
L’État et les administrations de sécurité sociale supportent la majeure partie du coût des mesures d’urgence :

  • 71,3 Md€ (hors reprise de la dette de SNCF Réseau par l’État) pour l’État
  • 63,3 Md€ pour les administrations de sécurité sociale (ASSO)

Le solde des organismes divers d’administration centrale s’améliore légèrement, de 0,5 Md€ (hors reprise de dette de SNCF Réseau), alors que celui des administrations publiques locales se dégrade de 3,1 Md€.

Baisse des recettes et légère augmentation des prélèvements obligatoires

En 2020, les recettes publiques chutent de 5,0 % par rapport à 2019.
Le taux de prélèvements obligatoires augmente de 0,7 point : il s’établit à 44,5 % du PIB en 2020, après 43,8 % en 2019. Cela s’explique notamment par les caractéristiques spécifiques de certains impôts : retards du fait de la mécanique de l’impôt, assiettes peu sensibles au cycle économique (impôts locaux notamment), bonne résistance des revenus des ménages.
Les mesures nouvelles contribuent également à augmenter les prélèvements obligatoires de 5,1 Md€.

Une dette publique à 115,1% du PIB en 2020

La dette publique au sens de Maastricht augmente de 270,6 Md€ en 2020 pour s’établir à 2 650,1 Md€, soit 115,1 % du PIB. Cette augmentation s’explique par le double effet du déficit et de la contraction du PIB en 2020.

Les principaux ratios des finances publiques en 2020 (en % du PIB)

•    Déficit public : - 9,2
•    Dette publique : 115,1
•    Recettes publiques : 52,6
•    Dépenses publiques : 61,8
•    Prélèvements obligatoires : 44,5

Dépenses et recettes des administrations publiques en 2020

•    Total des administrations publiques :
Dépenses : 1422,8 Md€ (+5,4%)        Recettes : 1210,8 Md€ (-5,0%)

•    Administrations publiques centrales (État et organismes divers d’administration centrale – ODAC) :
Dépenses : 589,3 Md€ (+7,9%)            Recettes : 430,4 Md€ (-6,1%)

•    Administrations publiques locales (APUL) :
Dépenses : 269,8 Md€ (-0,9%)            Recettes : 265,6 Md€ (-2,0%)

•    Administrations de sécurité sociale (ASSO) :
Dépenses : 661,3 Md€ (+6,4%)            Recettes : 612,5 Md€ (-3,7%)

En savoir plus :