Calendrier

Une année entière est nécessaire pour élaborer le budget de l’État. Celui-ci est adopté au plus tard le 31 décembre de chaque année, pour un an, à l’issue d’un long processus démocratique.

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher. S'ils ne s'affichent pas, cliquez sur le lien "Télécharger" ci-dessous pour télécharger les données

22 sep
Procédure budgétaire
Présentation du projet de loi de finances (PLF) pour 2022 en Conseil des ministres

Bruno LE MAIRE, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et Olivier DUSSOPT, ministre délégué chargé des Comptes publics, ont présenté ce mercredi 22 septembre le projet de loi de finances (PLF) pour 2022 en Conseil des ministres.

3 sep
Situation mensuelle budgétaire
Situation mensuelle du budget de l'État au 31 juillet 2021

Le solde général d’exécution au 31 juillet 2021 s’établit à - 166,6 Md€ contre - 151,0 Md€ à fin juillet 2020.

Au 31 juillet, les dépenses du budget général (hors prélèvements sur recettes) s’établissent à 264,4 Md€ contre 231,7 Md€ à fin juillet 2020.

A fin juillet 2021, les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) s’établissent à 152,3 Md€ contre 144,5 Md€ à fin juillet 2020.

Les recettes fiscales nettes s’établissent à 144,1 Md€, contre 135,7 Md€ à fin juillet 2020.

Panorama des Finances publiques

L'État ne recouvre pas la totalité de la dépense publique. Même s’il est sollicité pour aider à équilibrer les budgets d’autres acteurs publics dont les budgets sont pourtant bien distincts de celui de l’État (budget des administrations de sécurité sociale et des administrations locales), l’État ne représente qu'une part minoritaire de la dépense publique en France.

Qui dépense l'argent public ? (en milliards d'€ - source : Insee 2019

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher. S'ils ne s'affichent pas, cliquez sur le lien "Télécharger" ci-dessous pour télécharger les données

Quelques chiffres clés du budget 2021
Loi de finances initiale 2021
218,3 Md€
Recettes nettes du budget général de l'État (y compris fonds de concours)
Les recettes nettes du budget général de l'État comprennent les recettes fiscales (impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés, taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, taxe sur la valeur ajoutée et autres contributions) et les recettes non fiscales.

Les fonds de concours comprennent le prélèvement sur les recettes de l'État au profit des collectivités territoriales et de l'Union européenne.
Loi de finances initiale 2021
390,6 Md€
Dépenses nettes pour les missions du budget général (y compris fonds de concours)
Loi de finances initiale 2021
-172,4 Md€
Solde du budget général
L'indicateur de performance du mois

Le budget de l’État est organisé autour d’une logique de résultats : une stratégie, des objectifs, des indicateurs et des cibles de résultats sont définis pour chaque programme de dépense. Ainsi, le Parlement et les citoyens peuvent apprécier la qualité de la gestion des politiques publiques en comparant les résultats attendus et les résultats atteints.

Les graphiques nécessitent JavaScript pour s'afficher. S'ils ne s'affichent pas, cliquez sur le lien "Télécharger" ci-dessous pour télécharger les données

Proportion d'élèves entrant en sixième avec au moins un an de retard
en %
Mission
Enseignement scolaire
Proportion d'élèves entrant en sixième avec au moins un an de retard

Les diverses mesures de suivi et d’accompagnement des élèves mises en œuvre ces dernières années ont permis de faire baisser de manière très sensible la proportion d’élèves entrant en sixième avec au moins un an de retard, et ce, quel que soit le secteur de scolarisation considéré (REP+, REP, hors EP). Cette proportion s’élève à 5,4 % au total (-1 point par rapport à 2019), à 10,3 % en REP+ (-2,3 points), à 7,8 % en REP (-1,6 point) et à 4,6 % hors REP+/ REP (-0,8 point). Par ailleurs, les écarts entre EP et hors EP continuent à se réduire : ils passent de 7,2 points en 2019 à 5,7 points en 2020 en REP+ et de 4 points à 3,2 points en REP. Cette réduction résulte notamment de la baisse continue des taux de redoublement consécutive à la mise en œuvre du décret du 18 novembre 2014 relatif au suivi et à l'accompagnement pédagogique des élèves ; elle traduit par ailleurs les efforts portés en direction des élèves de l’Éducation prioritaire.

Pour plus d’informations sur la mission « Enseignement scolaire » : https://datavision.economie.gouv.fr/performance/?view=Enseignement%20scolaire ; https://www.budget.gouv.fr/performance-depense?mission=6942

Documents à la une

Programme de stabilité 2021-2027 Ouvrir le document

Projet de loi de règlement Ouvrir le document

Comptes de l'État 2020 Ouvrir le document

Derniers articles publiés